Aller à…
RSS Feed

3 décembre 2020

« Les Etats unis, leurs alliés de l’OTAN et, certains membres de l’Union Européenne, préparent une invasion perfide contre la Libye


Honorable Docteur Oumar MARIKO         Bamako le 16 juin 2011
             REPUBLIQUE DU MALI
             ♣♠♠♠♣♠♠♠♣♠♠♠♣ ​
             Un Peuple-Un But-Une Foi

Secrétaire General/Parti SADI​
9e Vice Président/l’Assemblée Nationale du MALI ​
Président/Groupe des Députés Amis avec CUBA
(Haïti-Jamaïque-Nicaragua)
Président/Groupe des Députés Amis avec Venezuela
(République Dominicaine- Bolivie)
Membre/Groupe des Députés Amis avec la Libye
Contact: [email protected]
TEL: (00223)66-72-87-35

DECLARE :
Le 8 mars 2011 le PARTI SADI écrit :
« Les Etats unis, leurs alliés de l’OTAN et, certains membres de l’Union Européenne, préparent une invasion perfide contre la Libye.
Depuis le déclenchement du soulèvement armé en Libye, inspiré et orchestré depuis l’extérieur, le régime du colonel Mouammar Kadhafi fait face à une virulente campagne de propagande et d’intoxication médiatique dont l’objectif final est de convaincre l’opinion mondiale de la nécessité et la légitimation d’une guerre de conquête coloniale quipermettrait de faire main basse sur les richesses pétrolifères de ce pays, mais aussi de freiner sa marche vers le progrès, détruire les bases d’une véritable indépendance économique et sociale construite avec un certain succès par et pour le peuple libyen tout entier.
Comme lors de la guerre contre l’Irak en 1990-1991, et lors de l’invasion américaine en 2003, ce sont les milieux les plus ultra conservateurs et réactionnaires du Congrès et du Département d’Etat américains, devenus les porte-paroles des lobbies pétroliers, des complexes militaro industriels et bancaires, puissamment soutenus par les médias asservis, qui donnent la charge. Les milieux européens homologues soutiennent et multiplient les effusions hypocrites contre la « répression sauvage du printemps démocratique en Libye ». Ils appellent ouvertement à « l’instauration d’une zone d’exclusion aérienne afin de préserver les zones contrôlées par des insurgés armés dont la volonté est de s’emparer des institutions et de l’Etat, par la force et la violence et qui veulent faire échec à la reconquête du pays par l’armée libyenne »

….Et plus loin dans la même déclaration, le parti SADI continue :

« Le Parti SADI condamne fermement cette manœuvre guerrière, aventuriste et sans fondement, contre le Peuple libyen et arabe. Le Parti SADI rappelle que les États- unis et leurs alliés constituent le principal soutien d’Israël contre le peuple palestinien et que les États unis ont constamment utilisé leur droit de veto aux Nations Unies pour éviter une condamnation par celles-ci, de l’Etat sioniste. Les États unis ne peuvent donc constituer un exemple en matière de défense des Droits humains surtout quand il s’agit des peuples du tiers monde qu’ils ont grandement exploité et continuent de le faire.
Le Parti SADI rappelle que toute agression contre le peuple libyen et arabe menace dangereusement la paix, la sécurité et la stabilité des pays riverains et des pays du Sahara en affaiblissant davantage leurs capacités à faire face à la menace terroriste créée suite aux interventions occidentales en Afghanistan et en Irak. Le Parti SADI est très préoccupé par le sort des maliens et des africains qui vivent en Libye. Il demande au gouvernement du Mali de prendre des mesures urgentes pour assurer leur protection et assurer le respect de leur dignité ».

Le 22 mai 2011, au siège de Radio Kayira, les témoignages des travailleurs maliens rentrés de Libye étaient pathétiques. Ils ont parlé vrai. La plupart vivaient en Libye depuis plusieurs décennies. Ils s’y sont exilés pour pouvoir nourrir leurs familles et leurs communautés restées au pays en travaillant très durement à Tripoli, à Benghazi, Ghadamès, Sabah.
Dans leurs interventions, ils ont très rapidement rappelé les difficultés administratives auxquelles ils étaient confrontés en ont cerné les origines, puis ont parlé de l’essentiel. Ils se sont heurtés à toutes sortes de difficultés pour regagner le Mali, de l’ambassade du Mali, au passage de la frontière, jusqu’au séjour en Tunisie. Là ils remémorent leur calvaire du séjour sous des tentes de l’ONU, l’organisme fauteur de guerre et non de paix. Ils ont parlé de la misère pour leurs enfants durant tout ce dur et long chemin. Ils racontent les bombes, ils racontent leur abandon par le gouvernement du Mali, pendant tout le processus de retour jusqu’à Bamako, certains par autocars, d’autres par Tunis air, sans bagages, sans argent, accueillis par la Protection Civile , parqués là comme du bétail, sans eau, sans sanitaires, devant attendre « dame charité ».

