Aller à…
RSS Feed

5 août 2021

Africains en Europe/Guet-apens dans le conflit libyen par Lilio Mango


AFRICAINS EN EUROPE/GUET-APENS DANS LE CONFLIT LIBYEN: MR. SEIF AL ISLAM KADHAFI A ÉTÉ TRAHI PAR CERTAINS DE SES GENS DE CONFIANCE, VENDU AUX REBELLES QUI LUI ONT COUPÉ 3 DOIGTS APRÈS DES TORTURES.

DIASPORA AFRICAINE EN EUROPE. Sur ce qui a été dit au sujet de l’arrestation de monsieur Seif-Al Islam Kadhafi , un des enfants du Guide Mouammar Kadhafi, la rédaction du Magazine Ngambo Na Ngambo a eu un entretien avec une personnalité libyenne, K.

Cette personne a démenti la version donnée dans des médias de certains pays occidentaux dont des régimes politiques sont des actionnaires-commanditaires dans le conflit armé en Libye. Cette personnalité confirme que son compatriote libyen Seif Al Islam Kadhafi a été trahi par certains membres de son entourage.

Il avait confiance en eux. Mais l’argent de la corruption a enfanté la trahison. Et c’est entre lundi 14 novembre et mardi 15 novembre 2011 que monsieur Seif Al Islam a été vendu par ses collaborateurs. Et on l’a fait tomber dans un guet-apens à la suite d’un appel téléphonique passé par un Libyen de son entourage(monsieur A.), avec un téléphone portable satellitaire.

Mr Seif Al-Islam n’a pas été arrêté dans la nuit de vendredi 18 novembre à samedi 19 novembre 2011comme l’impose « l’histoire officielle » du CNT et de ces journalistes occidentaux qui ont prostitué le journalisme en devenant des espions de l’OTAN,confirme notre source libyenne. « Mpo na lokoso ya mbongo, bateki moto bakela ye mpe na Nzambe (1) ».

Procès équitable ? Mais pourquoi Seif Al Islam Kadhafi a fait l’objet d’un marchandage pour l’obtention des postes ministériels entre les rebelles de la ville de Zentane et les rebelles du CNT avec l’aval des maîtres occidentaux.

Suivons le regard de la personnalité qui a discuté avec nous à bâtons rompus et sans langue de bois. Monsieur Seif Al Islam et les siens se trouvaient dans une villa attaquée à l’arme lourde par ces rebelles de Zentane. « Quand les rebelles CNT, ces quelques journalistes occidentaux et des responsables des rebelles de Zentane disent au monde qu’il a été capturé dans un véhicule en mouvement vers la frontière du Niger,tout cela est faux et fait partie de la mythomanie contre la dignité du peuple libyen »,déclare notre source.

L’officialisation de cette situation de Mr Seil Al Islam Kadhafi avait mis du temps car les rebelles libyens de Zentane étaient en discussions très violentes, pour obtenir des fortes sommes d’argent et des postes ministériels dans le gouvernement en formation , avec les rebelles du CNT car ceux-ci sont des privilégiés politiquement par des milieux occidentaux sur initiative du régime politique français de monsieur Nicolas Sarkozy et de son « ministre de guerre » le philosophe Bernard Henri Levy.

L’OTAN (Organisation du Traité de l’Atlantique Nord) qui s’est implantée pour longtemps en Libye, a participé à cette opération de marchandage qui concernait un seul libyen. Est-ce que le conseil de sécurité de l’ONU avait encore voté une autre résolution pour ce marchandage pour la tête du Lybien Seif Al Islam? Alors pourquoi cette participation de l’OTAN?

Et ce marchandage pose un vrai problème juridique et judiciaire que des Africains installés en France ou dans les autres pays européens posent. Ce marchandage s’est fait sur la tête d’un être humain présumé innocent même s’il s’appelle Seif Al Islam Kadhafi car il n’a pas encore été jugé et ni condamné pose ,donc, le problème du procès équitable proclamé par les rebelles et membres du CNT (Conseil National de transition) mué en gouvernement provisoire ou nouveau gouvernement après une série des accords.

Et en attendant ce procès que dire du profil que l’on fait déjà de monsieur Seif Al Islam Kadhafi ? Ce profil d’un Africain comme Mr. Seif ou des autres Africaines ou Africains qui est fait par ces milieux occidentaux que des médias de la diaspora africaine en Europe appellent  » Faiseurs des diables, des anges, des dieux, des rois « .

Dans la diaspora africaine de l’Europe, des patriotes africains affirment que monsieur Seif Al Islam bénéficie d’un crédit de confiance et d’estime vu sa vision et contribution en faveur d’un bon nombre de gens de l’Afrique,dans la dynamique pour la création des Etats Unis d’Afrique.

Ce procès sera-t-il vraiment équitable et juste dans cet environnement international où des rebelles libyens dits nouvelles autorités libyennes sont entrés dans le pacte néo-colonial qui a toujours existé pour les autres pays africains depuis les années 60, dits des indépendances africaines?

Comment des rebelles libyens du gouvernement du CNTqui ont commis des crimes de guerre et crimes contre l’humanité notamment en massacrant des Noirs en Libye peuvent être des juges selon les normes des droits de l’homme? Comment ces milieux de ces occidentaux qui cachent ces réalités sur ces crimes dont l’OTAN est un des responsables ,peuvent continuer à évoquer une justice où des droits sont respectés?

Décidément les Noirs ont du chemin à faire pour que tous les Noirs soient considérés comme des être humains,membres de l’Humanité.

Et l’association « Bakolo Mboka » qui intervient dans certains pays européens, interpelle: « qui jugera ces occidentaux politiques,militaires et civils concernés qui ont tenu à avoir la tête de monsieur Seif Al Islam? ».

Lors de ce guet-apens, monsieur Seif Al Islam a été victime des coups et blessures volontaires. » Dans le droit français, cela constitue un délit et les auteurs doivent être poursuivis « , déclare l’Africain-Français Mbo (région parisienne) pour répondre à ses camarades d’une université française et à une certaine opinion de la France.La personnalité libyenne qui est notre source, a certifié que ces rebelles avait coupé trois des doigts de monsieur Seif Al Islam Kadhafi après des séances de tortures

Lilo Miango/Rédaction de Paris.

0 0 votes
Évaluation de l'article
Partager

3 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

Plus d’histoires deLibye