Aller à…
RSS Feed

29 octobre 2020

La Chine est devenue en 2011, le premier partenaire commercial de l’Afrique


La Chine est devenue en 2011, le premier partenaire commercial de l’Afrique

Jeudi 19 juillet 2012
de Jean Paul Pougala
ICI ON TRAVAILLE, CIRCULEZ !
Il y a quelques mois lorsque j’annonçais que les avions chinois seront assemblés dans la nouvelle ville portuaire de Kribi au Cameroun, des esclaves de maison sont montés au créneau pour prouver au maître que leur asservissement  tient toujours et de dire que la Chine ne fabriquait pas d’avion de ligne. Lorsque le Cameroun en a acheté 3, les mêmes sont de nouveau descendus dans l’arène pour dire que les autorités de Yaoundé avaient été trompés dans la vente. Tout est fait pour rassurer le maître que les Africains n’ont pas de cerveau, qu’ils ne pigent rien et que n’importe quelle personne qui n’a nullement accès au dossier peut faire des articles pour critiquer ce qu’il ne sait pas, et être toujours mieux que les patriotes qui traitent en parfaite confidentialité et sérénité de nombreux dossiers avec la Chine. Ce que ces esclaves de maison ne savent pas,  c’est que la récréation est bel et bien terminée. et qu’ils feraient mieux de se trouver un autre métier, cette fois-ci, un vrai.
Pendant que le maître, l’Union Européenne envoie une délégation à Yaoundé pour dire que les Camerounais n’ont pas droit à une autoroute entre Douala et Yaoundé et qu’on peut continuer de mourir par centaine tous les mois sur cette piste dénommé Axe Lourd, et critiquer le choix de la Chine dans ce projet, à Pékin, ce matin, les Africains et les Chinois sont déjà passés à autre chose. Qui dit mieux ? Oui, la fin de la recréation a bel et bien été sifflée. La prochaine délégation de l’Union Européenne risque de trouver cette pancarte à l’entrée du palais présidentiel de tout pays africain où elle veut aller semer la zizanie: « Merci de ne pas déranger : ici on travaille, circulez ». Qui vivra verra. JPP
—————-
ChinAfrique Pékin double la mise avec 20 milliards de dollars de crédits
Jeudi, 19 Juillet 2012 07:53 AFP
Lors de la 5e conférence ministérielle Chine-Afrique, à Pékin, le président Hu Jintao a annoncé que la Chine allait doubler ses crédits au continent africain. Pour une somme totale de 20 milliards de dollars.
L’appétit chinois pour l’Afrique semble sans limite. Jeudi 19 juillet, le président Hu Jintao a annoncé que son pays allait doubler ses crédits au continent africain, pour une somme totale de 20 milliards de dollars. Objectif ? Soutenir les infrastructures, l’agriculture, l’industrie manufacturière ou encore le développement des PME.
Ces prêts, dont le président chinois n’a pas précisé sur quelle durée ils s’étendaient, traduisent la présence grandissante de la Chine en Afrique. L’Empire du milieu y multiplie les investissements, notamment dans les matières premières nécessaires à la poursuite de la croissance de la deuxième économie mondiale.
Pékin accueille jusqu’à vendredi la 5e conférence ministérielle Chine-Afrique. Lors de la précédente édition, à Charm el-Cheikh, en Égypte, en 2009, les Chinois avaient annoncé des prêts au continent noir de 10 milliards de dollars.
À Pékin, le président Hu Jintao a ouvert la conférence en présence du chef de l’État sud-africain, Jacob Zuma, du président du Bénin et de l’Union africaine, Boni Yayi, ainsi que du secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon.
La Chine, premier partenaire commercial de l’Afrique
D’après le ministère chinois du Commerce, les échanges commerciaux entre la Chine et le continent africain ont atteint l’an dernier 166,3 milliards de dollars, en hausse de 83% par rapport à 2009. La Chine serait ainsi devenue le premier partenaire commercial de l’Afrique.
Hu Jintao a également annoncé que son pays allait continuer à augmenter son aide à l’Afrique en assurant la formation de 30 000 personnes, en offrant des bourses à 18 000 étudiants et en envoyant 1 500 personnels médicaux sur place.
Mardi, le porte-parole du ministère du Commerce, Shen Danyang, a annoncé que l’aide chinoise à l’Afrique avait augmenté de 60% depuis 2009, sans toutefois fournir de montant.
Les investissements directs chinois en Afrique ont également progressé de 60% depuis 2009, pour atteindre 14,7 milliards de dollars à la fin 2011. Plus de 2 000 sociétés chinoises ont fait des investissements sur le continent.
Les conférences ministérielles Chine-Afrique (FOCAC) se déroulent tous les trois ans depuis l’an 2000.
(AFP)
Source :

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,