Aller à…
RSS Feed

22 octobre 2020

Le petit journal de Karim


INFO PANAMZA. Découvrez le mensonge édifiant proféré par Meyer Habib, député UDI, lors d’une interview avec la télévision israélienne.
Le 20.07.2014

« Mort aux juifs » scandé par « des dizaines de milliers de musulmans et de membres d’extrême gauche » selon Meyer Habib« Mort aux juifs » scandé par « des dizaines de milliers de musulmans et de membres d’extrême gauche »selon Meyer Habib

20 juillet 2014

Manifestation pro-palestinienne de Barbes interdite et vilipendée injustement par la presse et gouvernement endoctriné par le CRIF

j’ai été à la manif interdite hier. Avec plusieurs personnes du comité anti-impérialiste, nous voulions observer ce qui se passe  et surtout voir par nous même ce que la presse va nous raconter.

J’ai été bousculée car il y avait beaucoup de monde.  J’ai été agressée par le NPA qui voulait me sortir de la manif, mais ils ont vite réalisé qu’il y avait du monde autour de moi. Nous avons subi les gaz  comme tous les manifestants. Je crois que c’était un piège qui avait été tendu aux manifestants  . Nous étions 7à  8 000 manifestants pro-palestiniens qu’ils ont laissé passer par petits groupes qui se sont rejoints sur le bld Barbes. Nous étions encerclés dans un espèce de darré qu’il était impossible de franchir.

Les forces d’ l’ordre, très nombreuses et très agressives avaient bouclé tout le quartier d’Anvers, gare du Nord et de la Chapelle. Nous étions en territoires occupés.

Ils avançaient, reculaient , en chargeant les manifestants par moment. Ce qui a déboussolés les manifestants qui n’étaient pas organisés, et surtout pas  encadrés. Le NPA qui avait appelé à ne pas respecter l’interdiction de manifester,  malgré l’interdiction de la préfecture,  a préféré agresser verbalement les « Dieudonistes » comme ils nous ont appelés.

Les manifestants voulaient juste dénoncer ces crimes contre l’humanité qui sont en train de se produire à Gaza par cet état barbare. Leur opinion et leur colère a été empêchée de s’exprimer. Ils en avait gros sur le coeur de voir ces nombreux enfants tués; tous ces morts civils, ces maisons détruites, ces gens courant sous les bombes. Après la fin du nazisme, le monde entier avait crié « Plus Jamais ça ». Eh! Bien ! Le jamais ça est en train de se reproduire à Gaza et le gouvernement français socialiste, certainement complice, et dépendant du CRIF…  nous empêche de nous exprimer.

Ginette Hess Skandrani
20 /07/2014

dimanche, 20 juillet 2014

Missiles : Tel-Aviv en ébullition !!

IRIB- les opposants et les partisans de l’offensive terrestre contre Gaza ont manifesté samedi dans les rues de Tel-Aviv.
les colons anti guerre et ceux qui soutiennent la tuerie à Gaza se sont parallèlement manifestés avant que ces deux défilés ne se dégénère en violents heurts entre les manifestant ainsi qu’entre les manifestants et les policiers. selon les témoins, les accrochages se sont poursuivis jusqu’à tard dans la soirée. le régime sioniste vient d’interdire, dans la foulée, toute manifestation anti guerre à Tel Aviv. selon Sky News qui rapporte cette information des milliers d’israéliens anti -guerre s’étaient mobilisés samedi soir . la chaine 10 de la TV sioniste évoque plusieurs blessés au cours d’accrochages manifestants/policiers. il va sans dire que les partisans du parti au pouvoir , la droite likoudiste étaient là pour réclamer une intensification de la guerre. près de 1500 missiles ont déjà été tirés contre Israël depuis le début de l’offensive sioniste contre Gaza


PUBLIE LE : 20-07-2014
12e jour de l’agression israélienne contre Ghaza : Et si Ghaza était en Ukraine ?

Gaza: Massacres à Chajaya, rythme fou des bombardements israéliens..

20-07-2014
Treizième jour de l’offensive israélienne..
L’agression  israélienne contre Gaza se poursuit dimanche  faisant  plus de 60 martyrs  depuis la nuit de Samedi et plus de 400 blessés suite au bombardement hystérique de l’occupation israélienne contre la banlieue de la bande de Gaza, a rapporté le correspondant de notre chaîne al Manar.

A l’heure où a été rédigé ce rapport, l’artillerie israélienne sans compter les drones israéliens n’ont pas cessé le bombardement systématique du quartier de Chajaya et de ses environs .

