Aller à…
RSS Feed

28 novembre 2020

#Libye : les renégats et assassins de Benghazi à l’épreuve du feu


#Libye : les renégats et assassins de Benghazi à l’épreuve du feu

Publié le17 juin 2012

par Allain Jules

 

Rat Répoublique

Le gouvernement fantoche libyen, cet agrégat de félons et d’assassins a envoyé, hier, des troupes pour mettre fin à six jours d’affrontements entre des milices rivales dans l’ouest du pays. Ces petits galopins qui bénéficient d’une impunité abyssale. Les protégés de l’ONU, en emprisonnant arbitrairement des membres de la CPI c’est à dire en filigrane l’ONU ont bien de la chance. La fameuse communauté internationale, cette coalition de nazis est au pied du mur et ferme les yeux. Normal, seul Kadhafi à leur yeux était le diable. Et, elle n’ose rien dire en sacrifiant des gens au nom d’une idéologie qui leur est propre…Ainsi, les renégats peuvent emprisonner ou tuer des innocents en toute liberté.

Ces clowns de Benghazi disent pouvoir organiser des élections le 7 ou le 8 juillet prochain alors que le pays traverse une instabilité jamais atteinte ces derniers temps entre le sud à feu et à sang entre les tribus, ou l’ouest qui traverse une turbulence sans nom. Les combats dans l’ouest, qui ont tué au moins 14 personnes et en ont blessé 89 autres, opposent des membres de la milice de Zentane (celle qui détient Saif al-Islam illégalement), qui a joué un rôle majeur dans la rébellion contre le régime de Mouammar Kadhafi, à des membres de la tribu Al Machachia. Pour ne rien faire, la communauté internationale se permet de dire que la tribu Al Machachia est restée à l’écart de leur pseudo révolution. Ceci justifie donc qu’on les attaque ? 

Les affrontements se sont poursuivis hier, et ce matin, on nous annonce encore des victimes. Les tensions entre ces deux groupes perdurent car, en décembre dernier, il y avaient déjà eu des affrontements qui avaient fait quatre morts dans ces tribus. La mort d’un milicien de Zentane, que ses camarades ont imputée à la tribu Al Machachia, a relancé les hostilités depuis lundi. 

Le Conseil national de transition (CNT), qui gouverne actuellement la Libye, a appelé à la fin des hostilités, par la voix de Haramain Mohammed Haramain, l’un des vice-Premiers ministres, qui a précisé que l’armée pourrait employer la force si le cessez-le-feu n’était pas respecté. Amusant ces déclarations pour des gens qui sont au pouvoir depuis plus d’un an et dont aucune action en faveur de la paix n’a été fait. C’est plutôt la chasse aux sorcières. Les conflits tribaux n’ont jamais eu lieu au temps de Kadhafi. Cherchez l’erreur !


Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,