Ces hommes, aux mains marquées par le travail, nous ont raconté les origines de ce conflit, la soi-disant « révolution des populations de Benghazi » ; elle n’est en réalité qu’une agression armée commanditée par le « va-t’en guerre » français, Nicolas Sarkozy et l’américain Barack Obama. Ces deux présidents, enfants d’émigrés, veulent prendre de façon ingrate et inconsciente, leur revanche sur la vie.
Voilà ce que disent ces émigrés maliens revenus fatigués, choqués, dépouillés des biens qu’ils ont gagné à la sueur de leurs fronts. Ils rendent hommage à certains qui sont morts sur l’âpre chemin du retour.

Leur conclusion est sans appel : Ils (les Sarkozy, Obama et compagnie) veulent mettre la main sur les richesses de la Libye et de la région. Pour arriver à leurs fins, il leur faut un autre pouvoir à Tripoli, un pouvoir qui serait « aux ordres », soumis et bienveillant à leur égard. Kadhafi n’est pas cet homme-là, il leur tient tête, alors il faut le détruire, même si pour cela il faut faire alliance avec le diable, ce diable qu’ils ont aidé à ériger puis qu’ils ont soutenu « Al-Qaïda ».

Le président des Etats Unis va agir comme ses prédécesseurs, qui bien que preuve fut faite qu’il n’y avait aucune arme de « destruction massive » en Irak, attaquèrent sauvagement le pays.

Les Bush et Bill Clinton ont intensément bombardé pour détruire le maximum d’édifices publics, de quartiers les plus populaires de préférence, tuant des civils, des enfants, des citoyens innocents, mettant finalement ce pays dans un indescriptible chaos avant de tuer les enfants de Saddam Hussein et Saddam Hussein lui-même. Que disent-ils de l’Irak aujourd’hui ? Juste que Saddam Hussein n’est plus … Jadis, une formidable mobilisation anti guerre, contre Saddam Hussein et Bush , a mis tout l’Europe dans la tourmente. Saddam a été tué, Bush passe une retraite dorée vivant certainement des dividendes de cette guerre….Aujourd’hui, rien évidemment ne passe sur la mobilisation anti-guerre contre Bush et les fauteurs de guerre. La mort de Saddam Hussein aura suffi !!!

Barack Obama, Hillary Clinton, Nicolas Sarkozy et David Cameron les commanditaires zélés exécutants réécrivent l’histoire sur le sol africain. Ils pilonnent la Libye, puis lâchement pour tenter de le déstabiliser, tuent les petits enfants et les enfants de Kadhafi. Leur détermination meurtrière touche les enfants libyens, maliens, soudanais, tchadiens qui n’ont pas plus d’importance pour eux que des mouches…
Bien avant d’entreprendre cette funeste manœuvre, ces pays ont violé toutes les résolutions des Nations Unies, comme Hitler l’a fait en son temps avec la Société Des Nations (SDN)

Ils ont mûri leur projet. Avant de frapper, ils protègent leurs propres citoyens, les évacuent pour les mettre à l’abri, puis ils instrumentalisent « les rois nègres » proclamés présidents démocrates, ils font l’information en inondant les médias de leurs thèses mensongères, ils arriment à leurs théories des intellectuels soi-disant de gauche partout en Europe (Bernard Henri Lévy notamment), en Afrique et aux Etats Unis, en brandissant l’étendard de la peur et du risque terrorisme. Ces soit -disant fins et grands esprits pérorent, relaient et vont même jusqu’à jouer les conseillers politiques avertis pour refaire le monde à leur image et selon leurs volontés, faisant totalement fi des peuples. L’histoire se répète. Au moment où le « roi Sarkozy » se fait, sans aucune honte, applaudir à Abidjan par des indigènes béats, toute la Sarkozie chante et danse la victoire sur la Libye par anticipation, dans les colonnes de tous les journaux. Sarkozy qui attend la naissance d’un nouvel héritier, tue la joie des familles africaines en massacrant leurs enfants et en les privant de tout ce qui les protégeraient ! Tout comme le roi belge colonialiste Léopold II en son temps, Sarkozy n’a aucune émotion ni retenue pour la mort des enfants d’Afrique.

