Aller à…
RSS Feed

19 novembre 2018

Confusions. (Aux prémices de l’extension du GMO au Sahel, à la Libye et l’Algérie)



Publié le par bouhamidi mohamed

Confusions. (Aux prémices de l'extension du GMO au Sahel, à la Libye et l'Algérie)

Confusions. (Aux prémices de l’extension du GMO au Sahel, à la Libye et l’Algérie)

Par Mohamed Bouhamidi.

In Le Soir d’Algérie du 15 04 2006

Cette semaine semble commencer dans la confusion. L’Iran annonce ses progrès discutables dans l’enrichissement de l’uranium comme pour défier la communauté internationale. Washington demande une résolution musclée contre ce pays mais retarde un timide projet sur les agressions sanglantes et répétées d’Israël contre les Palestiniens punis d’avoir mal voté.

En Irak voisin, une résistance opaque et incompréhensible vient de provoquer encore des dizaines de morts parmi les fidèles des mosquées. Franchement, une résistance qui évite presque délibérément l’occupant pour concentrer ses méfaits sur des compatriotes, cela vous semble normal ? Cela ne suffisait pas, voilà que le Tchad accuse le Soudan d’avoir soutenu, voire fomenté l’attaque des rebelles contre la capitale du pays. Ce serait le bouquet pour un pays empêtré dans une affaire du Darfour innommable après la fin d’une longue guerre menée par les chrétiens du sud. Dans la foulée, on apprend que le Tchad reste sous haute surveillance française dont on ne sait plus très bien à quoi elle correspond ni à quelle nécessité elle répond. De la Côte d’Ivoire au Tchad, l’Afrique serait-elle encore française ou s’agit-il simplement de monter la garde sur les derniers intérêts économiques de l’ancienne métropole dans l’ancien empire colonial ? Là-dessus, Kadhafi propose une réorganisation de la région du Sahel rendu à ses tribus Touaregs. Là-dedans, quel rôle et quel place tient le Nepad et d’ailleurs qu’en pense la France puisque ce programme semble empiéter sur la zone francophone et fait, peut-être, la part belle à d’autres puissances inhabituelles dans ces régions ? A-t-on découvert secrètement du pétrole ou du gaz ou s’agit-il des dernières convulsions post-coloniales de pays et de peuples voués à la famine et  à l’horreur économiques. Au lendemain des indépendances dans les années soixante, tous ces pays semblaient avoir un minimum de viabilité sous la conduite de leurs pères respectifs de leurs indépendances. La domination des cultures de spéculation (cacao, arachides, bois, coton..), les termes inégaux de l’échange, l’effondrement des cours des matières premières, la persistance d’intérêts étrangers égoïstes ont fini par dévaloriser l’accès à la souveraineté nationale et déprécier les Etats à la suite de longues convulsions. Je n’ai aucune réponse à ces interrogations. On peut se dire qu’il s’agit de coïncidences et d’un enchaînement hasardeux des faits. Ce serait le cas de figure le plus grave. Seuls des facteurs structurels liés à l’histoire de la domination peuvent provoquer de tels hasards. Le Grand Moyen-Orient vat- il s’etendre aux régions du Sahel ?

M. B.

Source : https://www.lesoirdalgerie.com/articles/2006/04/15/article.php?sid=37006&cid=3

 

Plus d’histoires deAFRIQUE

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,