Selon notre correspondant, la densité et le rythme des bombardements a atteint une cadence folle.

Chaque minute , des civils innocents pour la plupart des familles tombent en martyr, ce sont surtout les maisons qui sont ciblées et les véhicules civiles ..

Dernier bilan du massacre de Chajaya uniquement: 60 martyrs , en majorité des femmes et des enfants selon une source médicale palestinienne.

Quatre martyrs sont tombés suite à un bombardement israélien contre la maison de la famille alChaeer ..

Selon l’ONU, les civils représentent plus des trois-quarts des victimes et selon l’Unicef au moins 73 mineurs ont été tués.

Selon le correspondant d’alMayadeen, des milliers de Palestiniens ont fui Chajaya,  il a constaté de nombreuses victimes étendues dans les rues suite à ces violents bombardements .

Les ambulances ne pouvaient pas se rendre dans cette zone proche de la frontière avec l’entité sioniste en raison d’intenses tirs de chars israéliens.

Le porte-parole des services d’urgences, Achra al-Qoudra a indiqué qu’au moins 40 cadavres avaient déjà été retirés des décombres à Chajaya.

La chaîne de télévision locale al-Ketab montrait des images insoutenables de cadavres brûlés et déchiquetés, y compris d’enfants, filmées à Chajaya.

Les brigades alQassam  ripostent par quatre missiles Sejjile de 55 mm lancés contre la colonie de Beir Sabeh.

De même, un missile contre Tel Aviv a été tiré et  a explosé non loin de l’université de TelAviv qui a été atteint pas ses débris.

A l’heure où a été redigé ce rapport, l’armée israélienne a exhorté tous les jouralistes et les ambulanciers de quitter immédiatement le quartier de Chajaya.
Côté israélien..

L’armée israélienne a déclaré dimanche que deux nouveaux soldats avaient été tués dans des combats dans la bande Gaza, portant le total des Israéliens tués à sept.
Les deux soldats ont été tués respectivement par un missile anti-char et dans un échange de tir à l’arme légère.

La radio israélienne a déclaré que le nombre de soldats israéliens enregistrés depuis le début de l’offensive israélienne est de 57..

Selon alMayadeen, un martyr de la résistance palestinienne s’est fait exploser dans un char israélien le détruisant totalement , ce qui porte à huit le nombre de blindés militaires israéliens détruits..

Auparavant , l’armée a annoncé avoir perdu deux soldats lors de combats pour repousser un commando palestinien s’étant infiltré en « Israël » via un tunnel provenant du centre de la bande de Gaza. Un combattant a aussi été tué.

Une deuxième infiltration dans la soirée via un tunnel dans le sud de l’enclave palestinienne s’est soldée par la mort d’un combattant , selon l’armée.

La branche armée du Hamas, les Brigades Ezzedine al-Qassam, a revendiqué de son côté deux opérations « derrière les lignes ennemies », en territoire israélien, affirmant avoir tué 11 soldats en tout. Elles ont diffusé une vidéo de deux fusils pris aux soldats.

Deux civils israéliens ont été tués aussi, dont l’un, un bédouin, par le tir d’une roquette samedi qui a atteint le sud israélien.

L’armée israélienne a déclaré dimanche qu’elle allait intensifier son offensive terrestre sur la bande de Gaza au 13e jour de ses opérations qui ont fait plus de 350 morts, le conflit le plus sanglant depuis 2009.

« Ce soir, la phase terrestre de l’opération Bordure protectrice s’étend avec des forces supplémentaires pour combattre le terrorisme dans la bande de Gaza et établir une réalité qui garantit aux Israéliens de vivre en sécurité », a déclaré l’armée dans un communiqué.

Plus de 60.000 déplacés

Près de 60 roquettes ont frappé « Israël » samedi, soit 1.280 impacts depuis le début de l’offensive israélienne destinée à faire cesser ces tirs depuis Gaza, sous blocus depuis des années. Les troupes israéliennes ont aussi dit avoir mis au jour 13 tunnels et 34 points d’accès.

« Il y a une menace de voir à tout moment (les combattants palestiniens) sortir d’un tunnel près d’une localité israélienne et de commettre un massacre », a souligné, le porte-parole militaire Arye Shalicar.

Un autre porte-parole a lui insisté que « sous la bande de Gaza, il y a un Gaza souterrain ».

