Aller à…
RSS Feed

22 octobre 2020

Remarques concernant la situation de l’écologie politique en France, 40 ans après René Dumont


Bron le 18/02 /2013

Remarques concernant la situation de l’écologie politique en an France, 40 ans après René Dumont

 

Les prévision apocalyptiques prévues par Renée Dumont en 1973,  non seulement deviennent patentes, mais  le processus  d’effondrement biologique s’accélère sous l’effet conjoint d’un nombre de consommateurs  toujours plus nombreux et d’une consommation moyenne globale per capita qui ne cesse de croitre .  Les preuves matérielles  de cet effondrement inévitable s’accumulent . En principe  n’importe quel citoyen et à priori le personnel politique est censé  prendre connaissance  des  multiples aspects de la crise écologique  qui cohabitent au niveau de l’information avec les analyses les plus échevelées sur  la nécessité impérieuse de la croissance pour sortir de la crise « économique ».

Chose tout à fait remarquable cette schizophrénie entre la réalité et le discours n’effleure aucun responsable politique ou autre et surtout n’affecte en rien   l’imperturbable et irresponsable  technique du divertissement qui est le fondement existentiel de ce qu’il est convenu d’appeler la presse libre occidentale  .exemple Le Monde , le bilan du Monde éditions 2013 page 101

Trois titres ;  le premier  « une crise irréversible de la biosphère ? » l’auteur  Stéphane Foucart  a prudemment mis un point d’interrogation  .

Sous titre  L’augmentation  des émissions de CO2 altère océans et climat . Or la pression démographique va croissant : 43 % des écosystèmes se consacre déja aux besoins humains

Dans Nature «  Cosignée par une vingtaine de chercheurs d’une quinzaine d’institutions scientifiques internationales elle pointent  l’imminence –D’ici quelques générations- «  d’une transition brutale vers un état de la biosphère inconnu d’homo sapiens  depuis l’émergence de l’espèce., voilà quelque 200 000 ans . les auteurs attirent l’ attention sur le rôle crucial de la biodiversité  et que les grandes pressions exercées sont le fait de la croissance  de la population humaine et la consommation des ressources attenantes   Autre article dans la même page : des ressources qui s’épuisent

  : Les mers du globe qui s’acidifient à toute allure .

Personne ne pourra dire nichte schuldig . Reste à expliquer cet extraordinaire  refus du réel : exemple toutes les nations occidentales qui voient leur taux de fécondité baisser  appliquent des politiques natalistes ! C’est d’ailleurs dans ce domaine de la démographie que nous nous heurtons au poids  incroyable de l’héritage  vétéro-testamentaire : croissez et multipliez – dominez,  régner sur toutes les espèces…

Tous nos ministres se félicitent de la dynamique  populationniste française….

Il faut dire que nous nous heurtons là  à la programmation chromosomique profonde de toute espèce qui est de d’occuper le plus d’espace possible.  L’apparition de la raison et d’une certaine forme d’intelligence chez homo sapiens a  bouleversé l’équilibre général des espèces et a permis transitoirement à homo sapiens de coloniser à son profits tous les écosystèmes .

Sur le plan scientifique  il est évident que  l’espèce  doit,  si elle veut survivre  laisser d’immenses espaces terrestres  libres de toute empreinte humaine pour que puisse se poursuivre  l’évolution . Une telle évidence  suscite chez tout homo sapiens normal  un refus hystérique :  on est antihumaniste ..

La majorité des écologistes  entre guillemets  qui pensent que s’attaquer aux effets :  ondes électro magnétiques, OGM,   lutte pour la survie des baleines .. permet d’ignorer les causes et les véritables solutions jouent un rôle négatif et confortent  la population dans son inconscience de ce qu’est réellement la crise écologique .

Une chose est certaine,  René Dumont homme de gauche  avait une claire  conscience de l’importance du problème démographique, à ce titre il fut férocement attaqué par la gauche et l’extrême gauche comme malthusien , crime , qui est encore pire que l’antisémitisme,  avatar de l’anticolonialisme.

Pour ce qui est du mouvement politique  écologiste , je puis dire que dès le départ ,lors de la création du MEP je fus en butte  à tous ceux qui utilisèrent l’écologie pour se faire une place au soleil et dont une des préoccupation principale était de faire taire ceux qualifiés de catastrophiste. Malheur aux prophètes de malheur . Lors des deuxièmes élections européenne où j’étais 4em sur la liste , je fus attaqué vivement par Libération qui non content de me qualifier de Cassandre , me suspectait publiquement d’être un eugéniste nazi du fait de mes positions  démographiques antinatalistes

Nul doute  que toute formation qui n’a pas de position claires sur  le problèmes démographique ne peut être considérée comme écologiste , il s’agit à mon avis d’un critère absolu .

 

A partir de là le tri est vite fait aucune formation écologiste ayant pignon sur rue, en France, n’aborde ce problème crucial  , surtout pas les Verts  , je ne dirais rien sur ce qui reste de Cap 21, de  Génération Ecologie , Tréfle et j’en passe  . Pour ce qui est de l’AEI , je me contenterais de citer  la dernière page du dernier petit livret de son fondateur Governatori : un autre monde est indispensable :

L’Auteur explique ici ses quatre solutions à la crise.  «  Nombreux sont ceux qui apparaissent insensibles ou dépités devant ces impasses financières et écologiques qui concernent de plus en plus ceux que nous aimons .Pourtant les problèmes de climat , d’emploi, de logement, de pollution, de pouvoir d’achat,  de retraites, de santé et de sécurité, se résolvent par des décisions collectives et individuelles qui ont deux points communs : elles sont simples et réalistes ! Mais elle requièrent deux préalables : assumer sa liberté et accepter  sa responsabilité dans ce qui se passe .

