Aller à…
RSS Feed

20 août 2018

Le pouvoir perd les pédales : 14 camions de CRS contre le spectacle de Dieudonné à Châtillon (92) !


+ E&R

Pas moins de 14 camions et 40 policiers armés jusqu’aux dents ont été envoyés par les autorités pour faire respecter l’arrêté du maire de Châtillon, qui ne voulait pas que Dieudonné joue dans sa ville…

« Le spectacle du 12/07/2018/ en plein air. Avec un service de sécurité que je n’ai jamais vu sur un autre spectacle. Une vingtaine de fourgons de CRS avec fusils d’assauts plus des véhicules de la police( je vous jure que c’est vrai). La prochaine fois ils vont faire appel à l’armée contre ton arme de destruction massive qui est de nous faire rire.Gros bisou mon Dieudo pour ta superbe prestation ce soir. » (Yacine sur Dieudosphère)

Mais comme toujours, ou presque, le plus grand humoriste français de tous les temps a trouvé une parade : le trottoir devant le bâtiment où devait avoir lieu le spectacle étant privé, Dieudonné s’est engouffré dans la faille juridique et a joué sur le local à poubelles !

 

« a mon arrive j ais ete choquer de voir les crs en file indiennes bloquer le passage de l entrer. et pleins de flics.j aie parler avec les gens me renseigner j ais filme la police telement c est flipant . j aie patienter des chaises ont ete instale a l exterieur . et le spectacle a eu lieu j aie reserver 2billets pour le 2 aout a la meme place sa va etre pareil ? » (Amita)

 

L’envoi de la force publique contre un humoriste inoffensif et dont les spectacles n’ont jamais donné lieu à des troubles (sauf évidemment ceux provoqués par ses adversaires manipulateurs) traduit l’agacement et la perte de sang-froid d’un pouvoir aux mains d’officines communautaires. Dieudonné n’a jamais emmerdé le peuple français, qui le lui rend bien.

« Un grand bravo à Dieudonné qui malgré la situation ( interdiction d’entrer dans la salle CRS , polîce nationale, police municipale , adjoint au maire ) a trouvé une solution afin de réussir à assurer son spectacle ! Les conditions n’etaient Pas optimales pour lui car il s’est retrouver à devoir jouer quasiment dans la rue à la vue des passants qui l’interpelaient et qui pour le coup n’avaient pas payer leur place » (Kalina)

La sécurité des Français est mal assurée, on le sait tous, et le pouvoir déplace 40 policiers lourdement armés contre un humoriste et son public pacifiques : c’est ça en réalité le véritable trouble à l’ordre public, provoqué par le pouvoir exécutif aux ordres du pouvoir profond.

 

Plus d’histoires deCulture

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,