Aller à…
RSS Feed

20 juin 2018

Kanye West déclenche une nouvelle polémique en expliquant que l’esclavage était « un choix »


 

PEOPLE

02/05/2018
Sur « TMZ », le rappeur a déclaré: « On entend parler de l’esclavage qui a duré pendant 400 ans… Ça ressemble à un choix selon moi. »

Capture d’écran TMZ
Kanye West déclenche une nouvelle polémique en expliquant que l’esclavage était « un choix ».

ÉTATS-UNIS – Kanye West est de retour, et ses sorties dévastatrices avec lui. Habitué des contre-pieds, des saillies passionnées et clivantes, des coups de sang comme de génie, le rappeur et producteur est depuis quelques jours hyperactif sur les réseaux sociaux. À longueur de journée, il distille ses pensées notamment sur Twitter, et donne des interviews aussi personnelles que déroutantes.

Mardi 1er mai, c’est dans le live vidéo du média people TMZ qu’il était invité, et son passage n’est pas passé inaperçu… Une fois de plus, l’interprète de « Through the Wire » ou « Amazing » a commencé par scander son « amour » pour Donald Trump. Mais c’est une autre de ses pensées qui a mis Internet en émoi.

« On entend parler de l’esclavage qui a duré pendant 400 ans… Pendant quatre-cents ans! Ça ressemble à un choix selon moi. Je veux dire: c’est là depuis 400 ans et ça vous concerne tous… C’est comme si nous étions enfermés dans une prison mentale », a déclaré Kanye West.

 

Une pensée particulièrement remarquée, qui a fait hurler plus d’un auditeur, à commencer par le journaliste de TMZ Van Lathan, présent au moment du tournage et qui a immédiatement repris Kanye West. « Je ne crois pas que tu sois en train de penser quoi que ce soit. Ce que tu fais là, c’est même l’absence de pensée. Tu as le droit d’avoir ton opinion, tu as le droit de penser ce que tu veux. Mais il y a des conséquences dans le monde réel à tout ce que tu viens de dire… »

Et de continuer dans la même veine: « Pendant que tu fais de la musique, que tu es un artiste, que tu mènes la vie que tu mérites parce que tu es un génie, nous, les vrais gens, dans la société, nous devons vivre avec ces menaces contre nos vies. Nous devons faire avec la marginalisation causée par ces 400 ans d’esclavage dont tu viens de dire qu’il avait été un choix pour notre peuple. Très franchement, je suis déçu, je suis consterné et je suis incroyablement blessé par le fait que tu te sois transformé en quelque chose qui n’est plus vrai. »

Devant l’ampleur de la polémique, et le nombre de réactions extrêmement défavorables à ses propos, Kanye West s’est ensuite rué sur Twitter pour faire la lumière sur sa déclaration. « Pour bien me faire comprendre: bien sûr que je sais que les esclaves n’ont pas été enchaînés dans la cale de bateaux de leur plein gré. Ce que je veux dire, c’est que le fait d’être resté aussi longtemps dans cette position, alors même que nous avions le nombre de notre côté, signifie que nous sommes mentalement esclaves. »

Et de s’en prendre au traitement médiatique de ses propos, alors même que la polémique commençait seulement à enfler. « Ils nous coupent la langue pour nous empêcher de communiquer. Je ne les laisserai pas me couper la langue. La raison pour laquelle j’ai évoqué ces 400 ans d’esclavage, c’est parce que je refuse d’être emprisonné mentalement 400 ans de plus. Nous devons pouvoir penser librement dès maintenant. Cette déclaration était un exemple de pensée libre, c’était juste une idée. Et une fois de plus, je suis attaqué parce que je propose de nouvelles idées. »

Kanye West a fait un retour remarqué sur les réseaux sociaux au mois d’avril dernier. Il s’y exprimait alors pour la première fois depuis son hospitalisation pour des problèmes mentaux et une longue dépression nerveuse. À 40 ans, il ne compte plus les sorties médiatiques controversées, ainsi que les prises de position clivantes dans un milieu hip-hop généralement sensible aux mêmes causes et relativement unanime sur le traitement à y apporter.

À voir également sur Le HuffPost:

Plus d’histoires deDroit de l'Homme

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,