L’armée, qui menace toujours d’élargir ses opérations dans l’enclave palestinienne, dit se limiter pour le moment à la périphérie, ne s’enfonçant pas dans les zones urbaines.

Le chef-d’état major Benny Ganz a estimé « qu’il y aurait des moments difficiles » mais que le Hamas et d’autres groupes armés avaient été « frappés fort », alors qu’Israël a mobilisé 53.200 hommes sur les 65.000 réservistes autorisés par le gouvernement.

L’armée a demandé samedi aux habitants des quartiers d’Al-Boureij et Al-Maghazi (centre), Tourkman (nord), Al-Jadida et Chajaya d’évacuer leurs domiciles, dans cette petite bande de terre de 362 km2 où s’entassent dans la misère 1,8 million d’âmes.

L’ONU à Gaza a pour sa part indiqué accueillir désormais près de 62.000 personnes déplacées, un nombre « supérieur a celui du conflit de 2008-2009 » qui avait fait 1.400 morts Palestiniens.

Dans l’espoir d’obtenir un cessez-le-feu, le président palestinien Mahmoud Abbas, en retrait depuis le début de la crise, devait rencontrer dimanche à Doha le chef en exil du Hamas, Khaled Mechaal, selon un proche de M. Abbas.

Ballet diplomatique  

Sur le plan diplomatique, le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon était attendu dimanche dans la région.

Lors d’une brève visite en Israël, le chef de la diplomatie française Laurent Fabius a assuré que « la France continue et continuera à agir pour la paix et un cessez-le-feu en prenant en compte la sécurité d’Israël et les conditions de vie des Palestiniens ».

Il venait d’Égypte, où il a rencontré notamment le président palestinien Mahmoud Abbas, et de Jordanie.

Dénonçant un « bilan humain extrêmement lourd », M. Fabius a insisté sur l' »absolue priorité » de parvenir à une trêve à Gaza.

Les Gazaouis continuaient eux de crier leur désespoir, leur peur et leur colère contre Israël, accusé d’avoir réduit en poussière des centaines de maisons et d’immeubles.

« Quoi qu’il bombarde ça ne change rien! C’est un acte criminel! Ce sont des civils ici, ils n’ont pas bombardé de militaires, mais quatre étages de civils. C’est le terrorisme d’État israélien », s’emportait Adnan Hachem, devant les décombres de son immeuble.

Sources: AFP , alMayadeen, almanar

Génocide des palestiniens: L’arrogance d’Israël n’a plus de limites

Génocide des palestiniens: L’arrogance d’Israël n’a plus de limites

Khidr Omar 20-07-2014

Plus de 400 Palestiniens sont tombés en martyrs à Gaza et plus de 3.000 autres ont été blessés après 12 jours de bombardements meurtriers de l’armée d’occupation israélienne qui a lancé

LES BRANLEURS FÊTENT LEURS BOMBARDEMENTS !!!!!
https://www.youtube.com/watch?v=K3oDenYLEY8

Israël ne gagnera ni cette guerre ni celle d’après!! La résistance va bientôt les faire danser en enfer cette fois-ci:



Allain Jules <[email protected]>
Date : 20 juillet 2014
Objet : STUPEUR ET TREMBLEMENTS. Le Hamas élimine au moins 13 soldats de Tsahal et en blesse 60 by Allain Jules

La force n’a jamais résolu le moindre problème. Jamais. En Palestine occupée, l’armée israélienne commence a sentir, de plein fouet, son aventure ambiguë sur le sol de Gaza. Après avoir tué plus de 400 Palestiniens, surtout des civils dont des enfants et des vieillards, les autorités israéliennes extrémistes et racistes, risquent de faire payer un.. Lire la suite


De : « Mounadil al Djazaïri » <[email protected]>
Date : 20 juillet 2014
Objet : Tel Aviv menace ouvertement la presse internationale: « le Hamas se sert des journalistes comme de boucliers humains » by Dziri

un gilet pare-balle n'est d'aucune utilité contre un obus de 155

un gilet pare-balle ne sera d’aucune utilité à  Ayman Molhyeldin contre un obus de 155 mm

Des menaces accueillies avec indifférence par la corporation journalistique française puisque l’information est peu reprise par la presse française. Personnellement je n’ai pu la trouver que sur le site de Zone Bourse :   Israël appelle les journalistes étrangers à la prudence

La face cachée de Netanyahou

in Article, International / by Raphaël « JahRaph » Berland / on 17 juillet 2014

 » Il vaut mieux donner 2% que 100%. de ce qui a été proposé! »
https://www.youtube.com/watch?v=zdcWE5jO-KM

benjamin-netanyahou-300Nous retranscrivons ici les sous-titres français d’une vidéo intitulée « Netanyahou : voilà comment j’ai cassé les accords d’Oslo avec les palestiniens ». On y voit l’actuel premier ministre, Benjamin Netanyahou, en visite dans la colonie d’Ofra en 2001 (à l’époque, il n’était plus en fonction au gouvernement). Ses propos sont édifiants : il y explique tranquillement comment il a réussi à duper tout le monde : Yasser Arafat, les palestiniens, Bill Clinton, les USA, l’ONU… Faites-vous votre propre avis.


