Aller à…
RSS Feed

27 novembre 2020

Les mensonges du CNT/OTAN se poursuivent dans la panique. par LVO


Adieu maman chérie   international (LVO) : 

La guerre de l’information accompagne toujours les combats, non seulement elle n’a pas diminué, mais elle s’est intensifiée avec une certaine vigueur face à la prise de conscience sans précédent de l’opinion publique internationale qui réalise à quel point elle est manipulée par les criminels en col blanc qui représentent le monde politico-économique occidental.

Récemment, les médias de l’OTAN ont faussement prétendu avoir capturé le Guide libyen, Mouammar Al-Kadhafi, ce qui a entraîné une panique au niveau international. Des milliers d’articles et de communiqués ont fait le tour du monde pour annoncer la fausse nouvelle de « la mort de Kadhafi ». Des milliers de blogueurs ont immédiatement fait leurs recherches pour découvrir qu’en fin de compte les services spéciaux des pays de l’OTAN ont capturé un sosie de Mouammar Al-Kadhafi pour le livrer au supplice à leurs mercenaires criminels. Il s’est avéré qu’il s’agissait, encore, d’une nouvelle opération de manipulation psychologiques de l’OTAN qui a sacrifié la vie d’un autre innocent, pour simplement tromper le monde, une nouvelle fois.

Dès que la supercherie à été découverte, les médias de la propagande de guerre ont immédiatement répliqué en annonçant dans leurs médias que le fils de Kadhafi, Seif al-Islam, avait déclaré qu’il « allait se venger de la mort de son père » en disant: «Nous allons continuer notre résistance. Je suis en Libye, vivant, libre et prêt à aller jusqu’au bout, jusqu’à la vengeance ». Cette déclaration a été publiée par la chaîne de télévision « Al Rai », une agence basée en Syrie, diffusée par satellite et sur Internet en langue arabe. Mais lorsque Seif Al Islam a parlé de vengeance, il parlait de se venger de l’agression criminelle contre son pays et son peuple, mais les médias ont déformé le sens de ses propos pour diffuser l’idée qu’il parlait de la mort de son père. C’est ainsi que certaines personnes qui doutaient encore du fait que le guide est toujours vivant, et qu’il poursuit toujours la résistance en défendant son pays de l’agression colonialiste croisée, ont été maintenu dans l’idée que le guide avait réellement été tué, ce qui est incontestablement, un mensonge.

Suite à cette déclaration de Seif Al-Islam, l’offensive de désinformation des rebelles et de leurs parrains européens ne s’est pas fait attendre. En réponse à cette déclaration menaçante d’un des principaux défenseur de la Jamahiriya Arabe Libyenne, le CNT, tremblant de peur, a diffusé dans la panique deux messages simultanés : Ils ont d’abord prétendu une soit disant « fuite de Seif al-Islam à l’étranger dans un pays en Afrique qui n’entretient pas de relation avec la Cour pénale internationale», afin d’échapper à « la justice ». Et le second communiqué, présente un exposé contraire dans un message disant que ce même « Seif al-Islam est en pourparlers avec la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye au sujet de sa possible comparution, et qu’il serait prêt à prouver son innocence. »

Cette fantasmagorie a également associé un message disant que « le fils du colonel se révèle être, au même moment, en route secrètement pour le Niger, dans le désert, accompagné de tribus touareg ». Biensur, Seif Al-Islam à lui même démenti ces mensonges, mais comme le faisait remarquer un observateur russe, « il est clair que mener des négociations avec le tribunal de La Haye et, en même temps, se déplacer dans le désert est une entreprise difficile… »

On pourrait penser que les communiqués du CNT ne sont tout simplement pas en accord avec les « infos » de leur siège européen, pour la bonne et simple raison que l’OTAN n’a pas correctement coordonné ses actions de propagande avec les rebelles, et que cela entraîne donc toute sorte de contradictions dans les messages qui circulent maintenant. Mais en réalité, il est prouvé que les stratèges de l’OTAN publient volontairement ces contradictions afin de semer la plus grande confusion dans l’esprit du publique pour l’occuper et le désorienter.

En effet, pendant que les moins crédules sont occupés à vouloir décortiquer point par point les mensonges de l’OTAN, ils n’ont plus assez de temps à consacrer à l’essentiel et relever tous les crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis par les pays membres de cette organisations terroriste et qui peuvent donc ainsi, tranquillement, poursuivre leur programme d’oppressions violentes contre le monde libre, sous le nez et la barbe de la résistance populaire internationale.

Lorsque les peuples du monde auront vraiment compris qu’il est plus que temps de cesser d’écouter les médias et les politiques faiseurs de guerre, ils oeuvreront peut être plus efficacement afin de chasser tous ces dictateurs européens et américains, qui accusent les dirigeants des pays opprimés de ce qu’ils ont eux-même toujours été.

 

Cet article provient de La Voix des Opprimes
http://news.stcom.net

Une réponse “Les mensonges du CNT/OTAN se poursuivent dans la panique. par LVO”

  1. Francenaldo Amorim
    1 novembre 2011 à 4 h 38 min

    Long vie pour Saif Islam Kadafi, qu´il continnue la lute au coté des patriotiques libiens, qui vont jamais accepter être commandés par des traites qu´ont vendú sa patrie aux étrangés, en echane des richesses petroliferes, gas de la libie.
    Les traites, assassins avec les mercennaires français, anglais e du catar, doient être chassé e abattué, pour laver l´ame de libiens morts e blésses sous les bombardements assassins de l´OTAN..
    Le Brésil populaire, est au cotê du peuple libien qui a été massacré par l ótan.

Plus d’histoires deAnalyses

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,