Aller à…
RSS Feed

15 décembre 2018

Irak : des « gilets jaunes »… à Bassora


France-Irak Actualité : actualités sur l’Irak, le Proche-Orient, du Golfe à l’Atlantique

Analyses, informations et revue de presse sur la situation en Irak, au Proche-Orient, du Golfe à l’Atlantique. Traduction d’articles parus dans la presse arabe ou anglo-saxonne, enquêtes et informations exclusives.

Publié par Gilles Munier sur 7 Décembre 2018,

Bassora: Rassemblement de « Gilets jaunes » devant le gouvernorat

 

Les gilets jaunes français inspirent les protestataires irakiens : Après des mois de manifestations contre le manque de service public, les Irakiens enfilent de nouveau des vestes fluorescentes.

 

Par Linda Givetash (revue de presse : NBC News – 5/12/18)*

 

Alors que tous les yeux sont rivés sur les manifestations anti-taxes à Paris, les manifestants irakiens sont en train d’endosser un « look » qui est devenu le symbole de la contestation à la française.

 

Les manifestants ont enfilé des vestes fluorescentes similaires à celles portées par les « gilets jaunes » en France, lors de leur manifestation mardi dans les rues de Bassora, au sud-ouest du pays. Environ 100 personnes réclamant des services publics de base telles que l’eau et l’électricité ont plus tard pris d’assaut les bureaux du Gouverneur de Bassora Assad el Eidani.

 

Les forces de sécurité irakiennes ont riposté par des tirs à balles réelles, aucun blessé n’a été dénombré.

 

Cette tenue est devenue l’emblème du mouvement protestataire français opposé aux réformes économiques du Président Macron. Une hausse des taxes sur l’essence et le diesel est à l’origine de ces manifestations parfois violentes à Paris ces dernières semaines.

 

Mais Naqib Luaibi, un des organisateurs des manifestations à Bassora, a déclaré à NBC News que le gilet jaune  est connu des Irakiens. Les manifestants qui s’opposaient à la corruption avaient déjà endossé ce gilet en 2015, a-t-il déclaré. « Nous avons pensé que nous serions mieux organisé si nous endossions ces vestes », ajoute-t-il.

 

La dernière vague de manifestation à Bassora a commencé en juin avec des résidents réclamants une amélioration des services publics. Les évènements se sont précipités lorsque l’eau a été contaminée et que 102 000 personnes ont dû être traitées dans les hôpitaux.

 

En septembre, un couvre-feu a été imposé alors que les protestataires avaient bloqué les rues, se heurtant à la police et mettant le feu aux quartiers généraux des partis politiques.

 

Alors que les manifestations des gilets jaunes à Paris atteignaient un niveau de violence exceptionnel, Luaibi déclarait qu’elles avaient rappelées à lui et à ses compagnons, les vestes qu’ils avaient portées et ont décidé de les revêtir.

 

Les Irakiens ne sont pas les seuls à s’inspirer des évènements récents en France.

 

En Serbie, un législateur de l’opposition a endossé un gilet jaune au Parlement alors qu’il dénonçait le coût élevé de l’essence.

 

Linda Givetash est un reporter base à Londres. Elle a travaillé pour The Canadian Press à Vancouver et Nation Media en Ouganda.

 

Source : NBC News

 

Traduction et Synthèse : Z.E pour France-Irak Actualité

Laisser un commentaire

Plus d’histoires deCOLONIALISME

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,