Aller à…
RSS Feed

20 juillet 2018

Hier, c’était la « #No #fly #zone », aujourd’hui, c’est la « #task-#force » et demain, ce serait, peut-être, la « #No #habitation #in #Africa ».


Les chinois disent : « Si quelqu’un t’a trompé une fois, il a tord. S’il t’a trompé deux fois, tu as tord ».

En 2011, les dirigeants occidentaux avec à leur tête Nicolas Sarkozy avaient envoyé leurs hommes de média à Benghazi pour monter une scène où des civils seraient massacrés par Kadhafi. Ils ont brandi des fausses images qui sont relayées par les médias mainstream comme la CNN, Al-arabia, Al-Jazira, France 24 et autres pour vouloir coller, coûte que coûte, l’étiquette de tueur sur le front du guide africain.
Ils ont dit, je cite « Kadhafi massacre son propre peuple et blablabla….» et ils ont fait feu de tout bois pour obtenir une résolution onusienne qui leur permettrait, selon leurs dires, d’instaurer une No Fly Zone( Zone d’Exclusion Aérienne) au dessus de Benghazi pour protéger, dit-on, des civils en danger.
Beaucoup des gens se sont laissés duper et la majorité des 15 membres du conseil de sécurité d’alors, y compris les 3 pays africains à savoir : Nigeria, Afrique du Sud et Gabon, avaient voté pour la fameuse résolution nº:1973 ! Ces derniers auraient cru, peut-être, que c’était une intervention humanitaire qui ne conserne que Benghazi. Or les vampires avaient un autre plan macabre qui était caché ; celui de tuer Kadhafi et sucer son sang et partant le sang de tout le peuple libyen ! Ils ont réussi à exécuter leur plan macabre dont les conséquences sont on ne peut plus visibles.

Maintenant, 6 ans après avoir assassiné Kadhafi et détruit la Libye, ils ont envoyé les journalistes de la CNN, cette chaine americano-sioniste qui avait grandement contribué à la destruction de la Libye, pour monter encore une scène où des hommes noirs seraient vendus aux enchères ! Cette vraie-fausse vidéo a provoqué l’indignation dans toute l’Afrique sinon dans le monde entier et voilà une opportunité pour ceux qui ont les yeux rivés sur les richesses libyennes tels des vautours perchés sur les arbres attendant le dernier souffle d’un animal mourant. C’est une opportunité pour les impérialistes d’intervenir militairement en prétextant de sauver les migrants subsahariens qui seraient détenus dans des camps en Libye mais en réalité c’est une démarche machiavélique visant à perpétuer la mainmise sur le pétrole et le Gaz libyens d’une part et d’autre part, protéger leurs hommes de paille dont le pouvoir vacille avec la montée fulgurante du camp de Seïf al Islam.
C’est effectivement dans cette optique que lors du sommet d’Abidjan,fin Novembre, Mr. Macron et consorts parlent de task-force qui interviendra pour libérer, dit-on, les migrants africains. Et nos piètres chefs d’Etats semblent être séduits par cette proposition ! Mais derrière cette appellation, les dirigeants occidentaux auraient un autre dessein exactement comme en 2011 avec la fameuse zone d’exclusion aérienne qui, une fois acceptée, a pris une autre tournure et qui a abouti à l’assassinat de Muammar Kadhafi et la Libye avec.
J’appelle donc les africains en général et la jeunesse africaine en particulier à ne pas se laisser berner par des discours allégeants comme celui de Macron prononcé à l’Université de Ouagadougou.
Chers compatriotes(africains) et les amis de l’Afrique, soyons vigilants sinon, après la « No Fly Zone » de 2011, et la « Task-force » de 2017, nous risquerons d’entendre dans les années à venir, la « No Habitation in Africa » c’est à dire l’Afrique serait vidée de tous ses habitants et ensuite, une partie servirait comme une vaste zone réservée exclusivement à toute sorte d’industries occidentales et l’autre partie comme un vaste parc animalier où les touristes nantis viennent se pavaner.
Pour ne point arriver à ce stade, nous devrons nous unir, serrer la ceinture et prendre nos responsabilités pour régler nos problèmes nous-mêmes, sans qu’il y ait une ingérence étrangère à coloration néocoloniale. Il est vraiment honteux que l’Afrique n’arrive pas à constituer une force purement africaine pour relever les défis sécuritaires du continent ! C’est vraiment avilissant que l’Union Africaine se comporte comme un enfant qui n’arrive pas à se laver sans l’aide de sa maman ! C’est mesquin de parler tantôt d’une force conjointe G-5 sahel-France, tantôt d’une force conjointe Afrique-Europe !
Mon Dieu, comment peut-on solliciter le secours de ceux-là mêmes qui ont mis feu à nos cases pour pouvoir maitriser l’incendie !
C’est paradoxal et absolument inadmissible.

Chers compatriotes et chers amis sincères de l’Afrique, le continent africain, compte tenu de ses ressources materielles et humaines et compte tenu également de ses réalités historiques, ne doit surtout pas accepter des forces armées d’Occident sur son sol. Cependant,on peut accepter une coopération Sud-Sud dans les domaines des renseignements, d’entrainement et d’équipements militaires avec des partenaires comme la Russie, la Chine, le Venezuela, la Corée du Nord, l’Iran, le Cuba et j’en passe.
L’Afrique, avec ses 54 États, sa superficie de 30 370 000km² et sa population estimée à 1 216 000 000 d’habitants dont plus de 60% sont jeunes, ne doit pas se minimiser mais elle doit, dans le contexte actuel, se lever en sursaut pour relever gaillardement les défis auxquels elle fait face, à l’exemple de l’Empire du milieu qui avait presque les mêmes réalités que l’Afrique sur les plans démographique, historique et géographique mais qui est devenu, actuellement, une puissance incontournable grâce au courage et à l’abnégation de ses filles et fils et particulièrement à la clairvoyance et au patriotisme de son leader charismatique, le camarade Mao Zedong à qui je rend, ici,un vibrant hommage.

Vive l’Afrique et les panafricanistes !
Vive les amis honnêtes et sincères de l’Afrique !
A bas l’impérialisme monstrueux et ses vassaux !
A bas les usurpateurs de la souveraineté des peuples africains !

Plus d’histoires deAFRIQUE

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,