Un colon : «  […] et je te dis, Bibi, ça reste entre nous bien sûr, rien n’est censé filtrer. On a l’impression que vous dites une chose quand vous n’êtes pas au pouvoir. Mais dès que vous arrivez au pouvoir, il y a comme un chape de plomb qui vous empêche d’agir. Comment ça se fait ? »

Benjamin Netanyahou : « Éteignez votre caméra et on pourra peut-être… »

Quelques minutes plus tard, la caméra tourne à nouveau.

Benjamin Netanyahou : « Aujourd’hui, tout le monde comprend le slogan ‘les colonies sont là’. Ce slogan est partout. Quelle est la différence ? Qu’est-ce qu’il veut, Arafat ? Une immense colonie appelée Tel Aviv. Pour les palestiniens, les eaux territoriales, je suppose, sont à eux aussi. Qu’ils veuillent nous jeter à la mer, c’est une évidence, et beaucoup plus loin encore. Avant tout, il faut les frapper, non pas une fois, mais plusieurs, et si violemment, que le prix à payer soit très élevé. Jusque là, il a été supportable. Une attaque massive contre l’Autorité Palestinienne, qui leur fasse croire que tout va s’écrouler. C’est la peur qui les fait… »

Un colon : « Mais attends, on dira que nous les agressons… »

Benjamin Netanyahou : « Qu’ils disent ce qu’ils veulent ! »

Un colon : « Et tu n’as pas peur de ce qu’ils vont dire, Bibi ? »

Benjamin Netanyahou : « Non ! Surtout aujourd’hui, avec les USA… Je les connais bien. Tu peux les manipuler comme tu veux, et les faire aller dans la bonne direction. Et même s’ils disent quelque chose… Ils vont dire quelque chose, et alors ? 80% des américains nous soutiennent ! C’est idiot ! Nous avons un tel soutien là-bas et ici, on pense à ce qu’on devrait faire ‘si’…

Tu vois, je n’ai pas eu peur de manipuler Clinton. Je n’ai pas eu peur de me confronter à lui, ni d’aller contre l’ONU. »

Un colon : « Que s’est-il passé avec les accords d’Oslo ? »

Benjamin Netanyahou : « Les accords, bon, ils ont été ratifiés par le Parlement. On m’a demandé avant les élections : les respecterez-vous ? J’ai dit oui mais sous réserve de réciprocité. Et en accordant les retraits au compte-goutte. Mais comment faire ? J’ai donné ma propre interprétation des accords pour éviter l’histoire des frontières de 67. »

Un colon : « Comment avons-nous réussi à faire ça ? »

Benjamin Netanyahou : « Personne n’a réussi à définir ce que sont les ‘Installations militaires’. Pour moi, ce sont des zones de sécurité. La Vallée du Jourdain dans sa totalité est une ‘Installation militaire’. Personne n’a… Oui, comme la Vallée Beit She’an. Va savoir. Mais après se posait la question de savoir qui définirait ces ‘Installations militaires’. J’ai reçu une lettre du Secrétaire d’État W. Christopher, adressée à moi et à Arafat, qui disait qu’Israël, et  Israël seulement, aurait la légitimité à statuer sur leur existence, leurs emplacements, leurs tailles.

Ils n’ont pas voulu donner cette lettre. Donc j’ai refusé de ratifier les accords d’Hébron. J’ai interrompu la réunion et j’ai dit : ‘je ne signerai pas’. Et c’est seulement quand la lettre est arrivée pour moi et Arafat, que j’ai signé les accords d’Hébron. Ou plutôt ratifié puisqu’ils étaient déjà signés. Pourquoi est-ce que c’est important ? Parce qu’à cet instant, en fait, j’ai mis un terme à la réalisation des Accords d’Oslo. Il vaut mieux donner 2% que 100%. Et voilà le choix auquel nous sommes confrontés. Tu as donné 2% plutôt que 100%, et tu as empêché le retrait. La sagesse n’est pas d’être là et de tout casser, mais plutôt d’être là et de payer le minimum. »

https://www.youtube.com/watch?v=zdcWE5jO-KM

Raphaël Berland, pour le Cercle des Volontaires

Le soutien international à l’opération israélienne à Gaza est très fort  20/07/2014

Le soutien international à l'opération israélienne à Gaza est très fort

Jérusalem – Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a estimé dimanche que le soutien de la communauté internationale à l’opération militaire israélienne à Gaza était très fort.

