Aller à…
RSS Feed

24 avril 2019

Estrosi et la subvention de la honte L’argent public finance la colonisation en Israël


P.A.S.

Yahia Gouasmi

Dimanche 1er janvier 2017

C’était la polémique de cette fin d’année 2016: Christian Estrosi qui verse 50 000 euros du budget de la région PACA à une organisation israélienne dénoncée pour sa participation à la construction de colonies en Palestine occupée, sous couvert d’une activité de reboisement.

Le président (LR) de la métropole niçoise essuyait vendredi dernier de nombreuses critiques pour un voyage en Palestine occupée, durant lequel il a apporté son soutien au criminel de guerre Benjamin Netanyahu, après la résolution de l’ONU condamnant la politique de colonisation de l’entité israélienne.

Christian Estrosi, également président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca), a expliqué le 25 décembre sur Twitter qu’il partait en Israël pour y « témoigner son soutien indéfectible » à Benyamin Netanyahou après le vote d’une résolution qu’il estimait « dangereuse et qui attaquait la seule démocratie de la région ». Il en a aussi profité pour dénoncer le refus de la France d’engager son véto pour bloquer le vote de cette résolution.

Les réactions à ce voyage ne se sont pas fait attendre : « Rien ne peut justifier ce déplacement en Israël aux frais de la métropole pour soutenir Netanyahu », a dénoncé sur Twitter le socialiste Patrick Allemand.

« À quel titre un président de Métropole et des élus métropolitains vont-ils soutenir la politique étrangère d’un État condamné par l’ONU ? », a déclaré de son côté le premier secrétaire du PS dans les Alpes-Maritimes, Xavier Garcia.

Quant au député socialiste Christophe Castener qui regrette qu’Estrosi « conteste l’existence de la Palestine », il dénonce le fait que « non seulement le contribuable paie le déplacement, mais qu’en plus, le président de la métropole niçoise engage toute la région en faveur des « amis d’Israël » »

Mais c’est une autre étape du voyage qui scandalise : A l’ occasion d’une cérémonie en hommage aux victimes de l’attentat du 14 juillet à Nice, l’élu a planté plusieurs arbres à Jérusalem et a annoncé le versement prochain d’une subvention à une association paragouvernementale. «Avec le soutien de ma majorité régionale, une subvention de 50.000 euros sera versée au courant du premier trimestre au KKL par la région Provence-Alpes-Côte d’Azur pour contribuer au reboisement de la forêt détruite (par les incendies de l’été dernier, ndlr), a lancé l’ancien ministre.

Or, le KKL participe à des opérations bien plus larges que le simple reboisement de zones désertiques, tel qu’affiché par l’organisation. C’est ce qu’ont découvert des journalistes tels que l’Israélien Raviv Drucker, on encore des personnalités religieuses comme ceux représentés par l’organisation T’ruah (appel des rabbins pour les droits de l’homme). Le KKL est en effet impliqué dans des activités de construction de logements et autres infrastructures illégales en territoires palestiniens. Le site américain Forward mentionne ainsi plusieurs sites construits dans des colonies avec les fonds du KKL, à Ariel, Beit El, et même un « centre de propagande pro-colonies » à Gush Etzion.

Cette promesse de subvention, bien que minimisée par les médias main Stream, a suscité l’indignation chez les personnes informées de la nouvelle. Des pétitions circulent déjà sur internet afin de réclamer à Christian Estrosi de rendre l’argent qu’il compte verser, alors que la sénatrice de l’Orne Nathalie Goulet, a proposé sur Twitter de saisir le tribunal administratif de Nice, assortissant son message du mot-clé #NonAuxColoniesAvecNosImpots.

Le Parti Anti Sioniste dénonce vigoureusement l’attitude de Christian Estrosi. Celui-ci, au lieu de se concentrer sur sa mission première qui consiste à servir ses administrés et défendre les intérêts de la France, préfère s’envoler en Palestine occupée pour soutenir des criminels et des voleurs de terres sans être pourvu d’aucun mandat officiel !

Par ailleurs, alors que la situation économique de notre pays est catastrophique, cet élu du peuple utilise l’argent public pour aider un État Étranger, qui plus est condamné par l’ONU, et qui viole toutes les règles du droit international.

Est-ce que les administrés de la région PACA, qui a vu des centaines d’hectares de forêts ravagés par les incendies de l’été dernier, sont au courant qu’une partie des fonds qui devraient être utilisés pour reboiser leur région sont utilisés pour financer des programmes de reboisement dans des colonies israéliennes ?

Quant à Mr Estrosi, qui semble si sensible au triste sort de ces pauvres arbres israéliens incendiés par les flammes, il aurait été bien inspiré lors de son voyage, d’aller rendre visite aux enfants palestiniens brulés par le phosphore blanc utilisé par l’armée terroriste d’occupation.

Yahia Gouasmi Président du Parti Anti Sioniste
Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste

Le sommaire du P.A.S.
Les dernières mises à jour

Source: Parti Anti Sioniste
http://www.partiantisioniste.com/…

Plus d’histoires dePalestine

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,