Aller à…
RSS Feed

22 octobre 2020

Guerre au Mali : Plus affreux et criminels que les soldats de l’armée malienne tu meurs !


MALI


Allain Jules

L’information déjantée, au Kärcher, et la liberté d’expression dans sa quintessence: « Mieux vaut mourir debout que de vivre à genoux » Dolores Ibárruri Gómez

Guerre au Mali : Plus affreux et criminels que les soldats de l’armée malienne tu meurs !

Publié le 18 février 2013

François Mali

Depuis quelques jours, il ne fait aucun doute que, la nouvelle stratégie médiatique est d’alimenter les esprits avec des soldats maliens affreux tueurs froids et passibles même de la cour martiale à défaut de la CPI. Pour certains médias, ils sont non seulement de vrais tribalistes, mais aussi des suceurs de sang touareg. Dans le Nord du Mali « révèle » l’AFP, l’armée malienne a régulièrement recours à la torture et au meurtre contre les suspects de soutien aux groupes islamistes armés au temps de leur domination.

Pour appuyer ses accusations, l’AFP ajoute que des médecins et militaires maliens, ainsi que des soldats français et un journaliste de…l’AFP l’ont constaté. Noircissant le tableau, l’AFP ajoute que « certains de ces militaires, souvent mal encadrés, sont portés sur l’alcool, voire la drogue.Ensuite, ce sont les ONG (Human Rights Watch, Amnesty International, Fédération internationale des droits de l’Homme)qui entrent dans la danse.Ces militaires Maliens sont donc accusés de s’en prendre essentiellement à des arabes et touareg.

Ces deux ethnies sont surnommées « peaux blanches » par la population noire majoritaire, qui les accuse souvent d’être « tous des terroristes » et mène aussi, par endroits, des représailles ethniques sans discrimination, écrit l’AFP. Les monstres mettraient même de l’acide dans les narines de leurs ennemis. Des accusations graves qui dénoncent des « violences sexuelles contre des femmes », des « exécutions sommaires » et autres « meurtres ».

On a finalement l’impression que les terroristes-islamistes qu’ils disent combattre sont des enfants de coeur devant les militaires maliens pourtant défaits par ces derniers.Cet après-midi, c’est l’Express qui vient enfoncer le clou avec un titre très incisif: « Au Mali, l’armée française embarrassée par les bavures des militaires maliens ». Et toc. En conclusion donc, il faut protéger les arabes et les touareg, non ? Et qui se chargera de la tâche ? Et pour que ces gens soient en paix, ne faut-il pas qu’ils aient un peu d’air, un peu d’autonomie ? Suivez mon regard !

La re-colonisation du Mali est en marche.

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,