Aller à…
RSS Feed

24 novembre 2020

Des Libanais expulsés de Libye car chiites


Des Libanais expulsés de Libye car chiites
08-02-2013 –

Des Libanais sont interpellés à l’aéroport. Les policiers leur demandent s’ils habitent la banlieue sud de Beyrouth, s’ils ont des relations avec le Hezbollah et s’ils sont déjà allés en Iran.

L’ancien ministre de l’Information libanais et actuel représentant du secrétaire général des Nations unies en Libye, Tarek Mitri, a estimé que «les mesures prises par les autorités libyennes contre les Libanais dépassent pratiquement les mesures préventives et ressemblent plus à des sanctions collectives».

M. Mitri dispose de données sur le refus des autorités libyennes d’autoriser à des employés libanais aux Nations unies de rejoindre leurs fonctions à Tripoli en raison de leur appartenance confessionnelle, à savoir: musulman chiite

Conformément à des prêches du mufti de Libye, Mohammad Ghariani, mettant en garde contre le «prosélytisme chiite», le ministre de l’Intérieur libyen a ordonné des mesures restrictives contre les Libanais, qui sont au nombre de 18000 dans ce pays.

Souvent, des Libanais sont interpellés à l’aéroport pour être interrogés dans une salle isolée. Les policiers leur demandent s’ils habitent la banlieue sud de Beyrouth, s’ils ont des relations avec le Hezbollah et s’ils sont déjà allés en Iran.

Sous l’accusation d’avoir des liens avec le Hezbollah, des Libanais sont expulsés de Libye comme ce fut le cas aux Emirats arabes unis. Certains d’entre eux se sont vus refuser l’octroi d’un visa libyen alors que d’autres ont été expulsés dès leur arrivée à l’aéroport de Tripoli.

 Al Akhbar+ Mediarama

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,