Aller à…
RSS Feed

Saturday, October 1, 2016

Mouammar Kadhafi, le pire cauchemar de l’OTAN par Allain Jules


Libye – Mouammar Kadhafi, le pire cauchemar de l’OTAN

Comme c’est marrant ! Le Fonds monétaire international (FMI) a reconnu le CNT comme le gouvernement légitime de Libye, a déclaré à Marseille sa directrice générale, Christine Lagarde. Il est des histoires qui font rire. La Libye sous Mouammar Kadhafi le digne fils d’Afrique n’a jamais eu besoin du FMI. Au contraire même, elle a toujours…aidé ladite institution de Bretton Woods, en lui accordant des crédits. Ça vous en bouche un coin ?
On a aussi appris, ce soir, que, le Premier ministre de la Guinée-Bissau, Carlos Gomes Junior, a déclaré qu’il accueillerait Mouammar Kadhafi «à bras ouverts» dans son pays si ce dernier le souhaite. La nouvelle dialectique à la mode est de dire l’ex leader libyen. Au nom de quel principe serait-il l’ex ? Ces gens sont-ils fous ? Incapable de le défaire à la loyale, punissant sans vergogne ses soutiens, 70 à 80 % des Libyens victimes de la terreur de l’OTAN et de ses renégats de Benghazi, refusent de se soumettre et s’organisent.
Défaits à l’entrée de Bani Walid ce jour, avec des pertes conséquentes dont nous n’avons pas encore les chiffres mais, on parle de plus de 1000 morts, les félons disent qu’ils ont rebroussé chemin, parce qu’ils ne voulaient pas faire couler de sang. Un mensonge qui en dit long sur la faiblesse de l’OTAN et de ses sous-fifres, ces prédateurs qui veulent mettre en esclavage la plupart des Libyens. Pourquoi étrangement dans les villes de Syrte, Bani Walid et Sebha prennent-ils des précautions subitement ?
L’autre mythomanie consiste à dire que ces villes (les 3 villes citées plus haut, sont considérées comme fiefs kadhafistes) sont les derniers bastions du régime du guide libyen. Or, les loyalistes contrôlent encore plus de la majorité des villes libyennes. Un jeu mesquin, pour noyer le poisson, comme si la venue de l’islamiste Moustapha Abdeljalil était un fait marquant. Tiens, une centaine de personnes l’ont accueilli à son atterissage à l’aéroport militaire à l’est de Tripoli. Pour une ville de plus de 1 million d’habitants, c’est un indicateur.
La réorganisation de forces pro-Kadhafi se fait sentir de la plus belle des manières. Désormais, les renégats et l’OTAN auront en face d’eux, des hommes décidés à mourir pour leur pays. L’homme qui est ressuscité 5 fois, Khamis Kadhafi, est bien présent sur le terrain. A regarder de plus près, il faut avouer que l’OTAN a mis le paquet sur les zones pétrolifères. Avec l’appui des Touaregs, l’OTAN soupçonne que ce sont ces derniers qui protègent Mouammar Kadhafi. Du coup, on comprend pourquoi le félon Abdeljalil a pris le risque de venir à Tripoli, une façon de vouloir dire à ses troupes que le CNT maîtrise tout. C’est de l’esbroufe.
Après l’expiration de l’ultimatum donné aux résistants, attendons de voir ce que ces mauviettes qui ne comptent que sur l’OTAN pour s’imposer, feront quelque chose. L’OTAN peut toujours bombarder, rien ne se fera plus comme avant. Les loyalistes ont pris conscience de leurs capacités et de leur valeur morale, au moment où l’OTAN, elle, commence à perdre espoir. Putain, 7 mois ! Les prémices d’une déroute se précisent. Comment le CNT peut-il tenir sans l’OTAN ? Question à 2 dollars.
Mouammar Kadhafi est le pire cauchemar de l’OTAN ! Il fera probablement un discours dans la semaine, si notre source dit vrai.

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,