Aller à…
RSS Feed

25 avril 2019

Les Grosses Orchades, les Amples Thalamèges, le blog


 

 

 

On dit merci qui ?

 

Opposition par-ci, opposition par-là, et

Bonne Année aux Chinois !

(c’est l’année du cochon)

 

 

 

 

 

Les bonnes nouvelles d’abord :

 

SAA HUNTING DOWN RODENTS IN IDLIB AND NORTH HAMA; FIRST LADY OF SYRIA BACK TO WORK AFTER SURGERY; MADURO MUST ARREST GUAIDO

 

Ziad Fadel – Syrian Perspective 31.1.2019

 

 

 

The Syrian First Lady, Asmaa Al-Assad, underwent surgery last Sunday, January 27, 2019, at the Damascus Military Hospital.  The First Lady was diagnosed with early stage breast cancer.  She recovered very quickly after the surgery and was photographed greeting the parents of Syria’s martyrs.

https://www.syrianperspective.com/2019/01/saa-hunting-down-rodents-in-idlib-and-north-hama-first-lady-of-syria-back-to-work-after-surgery-maduro-must-arrest-guaido.html

 

Autrement dit : Mme Al-Assad a subi, le dimanche 27 janvier, à l’Hôpital Militaire de Damas, une opération d’ablation d’un cancer du sein. Elle se remet rapidement de l’opération et a « repris le travail » en accueillant ici (jeudi 31) des parents de martyrs syriens.

 

Prompt rétablissement, Madame !

 

 

 

 

 

Maintenant, au tour des oppositions, et que Dieu reconnaisse les siens…

 

VENEZUELA

 

François Asselineau : Situation tendue au Venezuela

 

 

 

 

 

 Il restera à M. Asselineau à nous entretenir de ce qui, dans la « crise vénézuélienne », ne relève pas des affaires intérieures du pays…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans la presse non-alignée US :

 

Préparation du terrain pour un changement de régime au Venezuela :

Des déserteurs de l’armée, des mercenaires russes et de l’or qui disparaît.

Southfront31.1.2019

 

 

Ces jours derniers, au Venezuela, l’intensité des manifestations anti-gouvernementales a décliné, en dépit des efforts du bloc dirigé par les USA pour les ranimer par des mesures à la fois publiques et clandestines. Mais le conflit entre le gouvernement Maduro et ses opposants du bloc soutenu par les USA  continue à se développer jusqu’à l’impasse aiguë dans la sphère médiatique,.

Le 23 janvier, CNN a diffusé une interview de deux « déserteurs de l’armée vénézuélienne » qui demandaient au président Trump de les armer pour défendre « la liberté » au Venezuela. Ils affirmaient être en contact avec des centaines de déserteurs potentiels, via des groupes WhatsApp, et appelaient les soldats vénézuéliens à se révolter contre le gouvernement du président Nicolas Maduro.

 

Lire la suite...

 URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/preparation-du-terrain-pour-un-changement-de-regime-au-venezuela/

Source : https://southfront.org/setting-scene-for-regime-change-in-venezuela-army-defectors-russian-mercenaries-and-disappearing-gold/

 

Traduction : c.l. pour Les Grosses Orchades

 

 

 

 

 

FRANCE

 

Et c’est ce mirliflore qui a donné jusqu’à aujourd’hui aux Vénézuéliens pour lui obéir. Si, si…

 

Gilets Jaunes – Acte XII

 

Comme nos lecteurs le savent désormais, nous ne fréquentons pas les filets dérivants du genre Facebook, Twitter, Instagram and so on. Nous ne pouvons donc pas vous rapporter, ni en détail ni en tout, ce qui s’est passé hier. Mais les GILETS, eux, ont une page Twitter, sur laquelle vous pouvez voir des vidéos, des témoignages et des photos comme s’il en pleuvait. C’est là :

 

https://twitter.com/hashtag/GiletsJaunes?src=hash&ref_src=twsrc%5Etfw

 

 

 

 

 

Tout ce que nous pouvons dire au stade où on en est, c’est la même chose que l’ami Do : il y a des années que les Gazaouis font ça tous les vendredis, sans que leur courage et leurs martyrs les aient menés nulle part. Il nous semblerait donc opportun de commencer sans plus attendre à faire du brainstorming à mort sur les moyens de dénouer (ou de trancher) ces nœuds gordiens. Les manifs sont une belle chose, sauf qu’elles n’ont jamais servi à rien. Continuer à gesticuler dans le vide en laissant de plus en plus de sang partout ? Euh…

 

Mais commençons par le commencement :

 

 

 

Seulement à Lyon ?

