Aller à…
RSS Feed

25 novembre 2020

Un éventuel soulèvement dans le Sud Algérien ?


2013/03/09
La secrétaire générale du PT, Louisa Hanoune

La secrétaire générale du PT, Louisa Hanoune

Photo: (D.R)

 

 

 

La secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), Louisa Hanoune met en garde contre un éventuel soulèvement au sud algérien si les autorités officielles n’agissent pas aussitôt que possible pour contenir la situation et satisfaire les revendications des jeunes de cette région.

 

Intervenant en marge d’un meeting populaire tenu à Annaba à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de la femme, la secrétaire générale du PT a révélé l’existence de certains rapports émanant d’organisations occidentales, qui traitent des questions liées au respect des droits de l’homme, évoquant la faible croissance enregistrée dans la région de la Kabylie et au sud du pays, en s’étonnant du fait qu’il y ait un véritable lien avec les velléités séparatistes de Ferhat M’henni.

Dans un autre volet, Louisa Hanoune a révélé qu’une entreprise américaine prépare 200 jeunes algériens les incitant à déclencher éventuellement un printemps arabe dans le pays.Elle a également laissé entendre que des ONG relevant des services secrets américains visent à déstabiliser le pays, profitant des situations difficiles qu’ont connues les régions du Sud du pays, dont des voix s’élevaient récemment pour la séparation du Sud du reste du pays.Bien qu’elle ait salué la position héroïque et l’esprit de nationalisme constatés chez la population du sud qui s’attache fortement à l’intégrité territoriale du pays, elle révèle, en revanche, d’importantes anomalies qu’il faut colmater tout en appelant à résoudre les problèmes sociaux de la population du Sud.

La patronne du PT n’a pas manqué de revenir sur le combat du président vénézuélien, Hugo Chavez, décédé mardi à l’âge de 58 ans, en demandant à l’assistance d’observer une minute de silence à la mémoire de ce dernier qui s’était ouvertement opposé à la loi sur les hydrocarbures de Chakib Khelil, qui se manifeste actuellement sur une série de scandales de corruption.Elle est également revenue sur le danger qui guette le pays, si Bouteflika ne tranche pas en urgence ces questions en vue d’éviter au pays les affres de la guerre au Mali et une éventuelle intervention étrangère dans le pays que préparent certains États et organisations.

Elle a conclu son intervention en affirmant que la meilleure solution pour soutenir l’appareil judiciaire et la justice, c’est de leur octroyer davantage d’indépendance en rappelant que son parti était le seul parti à s’être opposé à la loi de 2005 sur les hydrocarbures.

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,