Oui , ces crises sont une chance formidables »

Je ne fais pas de commentaires,  sinon que le préalable est que chaque individu se comporte en Epitecte   et tout sera simple…

 

Reste que ce qui reste du MEI :

Je n’ai pas participé à la scission ayant été exclu des Verts avant . Pour ce qui est d’Antoine du temps des Verts  , je rappelle que j’avais proposé en tant que candidat malheureux  de participer loyalement à sa campagne présidentielle . Ce que son équipe  a évidemment refusé . Une certitude l’équipe qui l’a cornaqué pendant cette campagne  l’a ridiculisé, campagne stupidement environnementaliste  , déguisement en castor  de l’interviewer ,affiche  avec un gamin sur les épaules. Jamais  je n’eu accepté  que l’on m’impose de telles pitreries qui ridiculisent  la fonction présidentielle  , évidemment pas question d’aborder les problèmes internationaux..

, Antoine était aux mains de ceux qui l’avaient fait roi  . Lors de la  scission il est clair que ceux qui l’on suivi avaient comme unique dénominateur  leur opposition à la gauche . De surcroit  je suis persuadé qu’Antoine n’a jamais eu l’intention  d’être un  présidentiable une deuxième fois  , ce manque d’ambitions est mortel pour toute formation politique dans un système présidentiel . Cette absence de cohérence politique du groupe dirigeant et l’absence d’ambition du président a fait que le MEI n’a cessé de s’affaiblir politiquement .

 

. Ceci dit cessons de nous voiler la face  un bilan et un inventaire  de ce qui reste de MEI s’impose .a vérité des chiffre d’abord :   combien d’adhérents et combien ne parmi eux sont capables d’une analyse politique autonome et capables de tenir tête aux baratineurs et braillards de type Mélenchon où Sarkozy ? De plus il est absolument nécessaire que les impétrants à toute responsabilité soient entièrement disponibles et au service du MEI

Le groupe qui a suivi Antoine dans son analyse et sa stratégie de rejoindre la gauche par le biais du « partenariat » avec EELV doit accepter d’assumer la responsabilité d’une telle remise en cause des fondement écologistes du MEI et de l’effondrement financier et politique

Je rappelle que cette marche à Canossa , a commencé avec les européennes . Rappel , intervention de pascal Durant devant le CN . Miran a mis en échec ce rapprochement pour les européenne s en amenant  l’innénarrable  chanteur de charme Lalanne et  surtout Governatori et son apport financier qui a permis les 4% aux européennes …

Par la suite tout bascule avec les régionales  , Antoine joue sa carte personnel le

Il  s’assoit sur la décision du CN de suspendre  blancpaint  .  . Je passe sur les promesses mirifiques d’Antoine et son fameux partenariat  qui devait nous apporté sécurité alimentaire et des postes …  reste à faire honnêtement le bilan de cette embardée  notamment de la campagne Eva Joly .. Je serai plus mesuré sur le soutien à Hollande . Il est évident que pour en arriver là mieux eu valu que le MEI traite d’emblée avec Hollande  et non  soustraite notre soutien par l’intermédiaire  d’ EELV ..
je maintien  qu’il faut reconstruire l’écologie politique indépendante à partir d’un consensus  sur une ligne politique authentiquement écologiste , Dés juin j’avais envoyé une lettre aux militants  sur ce que pense être les bases minima d’accord sur les points fondamentaux, sans beaucoup d’échos . Daniel Martin à remanié cette lettre en dissociant le problème du programme de celui qui va défendre ce programme lors de la prochaine élection à la présidence du MEI , sans beaucoup plus d’échos . Ceci dit il ne s’agira pas d’élire un candidat de consensus mais d’élire un président qui appliquera la ligne politique définie  ,en clair c’est une nouvelle équipe  qui doit remettre en route le MEI, on ne reconduit pas  une équipe qui perd , équipe d’ailleurs qui se réduit à combien d’individus ?

Rappel ; le CN l’avait chargé de rédiger un addendum à la charte  du MEI pour une mise à jour. L’essentiel des débat des CN ultérieurs  a remplacé  ce problème  d’orientation par un combat confus pour un ralliement à EELV .

Plutôt que de faire un résumé de l’analyse de la crise écologique  , je propose que l’on s’en tienne au travail  d’Hugues Stoeckel  la faim du monde .Autant que je sache, son intervention aux journées du MEI en Alsace n’avait pas soulevé d’objection. Je pense par ailleurs, que pour ce qui  est des choix   économiques et de production ,totalement dépendant de l’énergie , nous avons tout intérêt à utiliser le travail de quantification concernant les gaz à effet de serre  de Jancovici

Enfin je rappelle que le CN avait voter mon texte sur la décroissance  ,il est bien évident que si le fonctionnement du MEI avait été rationnel et démocratique une telle orientation était radicalement incompatible avec l’accord à 90 % avec les Verts allégué par Antoine Wechter.
Il est souhaitable qu’Antoine Waechter dresse dès aujourd’hui  un bilan de son action au sein du partenariat avec EELV,   qui jusqu’à preuve du contraire constitue l’orientation politique actuelle du MEI.

JEAN BRIÈRE

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,