Aller à…
RSS Feed

25 octobre 2021

La grande erreur de Mouammar Kadhafi


J’en avais souvent discuté avec les dirigeants de la Jamarihiya et nous avons été plusieurs à leur proposer des cours sur la société française et la manière d’approcher les pouvoirs européens. Ils approuvaient, mais il n’y a jamais eu de suite. Lorsque je participais aux congrès ou conférences, je suis souvent intervenue sur la mauvaise réputation qui avait été collée par la presse sioniste européenne à Mouammar Kadhafi. Tous ceux et celles qui essayaient de  le défendre en vantant les acquis de la société libyenne sous Kadhafi ont également été rejeté et insulté dans les médias.

Je ne sais si c’était une erreur d’avoir refusé  de se plier aux simagrées de ces larbins ? Il avait trop d’estime de son peuple, de l’Afrique et du monde arabe pour lécher les bottes des impérialos-sionistes

Ginette

LA GRANDE ERREUR de Mouammar Al-Gaddafi

La grande erreur qu’a commise Mouammar Al-Gaddafi est de ne pas se soucier de son image à l’extérieur ; celle-là même qu’ont déformée de la manière la plus ignoble qui soit les médias du Système pendant des décennies.

Par comparaison, à l’époque de la guerre (phase 1) contre  l’Irak, en France, on pouvait voir les couvertures truquées de la Bande des Quatre (l’Express, Le Point, Le Nouvel Observateur, L’Evénement du Jeudi) en fonçant exagérément le teint de Saddam Hussein.

Mais Gaddafi avait ses raisons, assuré du soutien de son peuple dans son propre pays, de celui de tout le continent africain, d’une grande partie de l’Asie et de la moitié du continent américain, etc.

William Engdahl, un expert des questions pétrolières, est l’un des rares à avoir relevé ce point très important sur lequel a joué l’OTAN:

« Gaddafi ne fait pas appel à une agence de Relations Publiques comme Saatchi & Saatchi de Hill & Knowlton pour diffuser par touches soignées ses messages, contrairement à Barack Obama, David Cameron ou Nicolas Sarkozy »

 

> William Engdahl. Creative Destruction Part II: Libya in Washington’s Greater Middle East Project. March 26, 2011

http://www.engdahl.oilgeopolitics.net/

« Why is the United States so opposed to Gadaffi? Clearly because he is simply « not with the program. » Gaddafi has shown repeatedly and not without grounds that he deeply distrusts Washington. He has constantly tried to forge an independent voice for an Africa that is increasingly being usurped by the Pentagon’s AFRICOM. In 1999 he initiated creation of the African Union, based in Addis Abbaba, to strengthen the international voice of Africa’s former colonial states. At a pan-African summit in 2009 he appealed for creation of a United States of Africa to combine the economic strengths of what is perhaps the world’s richest continent in terms of unexploited mineral and agricultural potentials. »

« Granted Gaddafi doesn’t have the best Western PR agencies like Saatchi & Saatchi of Hill & Knowlton to give his message the pretty touches that politicians like Barack Obama or David Cameron or Nikolas Sarkozy have. Nor is he photogenic like his Washington counterpart, making his grisly face easy to demonize in the media as a kind of new Hitler. Gaddafi is a thorn in Washington’s side for other reasons though. »

 

 

_______________

Les Pacifistes de Tunis

http://www.mathaba.net/authors/pacifistes/

 

0 0 votes
Évaluation de l'article
Partager

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Plus d’histoires deLibye