Aller à…
RSS Feed

28 juillet 2017

Le témoignage de B J


Le témoignage de M. Benjemaa

Les opérations de l’OTAN ne servent et ne cherchent ni à s’interposer entre les parties en conflit, ni à protéger les civils, mais tout simplement à imposer un changement de régime par la force à un pays souverain en tout cas ce que j’ai pu constater pendant plusieurs voyages effectués dans ce pays depuis tout le début de ce conflit. De retour de Tripoli hier soir a 23h heures de Paris je peut confirmer que Tripoli est loin d’étre prise par les rebelles,ainsi que toutes les villes cotières jusqu’a la frontiére Tunisienne.

Le poste frontiére Ras Jdir est toujours sous controle des autorités libyennes . La Tunisie a décidé de fermer ce poste pour tout Libyen qui veux entrer en Tunisie ainsi que tout autre étranger qui cherche à passer en Libye. Plusieurs convois de camions libyens de transport de vivres et d’alimentations diverses attendent l’autorisation des autorités Tunisiennes pour le passage en Libye.
Ce poste reste depuis le début des affrontement le seul poumon du rigime libyen.
Ce que l’otan n’a pas pu faire par les bombardements se fera peut etre en affamant et asphyxiant une population qui résiste encore contre l’occupation.
C’est vraiment dur pour un peuple si courageux qui s’accroche pour son indépendance et son guide. Le régime de Kadhafi est maintenant le dos au mur et condamné à combattre contre tout le monde pour sa survie, en attendant un vrai miracle pour renverser la situation.
Une question se pose combien de jour peut-il encore résister ?
.
Arrivé a Tripoli donc avant hier Mardi a 16H avec 2 autres amis dans une voiture mazda je peut confirmer qu’à aucun moment nous n’avons été arrêtés par des rebelles.
Les chaines du monde entier prétendent qu’ils ont mis des barrages dans cette villes pour contrôler les entrées de Tripoli ou les autres villes comme Zawiya , Sorman ou Sobrata etc.. ainsi que toutes autres villes cotières tout le long d’un trajet de plus de 170km, Ils disent qu’il y a plus de 100 barrages , tous des volontaires armés de klachenkov accostés par des militaires en uniformes. C’est une chose que je ne peux croire si je n’avais pas confiance en mon ami gouverneur de l’Ajilette …
Arrivant a L’hotel Courinthia à Tripoli tout est complet. Une chambre au 20éme étages nous a été préparee pour nous trois.
J’ai pu observer tout Tripoli, nuit et jour. Des avions de l’OTAN larguent leurs bombes pratiquements toute les heures sur des quartiers. Un peu plus loin, au sud vers le grand quartier de Tajoura. J’ai appris par la suite que ce sont ces mémes avions qui ont commencé tôt le matin leurs bombardements sur Bab al Aziziya jusqu’à 15h à peu près, en ouvrant le chemin aux insurgés pour occuper et filmer leurs entrées dans cette résidence de Khadafi . Il leurs fallait une preuve de victoire imaginaire aprés leurs monsonges de capture des fils de Khadafi. Ils se sont sauvés avant le coucher du soleil car la nuit ils ne peuvent pas s’aventurer dans Tripoli surtout dans le centre.
Tout le monde dit que les forces militaires de Khadhafi contrôlent bien les déroulements des affrontements face aux insurgés et que beaucoup d’entre eux sont capturés.
Des étrangers : Jordaniens ,Français,Italiens ,Anglais, Qatariens et Imarities ainsi que des Algériens et Tunisiens …Aucune personne, disent-ils parmi le gouvernement libyen n’a été arrêtée par les insurgés ni d’ailleurs parmi la famille du guide méme pas des simples fonctionnaires de l’Etat libyen.

