Aller à…
RSS Feed

25 octobre 2020

L’espace mental colonial comme matrice du racisme contemporain



Les Figures de la domination

Revue pour la conscientisation des rapports de domination : sexe, race et classeNouvel article de la revue :
L’espace mental colonial comme matrice du racisme contemporain

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

100_ans_de_colonisation.jpg

Extrait de l’article :
L’espace mental colonial n’ayant fait l’objet d’aucune déconstruction après les décolonisations, il s’est logiquement reproduit. L’absence de décolonisation des esprits (dans le discours politique, dans les médias, dans les programmes scolaires, etc.) a eu pour effet le maintien du « complexe de supériorité » qui ne pouvant plus s’exercer en Algérie s’est reporté sur les Algériens de France et plus largement sur l’ensemble des immigrés postcoloniaux. Karl Marx soulignait déjà dans « Le 18 brumaire de Louis Bonaparte » que « La tradition de toutes les générations mortes pèse d’un poids très lourd sur le cerveau des vivants ». Nous pouvons le paraphraser en disant que « l’espace mental colonial du passé pèse encore d’un poids très lourd sur le cerveau des vivants ».
L’extrême droite qui relève la tête à la fin de la décennie [suite]

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Le Collectif Manouchian anime
la revue Les figures de la domination
http://lesfiguresdeladomination.org/
et participe aux luttes
des quartiers populaires et des immigrations.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Bon courage et bonnes luttes…

Le Collectif Manouchian

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,