Aller à…
RSS Feed

22 août 2018

Le Mossad a été infiltré par la Tunisie? C’est ce qu’affirme ce Colonel-Major tunisien à la retraite


France-Irak Actualité : actualités sur l’Irak, le Proche-Orient, du Golfe à l’Atlantique

Analyses, informations et revue de presse sur la situation en Irak, au Proche-Orient, du Golfe à l’Atlantique. Traduction d’articles parus dans la presse arabe ou anglo-saxonne, enquêtes et informations exclusives.

 

Publié par Gilles Munier sur 24 Février 2018, 08:31am

Catégories : #Mossad, #Tunisie, #Palestine, #Jérusalem, #Israël

 

Par la rédaction du HuffPost Tunisie (revue de presse -22/2/18)*

 

Le Colonel-major et Inspecteur général des forces armées à la retraite, Jamel Boujeh, a déclaré mercredi sur les ondes de la Radio Nationale, que croire que la Tunisie est à l’abri d’une infiltration étrangère relève de la naïveté, mais souligne cependant que celle-ci dispose des unités de contre-espionnage nécessaires pour se défendre, affirmant que celles-ci seraient même arrivées à infiltrer l’agence de renseignement israélienne, le Mossad.

 

« Je vous concède que notre pays pourrait être visé, mais nous disposons des compétences nécessaires pour lutter contre l’espionnage » a-t-il déclaré, rappelant qu’il existe des peines de morts par pendaison ou par peloton d’exécution, prévues dans le code pénal tunisien pour les espions et traîtres du pays.

 

Boujeh va même jusqu’à affirmer que la Tunisie est en mesure d’infiltrer le Mossad, et que ceci aurait déjà été fait par des agents tunisiens.

 

« Dans tous les services de renseignement, il y a un grand travail d’anticipation qui se fait et qui permet de faire face aux menaces. Il faut donc arrêter de sous-estimer les services de renseignement tunisiens. Croyez moi, le meilleur peuple, le plus intelligent et le plus malin est le peuple tunisien » a-t-il déclaré avant d’ajouter: « Il faut arrêter de dire que la Tunisie a été infiltrée. Je peux aujourd’hui vous affirmer que nous avons infiltré le Mossad, et ceci est une information ».

 

« Les gens croient que le Mossad est impénétrable, et bien je peux vous dire que non, et qu’il n’est plus comme avant » déclare Boujeh commettant au passage un lapsus entre renseignements égyptiens et renseignements israéliens.

 

Les rumeurs d’infiltration de la Tunisie par le Mossad ont récemment été déterrées, suite à l’assassinat de l’ingénieur aéronautique Mohamed Zouari à Sfax, dans des circonstances pour le moins suspectes.

 

Le Hamas avait alors annoncé que celui-ci était l’un de ses dirigeants, accusant Israël du meurtre et promettant vengeance.

 

L’implication d’Israël dans cet assassinat avait soulevé un tollé en Tunisie, où plusieurs manifestations ont éclatées.

 

Les autorités israéliennes n’ont pas réagi aux accusations du Hamas, mais l’État hébreu a dans le passé assassiné plusieurs membres de groupes activistes, notamment à Tunis, comme a été le cas pour le numéro 2 de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), Abou Jihad.

 

Dans le même contexte, des informations selon lesquelles la Tunisie aurait été infiltrée par l’organisation paramilitaire américaine, les Blackwater, avaient été publiées en novembre dernier par le journal « Al Chaâb », dans son édition du 16 novembre 2017. Dans son article, le journal lance un cri d’alerte, affirmant que plusieurs jeunes tunisiens des forces de l’ordre auraient été recrutés par cette organisation, qui les entraîne pour des raisons, dit-il, encore inconnues, mais qui selon lui ne présagent rien de bon pour la Tunisie.

 

Enfin, au début du mois de février, le journal Al Chourouk avait révélé une affaire d’espionnage à grande échelle dirigée par une partie étrangère. Les révélations avaient pointé du doigt un certain nombre de responsables, de ministres, des chefs de partis et des directeurs de banques. Tous auraient été enrôlés par un français installé en Tunisie depuis une dizaine d’années.

 

Les propos contenus dans l’article d’Al Chourouk ont été démentis par Sofien Sliti porte-parole du pôle judiciaire économique et financier évoquant seulement des opération de blanchiment d’argent dans laquelle sont impliqués plusieurs hauts cadres et une personne étrangère.

 

De son côté, la journaliste à l’origine de cet article d’Al Chourouk a promis d’autres révélations pour cette affaire.

 

Source : HuffPost Tunisie

http://www.huffpostmaghreb.com/2018/02/22/mossad-inflitre-par-la-tu_n_19298780.html?utm_hp_ref=maghreb

Plus d’histoires deMossad

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,