Aller à…
RSS Feed

21 octobre 2019

Syrie : La Ligue arabe est la pute de l’Occident.


AFROHISTORAMA
Raconter l’histoire sans histoires
Lundi 14 novembre 2011

Syrie : la Ligue arabe est la pute de l’Occident

Ligue arabe : Création le 22 mars 1945
(Protocole d’Alexandrie)
Type Organisation régionale Siège Le Caire
(Tunis de 1979 à 1990)

Il est des jours où, après avoir cessé de bloguer, on a une envie qui soudain vous prend. Sans être viscérale, elle vous pousse néanmoins à réagir, pour avoir une position sur l’actualité. Bien sûr, il faut toujours prévenir les simplets, ces abrutis qui prennent tout au pied de la lettre et font des glissements désastreux, lisent les yeux fermés.

Il s’agit ici, de la ligue arabe et non des arabes. Il est bien écrit «ligue arabe» et non peuple arabe.

Au lendemain de l’exclusion de la Syrie de la Ligue arabe, sa pute en chef et secrétaire général, l’Égyptien Nabil al-Arabi, en visite à Tripoli, a déclaré que l’organisation panarabe étudiait désormais «la mise en place d’un mécanisme pour protéger les civils en Syrie».

Que fait-il pour protéger les civils Égyptiens, notamment les Coptes, face à l’armée égyptienne et les frères musulmans ? On est en plein délire. Ce coup d’état qui se prépare est à l’image de celui perpétré par l’Occident en Libye, avec l’aval des putes arabes qui font la volonté de l’Occident sans vergogne.
Si seulement, les fameux civils armés -ce que les médias occidentaux ne dénoncent pas-, manifestaient dans la paix, les militaires syriens n’allaient pas utiliser leurs armes. Alors qu’on ne parle que des tués, visiblement, personne n’ose parler des membres des forces de l’ordre restés fidèles au régime qui payent, eux aussi, le lourd tribut de cette pseudo révolte orchestrée par…Washington.

Barack Obama, que j’avais plébiscité au début, aujourd’hui, est simplement un con, un imbécile, une pute des lobbys anti-arabe que cautionnent, hélas, ces soi disant arabes qui sont au pouvoir.
Alors que des discussions et une procédure de dialogue avec l’opposition ont été engagés par le président syrien Bachar el Assad contrairement aux salmigondis des anti-arabes qui parlent du contraire, l’opposition syrienne met sur la table, la démission de ce dernier.

Au nom de quoi ? Mais qu’est-ce que ça veut dire ? S’il démissionne, elle va parler avec qui ? Si c’est de cette manière qu’elle veut accéder au pouvoir en instaurant le chaos pour éviter par exemple des élections, l’aval de la Ligue arabe est là pour prouver que les arabes sont lâches.

C’est triste de le dire mais il s’agit bien de cela. Prendre le peuple en otage est bien leur nouvelle dialectique.

Le plus drôle dans tout ça, ou triste voire pathétique, c’est que, les énergumènes qui pilotent de main de traître la Ligue arabe qui a perdu son idéal-passez-moi l’expression-, ne sont même pas de vrais démocrates alors, chercher l’erreur.

Nous sommes donc en face d’un embrouillamini nauséabond où, les donneurs de leçons ne s’appliquent même pas à eux-mêmes, ce qu’ils veulent pour les autres. De vraies putes en somme.
Source : kamerunscoop.wordpress.com

Mots clés:

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,