Aller à…
RSS Feed

31 octobre 2020

Déclaration de la Fédération des travailleurs Africains en France sur le50ème anniversaire de l’Union Africaine.


Vendredi 24 mai 2013 5 24 /05 /Mai /2013 17:35

Déclaration de la Fédération des travailleurs Africains en France sur le50ème anniversaire de l’Union Africaine.

 

 

FETAF

FETAF

Agence spécialisée de l’OUSA

Membre observateur à l’Union Africaine

Paris, Vendredi 24 Mai 2013

   Réf : lettre00004-24052013

Objet : 50ème anniversaire de l’Union Africaine

Au nom du peuples actifs, ingénieux et dévoues du continent Africain, l’Organisation de

L’Unité Syndicale Africaine (OUSA) félicite tous les Africains et nos dirigeants a l’occasion du

50ème  Anniversaire de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA) / Union Africaine (UA).

Considérant la présence des dirigeants Africains, des représentants du peuple et des sympathisants a Addis-Abeba pour commémorer le 25 mai 1963, date de la création de l’OUA

/ UA; nous les travailleurs Africains témoignons de notre fierté a nos fondateurs qui se sont sacrifiés pour unir le continent, dans l’objectif de libérer nos peuples du joug colonial, de l’apartheid, et des chaines de lesclavage économique, et d’ouvrir 1;1 voie au développement global a lintégration économique et a l’unité politique.

Secrétaire général de l’OUSA

Owei LAKEMFA

Déclaration de la Fédération des travailleurs africains en France  FETAF sur les 50 ans de l’O U A /U A.

 

En exergue de la Déclaration du Secrétaire General de l’Organisation Syndicale Africaine OUSA, au nom des peuples actifs, ingénieux et dévoues du continent africain, l’OUSA félicite tous les africains et nos dirigeants a l’occasion du 50ème  anniversaire de l’OUSA/UA  considérant la présence des dirigeants africains, des représentants du peuple et des sympathisants.

 

Nous membres de la Fetaf apportons notre soutien panafricaniste a la célébration des 50 ans de l OUA UA à Addis Abeba les 25 et 26 Mai 2013.

De Mai 1963 à Mai 2013, malgré d’énormes difficultés l’OUA/UA  a réussi à décoloniser l’ensemble du continent.

Aujourd’hui les défis à relever sont  au niveau des libertés démocratiques et du développement.

Immigrés économiques, Exiles politiques, Réfugiés sont logés à la même enseigne à savoir manque de démocratie et de développement. Et, c’est ici le lieu de rendre hommage au mouvement syndical et aux associations de soutien aux immigrés et réfugiés des pays d’accueil pour leurs actions de défense des intérêts matériels et moraux de nos compatriotes.

L’Afrique doit s’unir  pour réaliser sa Renaissance avec la participation de la Diaspora.

 

Seul l’Etat Fédéral d’Afrique est viable. Il faut le construire par la persuasion car l’avenir appartient aux grands ensembles.

 

Pour l’heure la FETAF lance un appel aux dirigeants africains notamment à la Présidente  de la commission de l’union africaine pour la mise à exécution de la Résolution relative à la construction d’une Maison Internationale de la Diaspora à Paris, France.

 

Vive l’Union africaine des peuples

Vive le Panafricanisme populaire

Vive la Renaissance panafricaine de l’Afrique

 

                        Pour le compte de la FETAF

Sidi Tidiane GUEYE

Président de la FETAF

 

 

 

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,