Aller à…
RSS Feed

22 janvier 2019

Palestine, Gennevilliers et rencontre du 19 avril avec l’avocat franco-palestinien Sala Hamouri, citoyen d’honneur de la ville de gennevilliers


 

Palestine, Gennevilliers et rencontre du 19 avril avec l’avocat franco-palestinien Sala Hamouri, citoyen d’honneur de la ville de gennevilliersnnevilliers.;

Palestine-Gennevilliers le mardi 18 décembre rencontre avec Salah Hamouri avocat franco-palestinien et citoyen d’honneur de la ville de Gennevilliers, avec les élus et les militants de l’association et membres de sa belle-famille militante elle aussi et de très longue date : photos et mon rapide compte-rendu de quelques notes prises pendant l’intervention en 1ère partie :
Salah Hamouri qui est à ses deuxième passage et rencontre à Gennevilliers, et à la suite de ses deuxièmes incarcération et libération, (sans dossier sans accès à dossier et juste pour faire pression sur lui et toute sa famille comme pour tant d’autres Palestiniens encore résidents à Jérusalem-est, afin qu’ils quittent leur pays ), raconte la vie ou plutôt la survie si angoissante si terrible des Palestiniens dont à Jérusalem -est : la volonté d’Israël de les faire partir de leur al Qods, d’en faire des résidents temporaires sans droits, et sans être sûrs de voir la précieuse carte être renouvelée ou refaite s’ils la perdent, sans avoir la possibilité de se rendre dans les autres parties de Cisjordanie facilement, sans droits aucuns pour les épouses ou enfants habitant ou nés dans les autres parties de venir habiter à avec eux, ou si mariées avec des femmes d’autres régions de les rejoindre, sans aucun droit sauf de payer des impôts juste pour garder cette carte de résident (sic et resic) de rester eux sur leur terre de toujours, poussés à partir, afin de judaïser et concrétiser ce grand « Jérusalem » et de couper la Cisjordanie en deux afin de plus grignoter les terres restantes, et un mur de béton ou de barbelés qui privent les paysans ou les bédouins de l’accès à leurs terres ou champs et plantations ou parcelles restantes encore cultivées : terre elle, dévastée, stérilisée et vergers aux arbres ancestraux ou nouvelles pousses déracinés, pas d’accès à l’eau pas accès à l’électricité mais des factures énormes à payer (?) et etc.
ET, bien sûr, pour les Palestiniens une vie sans justice car coupables de tout, et emprisonnés et sans savoir pourquoi, et pour des périodes de 15 ans renouvelables; sans accès à un quelconque dossier – le plus ancien prisonnier à 85 ans, le plus jeune 11 ans…Et.. etc etc…Un groupe de Gennevillois et de l’Association a, en 2ème partie, exposé son programme pour les trois prochaines années, afin de renforcer la coopération franco-palestinienne pour Jérusalem -Est. Le site choisi est dans un quartier al Boustan(e) (le Jardin de Plus de 120 habitations palestiniennes et voué à démolition -en cours… ) La ville de Gennevilliers est aussi reliée à El Bireh…près de Ramallah..Elle est en lien avec les associations similaires d’autres villes d’Ile de France mais avec de nouveaux obstacles dues à la région(sic), reçoit en été (avec d’autres associations françaises pour des séjours de vacances en familles d’accueil, des jeunes palestiniens enfants de prisonniers comme cette année 2018 (avec une ballade en bateau sur la Seine sous les ovations et saluts de bienvenue des passants et touristes( et, parrainent des associations locales de femmes ou scolarisés et etc…
palestsalahhamoi.JPG

palestsalhamou.JPG

palestsalhamn6.JPG
scan18.jpeg
scan18 1.jpeg

search.jpg

Plus d’histoires dePalestine

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,