Nous menons une opération complexe, intense et en profondeur à l’intérieur de la bande de Gaza qui est soutenue par le monde. Le soutien est très fort au sein de la communauté internationale, a déclaré le Premier ministre israélien lors d’une conférence de presse.suite.. (©AFP / 20 juillet 2014 20h17)
http://wwandie.com/news/Le-sw.romoutien-international-a-loperation-israelienne-a-Gaza-est-tres_RP/499280.rom

Conférence de Jacob Cohen, Marion Sigaut, Laurent Louis et Dieudonné sur la Palestine

Au théâtre de la Main d’Or le 26 juillet 2014

Le théâtre de la Main d’Or accueillera l’écrivain Jacob Cohen, l’historienne Marion Sigaut, le député belge Laurent Louis et l’humoriste Dieudonné le samedi 26 juillet 2014 à 14 h pour une conférence exceptionnelle sur la Palestine.

Les spectateurs pourront également y entendre des témoignages de Palestiniens.

L’adresse :
Théâtre de la Main d’Or
15 passage de la Main d’Or
75011 Paris

Entrée : 5 euros.

ate : 20 juillet 2014
Objet :Lettre des Gazaouis adressée à l’opinion publique internationale [Vidéo]

Un terrible massacre s’est produit cette nuit dans le quartier de Shajaia, situé dans l’est de la bande de Gaza.

Les bombardements ainsi que l’acharnement des chars militaires, entrés récemment dans la bande de Gaza, sont responsables de la mort de plus de 70 palestiniens (dont plus de la moitié sont des femmes et enfants), et de plus de 1000 blessés. On compte également parmi les victimes un journaliste palestinien et un ambulancier.

Comme si cela ne suffisait pas, Israël a interdit l’accès aux ambulances, laissant les corps défunts sur le sol, et laissant les blessés à leur propre sol. Ce massacre est déjà comparé aux massacres de Sabra et Chatila, camps de réfugiés palestiniens au Liban, qui avaient fait près de 2000 morts en 1982.

Israël qui prétendait vouloir épargner les populations civiles par son incursion terrestre se venge finalement bel et bien sur la population de Gaza, sans faire de distinction.

Les images qui suivent montrent l’ampleur du massacre, vous pouvez voir les traces des impacts des tirs de chars sur les murs des habitations, et les corps laissés à l’abandon. Lire la suite

http://havredesavoir.fr/massacre-de-shajaia-un-nouveau-sabra-et-chatila/

Cher monde civilisé,

Nous ne sommes pas des commerçants de guerre, et notre sang ne coûte pas cher. Tout ce que nous voulons c’est un peu de fierté et d’humanité, comme tout autre citoyen du monde.


Juste un rappel …

Nous tenons à vous informer d’une partie des souffrances que subit la bande de Gaza à cause du blocus israélien – et ce même avant l’agression actuelle –  sur les problèmes sociaux et économiques (dans tous les aspects de la vie), sur notre droit à la liberté d’autodétermination et à la souveraineté, sur le problème des prisonniers, de l’incapacité à accéder à la Cisjordanie, à Jérusalem, à la mosquée Al-Aqsa et aux autres lieux saints. (suite)http://havredesavoir.fr/lettre-des-gazaouis-adressee-a-lopinion-publique-internationale/

1) L’électricité est disponible seulement 8 heures par jour, et de manière non régulière car elle dépend de la disponibilité en carburant qui est contrôlée par les Israéliens (Les centrales électriques sont alimentées en carburant).

2) 90% de l’eau qui se trouve dans la bande de Gaza est non potable et impropre à l’utilisation pour se laver, nettoyer, etc …

3) Il n’existe pas d’assainissement et de traitement des eaux usées, les égouts sont donc acheminés directement à la mer. La plage est donc interdite à la baignade. Nous n’avons d’autre recours car le matériel pour les infrastructures est contrôlé par les Israéliens.

