Aller à…
RSS Feed

17 octobre 2019

Attaque contre la mission diplomatique américaine à Benghazi


Assawra

 

Site du Mouvement démocratique arabe

« Résister à l’occupation, c’est vivre libre »

ألثورة

 

Inscription à notre liste de diffusion: « Assawra »

[email protected]

 

Assawra

 

Site du Mouvement démocratique arabe

« Résister à l’occupation, c’est vivre libre »

ألثورة

 

Inscription à notre liste de diffusion: « Assawra »

[email protected]

Libye : attaque contre la mission diplomatique américaine à Benghazi

mercredi 6 juin 2012, par La Rédaction

La mission diplomatique américaine dans la ville libyenne de Benghazi (est) a été la cible mardi soir d’un engin qui a explosé sans faire de victime, a-t-on appris mercredi auprès de l’ambassade des Etats-Unis à Tripoli et d’une source des services de sécurité à Benghazi.

« Il y a eu une attaque hier soir contre le bureau des Etats-Unis à Benghazi », a indiqué à l’AFP un responsable de l’ambassade, précisant qu’il s’agit d’un « engin explosif improvisé » qui n’a pas fait de victimes.

« Les Etats-Unis déplorent l’attaque de leur mission diplomatique à Benghazi », a-t-il dit sous couvert de l’anonymat, ajoutant que l’ambassade a appelé les autorités libyennes à renforcer la sécurité autour de ses locaux en Libye.

Une source des services de sécurité à Benghazi a confirmé l’attaque, précisant qu’elle a été revendiquée par un groupe se présentant sous le nom de « Groupe du prisonnier Omar Abdel-Rahman », qui a laissé des tracts sur place, dans lesquels il menace les intérêts américains en Libye.

L’ambassade des Etats-Unis a indiqué qu’elle n’avait pas d’information au sujet d’une quelconque revendication.

Selon la source des services de sécurité, le Groupe du prisonnier Omar Abdel-Rahman, du nom du cheikh égyptien Omar Abdel-Rahman condamné à la prison à vie aux Etats-Unis, a également revendiqué une attaque à la roquette perpétrée le 22 mai contre les locaux du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) à Benghazi.

Le Conseil national de transition (CNT), au pouvoir en Libye depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi, a indiqué que les autorités tentaient d’obtenir plus d’information au sujet de l’attaque.

« Nous condamnons ces actes », a affirmé Mohammed al-Harizi, porte-parole du CNT.

Cette attaque intervient au lendemain de l’annonce par Washington de la mort du numéro deux d’Al-Qaïda, le Libyen Abou Yahya al-Libi, tué dans une attaque de drone au Pakistan.

Libi, considéré comme l’un des principaux théoriciens d’Al-Qaïda, était apparu à plusieurs reprises ces dernières années dans des messages vidéos du réseau extrémiste. En mars 2011, il avait exhorté les rebelles libyens à poursuivre leur offensive contre le régime Kadhafi.

Cheikh Omar Abdel-Rahman (73 ans), surnommé le « cheikh aveugle », a été condamné en 1995 à la prison à vie par la justice américaine pour des complots visant à attaquer des cibles new-yorkaises et à assassiner l’ancien président égyptien Hosni Moubarak.

Il a aussi été cité comme inspirateur des premiers attentats contre le World Trade Center, qui ont fait 6 morts et un millier de blessés en 1993.

(06 juin 2012 – Avec les agences de presse)

Pour vous inscrire à notre liste de diffusion « Assawra »
faites la demande à l’adresse : i[email protected]

Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël

 

 

mercredi 6 juin 2012, par La Rédaction

La mission diplomatique américaine dans la ville libyenne de Benghazi (est) a été la cible mardi soir d’un engin qui a explosé sans faire de victime, a-t-on appris mercredi auprès de l’ambassade des Etats-Unis à Tripoli et d’une source des services de sécurité à Benghazi.

« Il y a eu une attaque hier soir contre le bureau des Etats-Unis à Benghazi », a indiqué à l’AFP un responsable de l’ambassade, précisant qu’il s’agit d’un « engin explosif improvisé » qui n’a pas fait de victimes.

« Les Etats-Unis déplorent l’attaque de leur mission diplomatique à Benghazi », a-t-il dit sous couvert de l’anonymat, ajoutant que l’ambassade a appelé les autorités libyennes à renforcer la sécurité autour de ses locaux en Libye.

Une source des services de sécurité à Benghazi a confirmé l’attaque, précisant qu’elle a été revendiquée par un groupe se présentant sous le nom de « Groupe du prisonnier Omar Abdel-Rahman », qui a laissé des tracts sur place, dans lesquels il menace les intérêts américains en Libye.

L’ambassade des Etats-Unis a indiqué qu’elle n’avait pas d’information au sujet d’une quelconque revendication.

Selon la source des services de sécurité, le Groupe du prisonnier Omar Abdel-Rahman, du nom du cheikh égyptien Omar Abdel-Rahman condamné à la prison à vie aux Etats-Unis, a également revendiqué une attaque à la roquette perpétrée le 22 mai contre les locaux du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) à Benghazi.

Le Conseil national de transition (CNT), au pouvoir en Libye depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi, a indiqué que les autorités tentaient d’obtenir plus d’information au sujet de l’attaque.

« Nous condamnons ces actes », a affirmé Mohammed al-Harizi, porte-parole du CNT.

Cette attaque intervient au lendemain de l’annonce par Washington de la mort du numéro deux d’Al-Qaïda, le Libyen Abou Yahya al-Libi, tué dans une attaque de drone au Pakistan.

Libi, considéré comme l’un des principaux théoriciens d’Al-Qaïda, était apparu à plusieurs reprises ces dernières années dans des messages vidéos du réseau extrémiste. En mars 2011, il avait exhorté les rebelles libyens à poursuivre leur offensive contre le régime Kadhafi.

Cheikh Omar Abdel-Rahman (73 ans), surnommé le « cheikh aveugle », a été condamné en 1995 à la prison à vie par la justice américaine pour des complots visant à attaquer des cibles new-yorkaises et à assassiner l’ancien président égyptien Hosni Moubarak.

Il a aussi été cité comme inspirateur des premiers attentats contre le World Trade Center, qui ont fait 6 morts et un millier de blessés en 1993.

(06 juin 2012 – Avec les agences de presse)

Pétition

Non au terrorisme de l’Etat d’Israël

 

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,