En 1952, avant sa mort, Staline déclarait que l’URSS irait bientôt à la phase supérieure du communisme, face à ceux qui clamaient urbi et orbi que cela n’était qu’une vue de l’esprit. Il précisait que non seulement l’URSS n’était pas à l’abri de la restauration capitaliste, mais que le jour où cela arriverait ce serait la période la plus noire pour l’humanité entière. Le « petit père des peuples » a parlé et l’histoire dans sa marche lui donne raison ; l’URSS n ‘existe plus, ce n’était pas de la paranoïa, la Russie a perdu ses vertus cardinales, la Chine se moque des peuples et trahit le veto et la confiance que son peuple lui a donné, l’Allemagne ne se relève pas des accusations insensées qui la rende responsable de la montée du fascisme et d’avoir engendré Hitler, alors que ce fascisme rampe et s’infiltre partout en Europe et ce fascisme comme le dit George Dimitrov, c’est la négation de toute démocratie y compris la démocratie bourgeoise.
Les dirigeants des Etats Unis, de la France, et des pays d’Afrique nient et renient la Démocratie bourgeoisecyniquement, au nom de la Démocratie ! Quelledémocratie ?

La France choisit « ses chefs alliés », en Afrique, les Etats Unis font de même en Amérique Latine en Afrique centrale et en Afrique du Sud, niant totalement les volontés populaires exprimées par les urnes. Les chefs d’Etats africains actuels l’ont compris (parfois par la contrainte en tous cas par des petits arrangements), ils sont aux ordres et gardent bien au chaud les richesses africaines. L’époque des rois anti coloniaux de la dimension de Mohamed V et Hailé Sélassié est terminée ; Qui,pour leur couronne, ont fait valoir la souveraineté de leur peuple face à l’impérialisme colonial ; Mohamed V, allant jusqu’à soutenir des gauches marxiste-léniniste !!!
Les rois actuels plient l’échine face au fascisme contemporain.

Les Etats occidentaux déportent la guerre en Afrique où ilsexpérimentent sur des peuples démunis, leurs armements, comme ils l’ont fait au Vietnam.
La Chine, elle garderait ses richesses énergétiques pour l’épreuve de la 3ème guerre mondiale préparée par l’OTAN.Les régimes capitalistes ont de tous temps réglés leurs problèmes sociaux et économiques par la guerre, les deux premières guerres mondiales en sont un cuisant exemple
Les signes objectifs sont là, l’ONU est escamotée, ses décisions ne comptent plus, au 21ème siècle des petits Hitler les violent à tous moments. Sarkozy a ainsi pu obtenir, avec une célérité inouïe, l’ordre de bombarder la RCI, la Russie s’est alignée avec facilité et a lâché Laurent Gbagbo et la Libye.
Au Japon le manque de ressources énergétiques est menaçant, il faut donc rapidement en trouver !

Lorsque le président Sarkozy a pris le décret de guerre contre la RCI, les chefs d’Etats de la CEDEAO ont été conviés à l’appliquer. Ceux-ci ont un peu tergiversé puis se sont alignés. Aucun d’eux n’a fait diligenter un débat devant son Parlement avant d’engager ses troupes. C’est cela leur Démocratie!!!Aucun respect pour la représentation nationale qui est le symbole de la souveraineté du peuple !

Il n’y a plus de place pour la réflexion et le dialogue, ni pour une démarche en faveur de la paix, pour la défense de la paix.
Quand viendra le nouveau partage des zones et pays d’influence entre les puissances impérialistes et fascistes, la Chine s’éveillera et le monde tremblera sous les déferlements de la 3ème guerre mondiale. Car, comme le dit Lénine, l’Impérialisme, c’est la réaction sur toute la ligne, …C’est la guerre !!!

Dans cette situation, les présidents Africains font une mauvaise lecture de l’histoire et ne se rendent pas compte que, dans tous les cas de figures, ils seront les perdants et même s’ils sacrifient leurs peuples. Lorsque toutefois, ils se rendent compte du bouillonnement extraordinaire des peuples, ils n’acceptent surtout pas les rejets de la domination capitaliste et ses manifestations, ils refusent de le comprendre et en cassent les ressorts.