4) Quand au problème du carburant et du Gaz … La plupart du temps nous n’en avons pas, et quand nous en avons, le prix est exorbitant. Le prix à Gaza est le plus élevé au monde, autour de 2,20$ /litre pour le pétrole. L’absence de propane nous limite pour cuisiner chaud, et lorsque nous pouvons nous en procurer, le prix est une fois de plus très élevé.

5) Le ciment et les matériaux de construction ne viennent que des institutions internationales – et sont limités – et plus de la moitié des marchandises et des matériaux de bonne qualité ne sont pas autorisés à entrer pour des « raisons de sécurité ». Ils détruisent nos maisons et nos entreprises, et nous obligent à acheter les matériaux chez eux pour tout reconstruire à des prix exorbitants !

6) Le taux de chômage est supérieur à 50% avec un nombre si élevé de chômeurs que l’aide des organisations internationales n’est pas suffisante pour répondre à nos besoins les plus élémentaires.

7) 90% des usines tournent au ralenti à cause du blocus sur les fournitures et matériaux nécessaires, bloquées une fois de plus pour des « raisons de sécurité ».

8) Les terres agricoles dont la plupart sont situées dans les zones frontalières de la bande de Gaza sont considérées comme la principale source de nourriture pour couvrir nos besoins. L’occupation ne nous permet pas de les cultiver en raison de l’agression supposée de fermiers. Nous ne pouvons pas importer de la nourriture; nous ne pouvons pas développer notre propre agriculture, doit-on donc se priver de nourriture ?

9) La pêche n’est autorisée qu’à 2 miles (3 km) de la côte, et même là, les pêcheurs font face à des agressions et des attaques des navires israéliens.

10) L’élimination des déchets est presque impossible car il n’y a pas assez d’espace pour traiter tous les déchets solides produits par la population. Les tentatives de les éliminer dans les zones périphériques de la Bande de Gaza aboutissent souvent à des agressions israéliennes.

11) La privation de la liberté de mouvement et de voyage vers et depuis la bande de Gaza fait des habitants de la bande de Gaza les prisonniers de leur propre pays. Les passages sont fermés la moitié du temps, et le seul point de passage vers le monde extérieur (le terminal de Rafah frontalier à l’Égypte) est fermé quasiment en permanence. Le seul aéroport à Gaza a été fermé il y a plus de 12 ans.

12) Le manque de matériel médical et de traitements récents est une autre source de décès et de souffrances pour la bande de Gaza. Les maladies normalement curables comme le diabète et les maladies rénales sont chez nous meurtrières en raison du manque de médicaments et de matériel.

13) Les fonctionnaires qui travaillent jour et nuit, tels que les enseignants, les médecins, les infirmières, etc… ne reçoivent par leur salaire à cause du blocus économique, et ne peuvent même pas assurer leurs besoins primaires.

Cher monde,

Comment pouvez-vous accepter cette souffrance et laisser vos frères en humanité vivre ainsi ? Vos prisonniers, dans vos pays, vivent une vie meilleure, plus digne et plus en sécurité que les habitant de Gaza.

S’il vous plaît, intervenez pour faire cesser le siège et les souffrances qu’Israël nous impose. Ne méritons nous pas de vivre humainement et avec honneur comme tous les autres êtres humains? Lire la suite

Free_Gaza

GazaunderAttack
 غزة_تحت_القصف

Article | 20. juillet 2014

Interview – Le professeur Oberlin : «La position de Hollande vis-à-vis des Palestiniens est ignoble»

«Il est clair qu’il y a une volonté de tuer des civils. Ce ne sont pas des bavures même si Israël dément.» Interview.

Dimanche sanglant à Gaza: près de 100 Palestiniens et 13 soldats israéliens tués

Par AFP le 19/07/14 

Un médecin palestinien évacue le corps d'une petite fille à Chajaya, en banlieue de Gaza, pilonnée le 20 juillet 2014

Près de 100 Palestiniens sont morts dimanche dans le pilonnage par l’armée israélienne d’une banlieue de Gaza, faisant de cette journée la plus sanglante… la suite

Dimanche 20 juillet 2014
« Hormis la véhémente protestation de l’Algérie qui a dénoncé ce massacre que rien ne saurait justifier, presque tous les pays arabes sont restés silencieux. Comme toujours, l’initiative est occidentale. »
A Ghaza martyrisée, c’est toujours un macabre décompte des victimes de l’une des plus meurtrières agressions israéliennes ... [Suite…]

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,