Aller à…
RSS Feed

24 mai 2019

Archives pour29 janvier 2013

La reconquête de l’Afrique

[Basta ! Journal de marche zapatiste multilingue يكفي ! جريدة المسيرة الزاباتية المتعددة اللغات] La reconquête de l’Afrique Mardi 29 janvier 2013 par Manlio Dinucci, il manifesto, 29/1/2013. Traduit par  Fausto Giudice, Tlaxcala Original: La riconquista dell’Africa  Au moment même où le président démocrate Obama réaffirmait dans son discours d’intronisation que les USA, « source d’espoir

LIBYE ATTENTAT CONTRE LE SIEGE DE L’ONU A TRIPOLI

 LIBYE   : Une Attaque  à la grenade contre le Siège de l’ONU dans la Capitale Libyenne de Tripoli . Mardi 29 Janvier 2013 Selon Kadhafi news agency-Tripoli : Le Porte-Parole de la Mission des Nations-Unies en Libye Ashur Satisfied explique que  » Une grenade a été lancée sur l’Edifice de la Mission de l’ONU

BENIN : A propos de l’entraînement de notre pays dans la guerre au Mali.

A propos de l’entrainement de notre pays dans la guerre au Mali PARTI COMMUNISTE DU BENIN (P.C.B) 01 B.P. 2582 Recette Principale Cotonou (Rép. du Bénin) Tél. :21 30 03 22/97 98 35 65 – Site :www.la-flamme.org Cotonou, le 28 janvier 2013 Le Premier Secrétaire Philippe NOUDJENOUME   Adresse Aux députés de l’Assemblée Nationale Porto-Novo                                        

La reconquête de l’Afrique

  La reconquête de l’Afrique   Manlio Dinucci     Au moment même où le président démocrate Obama réaffirmait dans son discours inaugural que les Etats-Unis, « source d’espoir pour les pauvres, soutiennent la démocratie en Afrique », de gigantesques avions étasuniens C-17 transportaient des troupes françaises au Mali, où Washington a installé au pouvoir l’an dernier

Comment Kadhafi maintenait-il l’ordre dans les tribus ?

suite de l’article :  Un an après Kadhafi  : il n’y a plus d’Etat libyen ‹ précédent 1 2 3 4 suivant › Comment Kadhafi maintenait-il l’ordre dans les tribus ? Kadhafi envoyait des délégations parlementer pour régler les différents. Cela faisait l’objet de tractations. Un jour, il a dit que les tribus étaient « ingérables ». Le Roi Idriss