Ils sont tous retranchés dans le centre de Tripoli,à chaque coin de rue, on peut voire un petit groupe armé qui se protége sous les murs des bâtiments.
Il semble que le centre de Tripoli soit sous haute surveillence de ses habitants. A l’hôtel, toutes les chaînes étrangéres fonctionnent sauf Al Jazeera et les chaînes libyennes Ce sont des avions radar américains qui contrôlent tous les satelites sur la Libye. On ne peut plus passer des appels à l’étranger ni en recevoir par son téléphone portable. Mais curieusement ça fonctionne pour les appels locaux avec beaucoup des difficultés bien sûr. Le jour personnes ne s’aventure à circuler en groupe. Les gens disent que des avions de l’OTAN viennent bombarder tout groupes de véhicules ou rassemblement et on entend très bien les bruits des avions à longueur de la journée …

Des gens m’ont raconté les atrocités commises par les insurgés. D’abord ils ont brûlé tous les champs qui se trouvent dans leur chemin pour Tripoli. Ensuite , dans les quartiers de banlieue sud de Tripoli, ils pillent tout ce qui leur tombe sous les yeux. Ce sont des mercenaires, des jihadistes étrangers car les Libyens ne feraient jamais ça, et surtout, ils n’auraient jamais coupé l’eau et l’électricité sur des quartiers populaires au sud de Tripoli en plein mois de Ramadan. Ce sont des étrangers et des unités spéciales qui sont à la téte des rebelles. Beaucoup d’entre eux ont été arrêtés.

Nous nous attendons à une grande attaque des insurgés et des frappes des avions de l’Otan contre la prison de Abou Slim dans quartier qui porte son nom. Leur prétexte, sera bien sûr pour la libérer. Ils pensent que c’est là où se trouve Khaddafi ou l’un de ses enfants me confie un militaire habitant l’hôtel. C’est avec lui que j’ai fait le trajet dans le centre ville à partir de notre résidence jusqu’a l’Hôtel El Mehari et au bureau de Ministére des affaires étrangère plus loin ,il m’a expliqué comment les insurgés sont entrés jusqu’à la place verte au début de leurs attaque. On a laissé le chemin libre afin de pouvoir les encercler. ils ont tous été fusillés. Aussitôt, ils parlent d’un grand nombre qui dépasse les 500 à 600 personnes. Regardez bien, il n’ y a aucune trace d’une fusillade dans cette place. Ce sont les habitants et les commerçants qui ont tout nettoyé. « Nous les laisseront jamais occuper le centre de la ville car ç’est içi qui se joue notre survie et nous mesurons très bien la vengence contre nous loyalistes »..

Tous les habitants de Tripoli sont en colére. « Nous demandons juste une petite trêve pour pouvoir sortir soigner nos blessés et enterrer tranquilement nos morts. les cadavres par centaines dans les couloirs des Hôpitaux, avec les cris d’un trés grands nombre des blessés, les infirmières et les médecins sont débordés, impossible de soigner tout ce monde. Les donneurs de sang se comptent sur les doigts de la main, car l’information pour sensibiliser les habitants circule mal vu la coupure des chaînes de radio et télé. Franchement , la situation est catastrophique , me confie un medecin qui est arrivé de la ville de Syrte la veille. Il m’a assuré que la route pour cette ville est sous protection des loyaliste tout en passant par Zliten une ville qui se trouve a 150 km vers la route de Syrte. les médias mensonges continuent toujours à dire qu’elle est entre les mains des insurgés. Un message m’a été transmis pour les médias ,médias d’hypocrites et des mensonges qu’ils qualifient de mercenaires aussi;  » dites leurbien que les vérités se passent sur le sol pas dans le ciel sattelitaire occupé par cette grande attaque mensongère perpétrée par des voleurs de nos richesses. ils ont détruit l’irak un pays plus riche que nous et ont crée des affrontements entre ses habitants et ça fait dix ans qu’ils volent sa richesse. Mr bush à l’époque disait que l’Irak sera la plus grande démocratie au proche orient et c’est exactement ce qu’ils veulent faire de la Libye. Nous ne les laisseront jamais faire ça au nom de ce gros mensonge. Protégez les civils libyens . On n’ a plus grand chose à perdre et nous somme condamnés de combattre jusq’au bout tout on attendant un miracle du ciel. N’oubliez pas que nous sommes dans un mois de jeûne un mois sacré chez les musulmans ils ne s’entretuent jamais pendant ce mois et qu’Allah nous aidera à vaincre ». Unmessage qui m’a vraiment beaucoup ému.

Une réponse “Le témoignage de B J”

  1. Raphael Douala camerou
    25 août 2011 à 20 h 55 min

    PEUPLE LIBYEN RESISTEZ JUSQU’A LA DEFAITE DES NAZI. OBAMA SARKOZI ET CAMERRON
    ILS ONT DEMONTRE EN 48 HEURES LEUR VRAIE VISAGE.

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,