Aller à…
RSS Feed

22 septembre 2017

Sondage IFOP sur la colonisation: « 52% des Français sont d’accord avec Macron


Colonisation: Le sondage dont on ne nous parlera pas !!!

Macron est peut être opportuniste, mais il a jeté un sacré pavé dans la mare. LE COLONIALISME, CE FLÉAU DES SIÈCLES PASSÉS, QUI, AVEC L’ESCLAVAGE A ÉTÉ UN VÉRITABLE CRIME CONTRE L’HUMANITÉ. Enfin, on en parle ouvertement
hinette

 

Lorsque la gauche abandonne ses valeurs, elle ne peut espérer être en phase avec les citoyens. Macron, bien qu’oppurtuniste en faisant de la récupération, il montre le désert idéologique qui s’est installé à gauche.

ttp://www.algerie360.com/algerie/politique/sondage-ifop-sur-la-colonisation-52-des-francais-sont-daccord-avec-macron/

 

Sondage IFOP sur la colonisation: « 52% des Français sont d’accord avec Macron »

 

 

Une bonne partie de la société française, tous courants politiques et tous âges confondus, soutient Macron dans sa position sur la colonisation de l’Algérie.

Selon un sondage exclusif commandé par TSA auprès d’un institut de sondage français, l’Ifop, 51% des Français affirment être d’accord avec les déclarations de Macron sur le fait que «la colonisation est un crime contre l’humanité». Ce même sondage atteste que 52% des Français interrogés estiment que «le gouvernement français devrait présenter des excuses officielles pour les meurtres et exactions commis durant la colonisation».

Et si les tendances sont majoritairement favorables au discours de Macron, les nuances des sondages effectués le sont davantage. En effet, 17% des Français disent être «tout à fait d’accord» avec le candidat à la présidentielle française sur ses propos où il qualifie le colonialisme de «crime contre l’humanité» et 34% se disent «plutôt d’accord», soit 51% en tout. De plus, 17% se disent tout à fait d’accord sur le fait que «le gouvernement français devrait présenter des excuses officielles pour les meurtres et exactions commis durant la colonisation» alors que 35% se disent «plutôt pas d’accord».

de plus, ceux qui n’adhèrent pas aux propos de Macron sont divisés entre ceux qui sont «plutôt pas d’accord» et ceux qui sont «pas du tout d’accord», ce qui laisse entrevoir une possibilité de basculement de l’opinion, notamment à la faveur des débats houleux que les propos de Macron ont suscités dans les milieux politiques, médiatiques et intellectuels français. De plus, ce qui est notable dans les résultats du sondage, c’est que ceux qui sont favorables à la reconnaissance de la colonisation de l’Algérie comme étant «un crime contre l’humanité» et la nécessité que le gouvernement français présente des excuses officielles pour les meurtres et exactions commis durant la colonisation, appartiennent à tous les courants politiques, de l’extrême gauche jusqu’à l’extrême droite.

En effet, si la majorité se recrute dans les milieux de gauche, notamment le Front de Gauche de Jean-Luc Mélenchon (70%) et le Parti socialiste (63%), le sondage révèle aussi que plus de 25% des personnes proches des Républicains sont favorables à la position de Macron et plus de 26% des sympathisants du Front national. Ces chiffres, pour froids qu’ils paraissent, traduisent néanmoins une réalité bien française: le contentieux lié à la guerre d’Algérie n’est plus une affaire d’hommes politiques isolés, mais une question nationale que la majorité des Français, tous bords politiques confondus, veut régler définitivement. Côté âge, le sondage indique que 67% des Français de moins de 35 ans sont favorables à des excuses officielles et que seuls 47% des Français de 35 ans et à peine 32% des personnes de plus de 35 ans se disent pour que le gouvernement français présente des excuses pour les crimes et exactions commis durant la colonisation.

Par ailleurs, les disparités selon la nature de la nationalité des personnes interrogées sont très notables. En effet, seuls 49% des «Français de naissance» disent être d’accord avec Macron alors que 69% des «Français par acquisition» et 73% des étrangers partagent sa position sur la colonisation et l’attitude que doit adopter le gouvernement français à son égard. Pour rappel, lors de sa visite en Algérie, Emmanuel Macron candidat libéral à la présidentielle française, a déclaré que «la colonisation est un crime contre l’humanité» et qu’elle «fait partie d’un passé que nous devons regarder en face en présentant nos excuses à l’égard de celles et ceux vers lesquels nous avons commis ces gestes».

__._,_.___

Plus d’histoires deAnalyses

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,