Sarkozy et Obama décrètent de liquider Kadhafi. Les chefs d’états africains signent l’ordre d’attaquer puis font semblant d’aller rencontrer Kadhafi, avec pour seul mandat celui d’Obama et Sarkozy, qui lui demande de quitter le pouvoir.Les chefs d’état pensaient se rendre à Tripoli en toute souveraineté, mais les deux agresseurs leur intiment l’ordre de ne pas bouger de la Mauritanie où ils seront d’ailleurs bloqués à l’hôtel sans avoir pu, pour aucun d’entre eux, saisir ni leur parlement ni leur ambassadeur. Ils boiront le calice de la honte jusqu’à la lie ! Ils ne peuvent même pas, en guise de protestation, créer d’incidents diplomatiques en rappelant leurs ambassadeursnommés dans ces pays qui les méprisent!!
Pauvre Afrique servie par des dirigeants félons qui séviront contre leurs peuples pour leur propre petit pré carré, leurs griseries du pouvoir et dont le sommeil n’est jamais troublé!

Que dire aussi de ces gauches européennes ? Elles votent des décisions décrétant des guerres impérialistes et néocoloniales sans aucun scrupule. Ces gauches donneuses de leçons à leur « camarades africains souffres douleurs », ont depuis le temps de l’eurocommunisme, nié l’existence de classe en niant la démocratie prolétarienne, anti thèse de la démocratie impérialiste qu’elles fardent sans retenue et abondamment.Ces gauches ont perdu leur capacité de mobilisation car elles se sont engluées dans la gestion des conséquences catastrophiques de l’impérialisme et de ses suppôts plutôt que de lutter contre le capital et pour établir la démocratie ouvrière. Ces gauches, au lieu de faire un travail politique au sein des masses pour l’éduquer au combat afin de renverser le règne du capital, se comportent exactement comme les syndicats qui se battent juste pour l’amélioration des conditions de vie et de travail de leurs syndiqués et non sur le fond des problèmes, contribuant ainsi à envelopper l’impérialisme. En conclusion et en réalité, ces gauches se battent pour améliorer la gouvernance du grand capital !

Cependant des voix d’autres formations politiques véritablement de gauche, difficilement audibles et souvent ignorées, dénoncent l’impérialisme, le capitalisme destructeur, et s’élèvent contre la guerre appelant à la paix des peuples. Elles constituent l’espoir et rassembleront certainement ces peuples à la recherche d’un point de mire, d’une voix juste en leur incitant à la résistance et à l’espérance.
L’analyse actuelle du monde commande au minimum, la constitution d’un front contre la guerre, contre l’agressivité du fascisme euro américain et pour la Paix.

C’est dans cela que nous devons inscrire nos luttes ! En Afrique, l’unité des forces progressistes révolutionnaires, nationalistes, communistes et patriotiques est une exigence, une obligation contre l’impérialisme et ses valets occidentaux et américains.

Les forces en Europe, en Amérique, en Afrique se dessinent aujourd’hui, leurs voix étouffées arrivent à se faire entendre et la lutte doit continuer. Un pas vers cette action demeure l’OPPOSITION farouche contre toutes les velléités de cet impérialisme qui veut soumettre par les armes, la Libye, l’Iran, la Syrie, l’Irak, l’Afghanistan, la Tunisie, l’Egypte, le Pakistan.
Les Grands Lacs sont le théâtre d’un crime contre l’humanité dont sont responsables les dirigeants américains, belges, français et anglais avec le silence coupable de la Chine, la Russie et l’Allemagne, eux ne passeront pas devant la Cour Pénale Internationale aux mains de ces mêmes criminels du monde des Civilisés !!

Par les armes ils ont soumis la RCI ; ils veulent mettre sous leur domination totale, le Mali, le Burkina Faso, le Niger, la Guinée, le Sénégal, la Mauritanie, par le biais d’élections truquées ou alors là aussi par les armes. La résistance pour changer cette situation est un devoir simplement humain !

Dr Oumar MARIKO

——————————————-
« Surtout, soyez toujours capables de ressentir au plus profond de votre coeur n’importe quelle injustice commise contre n’importe qui, où que ce soit dans le monde. C’est la plus belle qualité d’un révolutionnaire ».  Citations de Ernesto Guevara, dit Che Guevara

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,