Aller à…
RSS Feed

21 octobre 2020

Libye – Vers l’inéluctable solution Seif Al-Islam comme Premier-ministre ? par Allain Jules


Je ne crois pas trop à cette proposition. Et si elle se confirmait, j’espère juste que Seif Al-Islam ne participera pas à toute cette mascarade de fausse « démocratie » qui ne pourra jamais se mettre en place sans le soutien du peuple libyen.  Ce n’est pas aux occidentaux et leurs valets qui ont détruit le pays à décider qui doit gouverner le chaos qu’ils ont laissé. La résistance verte est en marche, c’est elle qui libèrera le pays

Ginette

Libye – Vers l’inéluctable solution Seif Al-Islam comme Premier-ministre ?

Publié le9 janvier 2012

 

Seif Al-Islam Kadhafi

TRIPOLI – Une rumeur grandissante fait état de discussions très avancées entre les Gouvernement occidentaux et  le CNT avec le fils du frère guide Mouammar Kadhafi, Seif, qui jouit encore d’une très grande popularité. Non seulement sur sa libération, mais aussi sur l’éventualité de sa nomination comme Premier-ministre libyen. La violence persistante, le chaos qui s’installe peu à peu et l’insécurité font craindre le pire. C’est ainsi qu’on a appris qu’un suspect a été arrêté après le meurtre d’un français travaillant pour une société de BTP dans son appartement. En réalité, il s’agit d’un ex rebelle du Djebel Nefoussa du prénom de Salah, qui ensuite, a volé le téléphone portable et le véhicule du Français. Gêné aux entournures, le CNT  a déclaré que ledit Salah n’est qu’un toxicomane.   

 Seif Al-Islam avait déclaré dernièrement que dans les prochains jours, il y aura des surprises. Blanchi par les tribunaux traditionnels, sa détention actuelle n’est que politique. L’enquête sur sa personne ayant accouchée d’une souris puisqu’il était soupçonné -souvenez-vous-, d’avoir recruté des mercenaires. Mais, avec les forces maléfiques qui ont détruit la Libye, cette volte-face, nonobstant le fait que c’est un aveu de faiblesse, ne cache-t-il pas une ruse pour démobiliser l’armée de libération de la Libye et plus encore ?

Coincé, complètement perdu, incapable de gérer la situation, le CNT aurait demandé à Seif Al-Islam d’accepter en Libye, l’implantation tous azimuts des sociétés de barbouzeries dans le style Blackwater pour la sécurité. Un autre axe non négligeable concerne une réunion du CNT en milieu de semaine dernière dont le maître mot fut l’examen des avoirs libyens en Afrique. Nous avions, pour la chaîne qatarie Al-Jazeera, réalisé une étude à propos. Seif Al-Islam est le mieux à même d’identifier ces investissements. 

Un coup dur et une mauvaise nouvelle pour certains chefs d’Etat africains qui s’étaient empressés de reconnaître le CNT avec en ligne de mire, probablement, la spoliation de ces biens libyens. Il s’agit notamment du fantasque Yahya Jammeh de Gambie et du grabataire de 85 ans et ami du président français Nicolas Sarkozy qui s’accroche au pouvoir au Sénégal, Abdoulaye Wade. D’un autre côté, si l’information se confirme, après la récupération de ces avoirs et la stabilisation du pouvoir avec la restauration de la paix sous l’impulsion de Seif, ne sera-t-il pas ensuite assassiné ?

Un traitre ne trahit pas seulement une seule fois mais tout le temps.

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,