Aller à…
RSS Feed

26 octobre 2020

PÉDOPHILIE. Maroc: Mohammed VI la honte marocaine, jette l’opprobre sur son peuple


 

PÉDOPHILIE. Maroc: Mohammed VI la honte marocaine, jette l’opprobre sur son peuple

Publié le 4 août 2013

Allain Jules

 

Le roi Mohammed VI

Le roi Mohammed VI

Hier, tard dans la soirée et face à la tempête, le roi du Maroc Mohammed VI a annoncé l’ouverture d’une enquête, à la suite de la grâce royale accordée à un pédo-criminel espagnol multirécidiviste, Daniel Galvan Viña, 64 ans. Un rétropédalage qualifiée de « regrettable libération ». Mohammed VI a assuré qu’il n’était pas au courant du dossier.  Quelle pantalonnade ! Qui dirige le Maroc ? Et par conséquent, la confusion la plus totale règne. Les juges ont-ils reçu de l’argent puisque ce sont eux qui ont probablement envoyé le dossier « très clean » du pédo-criminel espagnol ? Le roi doit dénoncer ceux qui lui ont fait parvenir ce dossier, et non ouvrir une enquête. Tout ça n’est pas sérieux…

Voici la teneur du communiqué royal:

« A la suite de la libération, ces derniers jours, du dénommé Daniel Galvan  Viña de Nationalité espagnole, condamné par la justice marocaine, le cabinet royal tient à apporter à la connaissance de l’Opinion publique les éléments d’information et les précisions suivants:

1.Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste n’a jamais été informé, de quelque manière que ce soit et à aucun moment, de la gravité des crimes abjects pour lesquels l’intéressé a été condamné.

2.Il est évident que jamais le Souverain n’aurait consenti à ce que Daniel Galvan Viña puisse arrêter de purger sa peine, au regard de l’atrocité des crimes monstrueux dont il a été reconnu coupable.

3.Sa Majesté le Roi, en tant que premier protecteur des droits des victimes, de surcroît enfants, et de leurs familles, ne ménagera aucun effort pour continuer à les entourer de sa sollicitude. L’ensemble de l’action royale démontre à l’évidence, l’attachement du Souverain aux immuables valeurs morales, à la centralité de la promotion des Droits de l’Homme et de la protection de l’enfance ainsi qu’à la défense de la société marocaine contre toute atteinte et actions condamnables par la conscience humaine.

Pour toutes ces considérations, Sa Majesté le Roi a décidé, dès qu’il a été informé des éléments du dossier, qu’une enquête approfondie soit diligentée en vue de déterminer les responsabilités et les points de défaillance qui ont pu mener à cette regrettable libération et d’identifier le ou les responsables de cette négligence afin de prendre les sanctions nécessaires. Les instructions seront également données au ministre de la justice afin de proposer des mesures de nature à verrouiller les conditions d’octroi de la grâce à ses différentes étapes ».

Daniel Galvan Viña

Daniel Galvan Viña

Le roi joue les vierges effarouchées, et veut faire croire qu’il a été trompé. Tout ça est bien beau mais, avec l’affaire de ce criminel espagnol, le palais ne pouvait ne pas être au courant des crimes de cet homme qui ont défrayé la chronique au Maroc. Il y a quand même 11 petites victimes et l’homme avait été condamné à 30 ans de réclusion.

Pour terminer, voici la liste des petites victimes innocentes de Daniel Galvan Viña. Ce sont des fillettes issues de familles très pauvres de la ville de Kénitra, près de Rabat la capitale, dont nous ne rendons publics que leurs prénoms:

Nawal, 6 ans, âgée de 2 ans au moment des faits.

Rkia, 12 ans, violée alors qu’elle avait  de 8 ans.

Saïdia, 13 ans, âgée de 9 ans au moment des faits.

Souâd, 10 ans, âgée de 6 ans au moment des faits.

Aziza, 10 ans, âgée de 6 ans au moment des faits.

Omar, 19 ans, âgée de 14 ans au moment des faits

Amal, 10 ans, âgée de 6 ans au moment des faits.

Intissar, 10 ans, âgée de 6 ans au moment des faits.

Fatéma, 15 ans, âgée de 11 ans au moment des faits.

Karima, 11 ans, sœur de Fatéma, âgée de 7 ans au moment des faits.

Hanane, 9 ans, âgée de 5 ans au moment des faits.

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,