 

 

 

Choses vues sur le terrain (relevées sur Internet) :

 

Des Gilets jaunes demandent « l’aide de Maduro » à l’ambassade du Venezuela (VIDÉO)

RT en français – 29.1.2019

 

 

Si l’opposant vénézuélien et président par intérim autoproclamé Juan Guaido remercie Emmanuel Macron pour son soutien « à la démocratie », un petit groupe de Gilets jaunes, pas de cet avis, s’est rendu devant l’ambassade du Venezuela à Paris.

Lire la suite…

https://francais.rt.com/france/58575-gilets-jaunes-demandent-aide-maduro-a-ambassade-venezuela-paris-video

 

 

 

 

Pour payer leurs amendes, ces Gilets jaunes choisissent un moyen peu commun

Sputniknews.com – 29.1.2019

 

 

À Nice, six Gilets jaunes ont décidé de régler leurs amendes avec une brouette remplie de pièces, selon la presse française. Pour des raisons de sécurité, les employés du centre des impôts, où les manifestants se sont rendus, ne les ont pas laissé entrer.

Voulant se débarrasser de leurs deux amendes pour un montant de 350 euros datant du 1er décembre, six membres du mouvement des Gilets jaunes ont opté pour les pièces en cuivre comme moyen de paiement. Ils les ont transportées au centre des impôts de Nice dans une brouette, signalent des médias français.

Lire la suite…

 

Source : https://fr.sputniknews.com/france/201901291039828182-amendes-gilets-jaunes-moyen-paiement/

 

 

 

 

 

Pour ce XIIe acte, on va se contenter de quelques images qui nous ont accrochés…

 

Raccourci sanglant

 

 

En effet…

 

Et les Casques Bleus de l’ONU, ils sont où ?

 

 

C’était la journée d’hommage aux morts et blessés

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Che et la Vendée côte à côte… on ne pourra pas dire qu’on n’aura pas tout vu… On a même vu des Corses, avec leur drapeau et tout…

 

 

 

 

Vous savez ce qui vous reste à faire.

 

 

 

 

 

Nous compléterons par une volée de dessins et/ou de montages, etc.

 

Soutenons les dessinateurs qui ne sont pas Charlie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un peu de cinéma

 

 

Cinéma encore. Et télé.

 

 

Ce n’est peut-être pas délicat, mais c’est parlant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hommage à Luc Ferry. Si, si, y’a pas de raison !

 

 

 

 

Rayonnement de la France dans le monde :

 

 

 

 

Et notre préféré :

 Source de la plupart de nos illustrations : https://www.egaliteetreconciliation.fr/+-Dessins-de-la-semaine-+.html

 

 

 

 

Frédéric Lordon s’est lâché deux fois à trois jours d’intervalle. Ne mégotons pas, les voilà ses deux articles.

 

Il est allé trop loin, il doit partir

Frédéric Lordon – Le Grand Soir 31.1.2019

 

 

 

 

La vidéo tournée d’un immeuble en hauteur plonge sur une cour de récréation du 19e arrondissement d’où monte un grand cri scandé : « Macron démission ! Macron démission ! ». Ce pouvoir est devenu l’objet du lazzi des enfants. Normalement un régime qui en est là ne connaît plus qu’une forme ou une autre de sursis.

On ne spéculera pas plus que ça sur le sens politique des petits. Davantage sur le degré auquel le pays est imprégné de la détestation du monarque pour que les mioches en aient capté quelque chose. En tout cas, les petites éponges de cour de récré ne se trompent pas : il est haï. Et pour des raisons écrasantes, incontestables, dont la gravité ne cesse d’ailleurs de croître. Dans la série graduée des actes par lesquels un souverain en vient à perdre sa légitimité, le point maximal est atteint quand il prend le parti de constituer sa population en ennemie, et par conséquent de lui faire la guerre. Nous en sommes là, littéralement. Déployer des blindés en ville, équiper les forces de police de fusils à pompe, et même de fusils d’assaut, infliger aux manifestants des blessures… de guerre, c’est bien être en guerre. Du reste, s’il en est à prévoir des plans d’exfiltration des ministres et à prépositionner un hélicoptère pour évacuer l’occupant de l’Élysée, c’est que ce régime lui-même ne s’illusionne pas tout à fait quant à la réalité de ses rapports avec « sa » population.

En vérité, ce pouvoir est symboliquement à terre. Il a franchi un à un tous les seuils du discrédit, et puis ceux du scandale. Il ne lui reste plus que la force armée pour contenir la contestation. Et, pour tenir le reste, celle des répétiteurs médiatiques qui s’acharneront jusqu’au bout à soutenir qu’élu régulièrement, haut la main ajouteront même les plus bêtes ou les plus oublieux des conditions réelles de son élection, il est entièrement « légitime ». Nous apprenons donc de leurs bouches autorisées qu’un dirigeant, pour peu qu’il ait satisfait à une comédie électorale entièrement truquée, peut parfaitement mutiler ses opposants, envisager de leur faire tirer dessus au fusil d’assaut — une image que, pour tout leur récent bon vouloir, les médias n’ont pas encore trouvé le temps de montrer —, s’engager dans des voies juridiques proto-totalitaires, sans que sa « légitimité » soit le moins du monde remise en question.

