Aller à…
RSS Feed

22 juillet 2017

Cinq banques et assurances françaises sont accusées de financer les colonies israéliennes


Publié par Gilles Munier sur 31 Mars 2017,

Catégories : #BDS, #Palestine, #Gaza, #Israël, #Sionisme

Cinq banques et assurances françaises sont accusées de financer les colonies israéliennes

Revue de presse : econostrum.info (29/3/17)*

Dans un rapport commun paru mercredi 29 mars 2017, plusieurs organisations dénoncent l’implication de banques et assurances françaises dans le financement de banques et entreprises israéliennes engagées dans le maintien et le développement des colonies israéliennes.

Publié par l’Association France Palestine Solidarité, CCFD-Terre Solidaire, Fair Finance France, FIDH (Fédération internationale des droits de l’homme), LDH (Ligue des droits de l’homme), Solidaires, CGT et Al-Haq, ce document de vingt-huit pages indique que « la colonisation ne pourrait exister sans la contribution des banques israéliennes qui financent les constructions et des sociétés israéliennes qui fournissent services et infrastructures dans les colonies ». Cette enquête révèle les noms de plusieurs entités développant des liens financiers avec ces banques et entreprises israéliennes : BNP Paribas, Société Générale, Crédit Agricole (et sa filiale LCL), BPCE (et sa filiale Natixis) et Axa.

Toutes ces banques et assurances françaises auraient plusieurs participations minoritaires, de manière directe ou indirecte, dans des banques ou entreprises actives dans les colonies israéliennes (voir tableau ci-après). « Au-delà de ces participations, ces sociétés financent des projets d’entreprises directement impliquées dans la colonisation », indique le rapport, dont « un prêt en 2004 de 288 M€ par un consortium de banques (dont BNP Paribas, Société Générale, Crédit Lyonnais et Natixis) à l’Israël Electric Corporation (IEC), qui approvisionne directement les colonies en électricité ».

Pour les auteurs du rapport, « l’Etat français, en laissant les institutions financières françaises financer les entreprises impliquées dans le maintien et le développement des colonies israéliennes, soutient indirectement la colonisation. Le gouvernement français doit faire pression sur les banques et assurances pour leur demander de mettre fin à l’ensemble de leurs soutiens. Par ailleurs, l’implication directe d’Alstom dans des grands projets d’infrastructures dans les colonies israéliennes est plus que problématique. Là-encore, l’Etat, en tant qu’actionnaire, doit intervenir pour y mettre fin. . »

Lire le rapport « Les liaisons dangereuse de banques françaises avec la colonisation israélienne »

*Source et suite à lire : Econostrum.info

Plus d’histoires dePalestine

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,