Aller à…
RSS Feed

30 octobre 2020

Présidentielle 2012: Sarkozy ou le retour du prestidigitateur multirécidiviste par Parallax


Présidentielle 2012: Sarkozy ou le retour du prestidigitateur multirécidiviste
Publié le 25 novembre 2011

Si les Français sont cons, ils retomberont dans les mêmes travers, dans la crise existentielle à laquelle ils se sont mis tous seuls comme des grands. Oui, s’il faut suivre Nicolas Sarkozy, aujourd’hui plus qu’hier, c’est accepter à nouveau de marcher à tombeau ouvert. Il a tout cassé, détruit et massacré en France, durant les cinq années de son quinquennat élyséen. C’est une lapalissade.

Aujourd’hui, tel un chat botté, il revient, chaussé de ses bottes des milles lieues, se renie, mystifie, charme, ment comme un arracheur de dents. Mais, pour quel résultat ? Il faut vraiment être maso pour lui faire à nouveau confiance. Non, Nicolas Sarkozy est un mauvais prestidigitateur, multirécidiviste qui plus est.

Alors que François Hollande ce n’est pas ma tasse de thé-, promet de créer en 5 ans, s’il est élu, 60 000 postes d’enseignants, la riposte ne s’est pas faite attendre. Ainsi, hier, Luc Chatel le ministre de l’Education nationale a sorti le grand jeu, en promettant de faire grimper le salaire de ces derniers, de 100 euros bruts. Insuffisant ont rétorqué les concernés. Un coup d’épée dans l’eau en somme.

Selon Bernadette Groison, la secrétaire générale de la FSU, la hausse de 18 % en 5 ans, dont parle Luc Chatel, se réfère à 1690 euros, donc au 1e échelon, « or plus grand monde ne rentre aux 1er et 2ème échelon, donc le ministre triche un peu ». Elle a poursuivi en expliquant que, le 3e échelon n’a obtenu qu’une augmentation de 5%, passant de 1890 à 2000 euros. De l’esbroufe donc.

Mais, il y a pire. Après avoir longtemps soutenu l’idée du vote des étrangers hors communauté européenne aux élections locales, aujourd’hui, le petit prestidigitateur se rebiffe. Or, ces gens participent à la vie de leur ville, paye des impôts etc. Les maires, très hors-la-loi sur certains principes quand il s’agit des étrangers approuvent honteusement. Mais, ceci cache plutôt une mesure électoraliste pour faire barrage au parti extrémiste et xénophobe, le Front National (FN).

Le florilège de ses perles les plus belles, glanées au fil de ses obsessions ne se comptent plus. Tout est la faute des autres. Ainsi, il justifie ses échecs. La faute aux 35 heures, la faute aux impôts, la faute à Tartempion, ma règle d’or, ma banque de France etc. Monsieur « moi je » doit disparaître du paysage politique français. Il a souillé la fonction et mis la France en danger partout, en transformant le sahel en poudrière avec ses ambitions hypocrites libyennes…

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,