Lire la suite…

Source : https://www.legrandsoir.info/il-est-alle-trop-loin-il-doit-partir.html

 

 

 

Jojo, le Retour…

 

Le complotiste de l’Élysée

Frédéric Lordon – Les Crises 3.2.2019

 

Affiche de l’association anticommuniste Paix et liberté, 1952.

 

 

On peut tenir pour l’un des symptômes les plus caractéristiques des crises organiques l’emballement des événements, et la survenue à haute fréquence de faits ou de déclarations parfaitement renversants. En moins de 24 heures, nous aurons eu les enregistrements Benalla, aussitôt enchaînés avec une rafale de propos à demi-« off » signés Macron, et la mesure du dérèglement général est donnée à ceci que, dans la compétition des deux, c’est Benalla qui fait figure de gnome. En fait, on n’arrive plus à suivre.

Il le faut pourtant, car tout est magnifique. Macron en « off », c’est chatoyant. C’est qu’il est l’époque en personne, son plus haut point de réalisation : managérial, ignorant de tout ce qui n’est pas sa classe, le racisme social jusque dans la moelle des os, le mépris en toute innocence, et surtout l’absence complète de limite, de censure, de reprise de soi. C’est une compulsion venue de trop loin : dans l’instant même où il annonce sa propre réforme et jure de faire désormais « très attention » à ses « petites phrases », il se scandalise que le premier « Jojo avec un gilet jaune » ait « le même statut qu’un ministre ou un député » — « les petites phrases, j’arrête quand je veux », d’ailleurs « je commence demain ». Et c’est cet individu dont les « analystes » des grands médias se demandent « dans quelle mesure il tiendra compte des résultats du grand débat »… Mais peu importe, c’est tellement beau qu’on en reste émerveillé. Même une fiction à petit budget n’oserait pas se donner un personnage aussi énorme, aussi « cogné » — mais c’est sans doute le propre de cette époque que la fiction, même débridée, peine à se tenir au niveau de la réalité.

Avec « Jojo » déjà, il y avait de quoi faire — un hashtag #JeSuisJojo par exemple ? Mais on n’avait encore rien vu. C’est quand il entre dans « l’analyse » que le « patron » de Benalla se surpasse. La restitution par Le Point de ces merveilleux « off », assurément des documents pour l’Histoire, livre sur l’entendement, il faudrait plutôt dire sur la psyché présidentielle des aperçus proprement vertigineux — et, à chaque jour qui passe, nous savons un peu mieux à qui nous avons à faire.

Lire la suite…

Source : https://www.les-crises.fr/le-complotiste-de-lelysee-par-frederic-lordon/

 

 

 

 

78% des Français :

 

 

 

 

 

 

Évidemment, il se passe des tas d’autres choses dans le monde.

 

 

On ne dit plus « Rallye Paris-Dakar », mais « Rallye du Dakar ». C’est aussi bien, parce que, là, c’est à Arequipa… Pérou.

 

 

 

 

 

 

 

Vous avez vu ? Il a neigé un peu partout, même au Cachemire.

Marchand de fruits ambulant sous la neige

En voilà encore qui feraient bien de profiter du temps qui leur reste. Parce qu’ils sont sur la liste des « à démocratiser » par les joyeux GI’s, microniens et assimilés .

 

 

Mis en ligne le 3 février 2019.

 

 

 

 

 

 

One Responses

  • Je tiens juste à préciser que Jojo le Gilet Jaune dont se moque Micronus c’est pas moi…

    Outre que je suis une fille ! Mais ça le Macron y s’en cogne.
    Par ailleurs la vraie petit phrase qu’il a prononcé est : « Si être ‘gilet jaune’, c’est vouloir moins de parlementaires et que le travail paie mieux*, moi aussi je suis ‘gilet jaune’ ! » Confidences du 31 janvier 2019 à des journalistes conviés à l’Élysée par Emmanuel Macron, himself…

    Manu la déconne, avait rajouté « *et vouloir un État bienveillant », mais bizarrement, les Merdias mainstream ont tronqué (ou raccourci !) le propos présidentiel ! On se demande bien pourquoi et si c’est prémonitoire, quelque part ?
    Ah ça ira, ça ira !
    Tenez, l’analyse (de Jojo la Gilet Jaune) qui va avec ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2019/02/01/retour-vers-le/

    Répondre

Plus d’histoires deCulture

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,