Aller à…
RSS Feed

24 novembre 2020

La situation en Egypte change la carte géopolitique


 

La situation en Egypte change la carte géopolitique
La situation en Egypte où les violences se poursuivent depuis la destitution du président Mohamed Morsi fin juillet, change la carte géopolitique au Proche-Orient et dans le nord de l’Afrique, ont déclaré mercredi à Moscou des experts russes présentant un rapport du club de discussion international Valdaï intitulé « Islam dans la politique: idéologie ou pragmatisme? ».

« Tout va sens dessus dessous. Le mouvement des Frères musulmans (pro-Morsi) risque d’être proclamé une organisation terroriste en Egypte. Les salafistes, considérés jadis comme très radicaux, soutiennent les nouvelles autorités et sont prêts à participer à l’édification d’un nouvel Etat. L’Arabie saoudite, qui passait pour un défenseur principal des intérêts islamistes, a appuyé les militaires. La Turquie et l’Iran, qui ont des positions opposées en Syrie, critiquent ensemble les nouvelles autorités égyptiennes et font face à l’Arabie saoudite », a déclaré Vitali Naoumkine, directeur de l’Institut des études orientales de l’Académie des sciences de Russie.

« Un certain nombre de pays, avant tout les pays du Golfe, soutiennent le coup d’Etat égyptien. La Turquie, l’Iran, la Tunisie, le Qatar – les pays qui soutiennent les Frères musulmans, ont fermement condamné la destitution de M.Morsi. Dans le même temps, d’autres pays comme le Koweït, les Emirats arabes unis et la Jordanie, se mettent du côté de l’Arabie saoudite. La Syrie soutient aussi la destitution de Morsi, à l’encontre de son allié iranien, se retrouvant sur ce dossier sur la même position que Riad. Quant à la Russie, elle semble tenter une médiation en Egypte entre partisans de Morsi et militaires dans le but sans doute d’éviter une guerre civile à un moment où les Occidentaux se trouvent face à une contradiction qui les empêchent de jouer un rôle actif. L’équilibre des forces est en train de changer », a pour sa part noté Veniamin Popov, directeur du Centre pour le partenariat des civilisations de l’Institut des études internationales auprès de l’Institut des relations internationales de Moscou, lors d’une conférence de presse à RIA Novosti.

Les affrontements opposant les forces de l’ordre aux partisans du président déchu Mohamed Morsi, issu du mouvement des Frères musulmans, ont déjà fait près de 900 morts en Egypte depuis le 14 août. Le gouvernement mis en place après la destitution de M.Morsi, a proclamé l’état d’urgence dans le pays et a imposé le couvre-feu dans plusieurs provinces. Les autorités évoquent la possibilité de dissoudre les Frères musulmans qui menacent d’organiser de nouvelles actions de protestation.

Le Club de discussion international Valdaï a été institué en septembre 2004 par l’agence russe RIA Novosti, le Conseil pour la politique étrangère et de défense de Russie, le quotidien « Moscow News », les revues « Russia Profile » et « La Russie dans la politique mondiale ». Initialement créé pour permettre aux étrangers de mieux comprendre la Russie, le Club Valdaï organise également des rencontres annuelles d’experts russes et étrangers consacrées au Proche-Orient depuis 2009.

Source: Agences Valdaï presse

LEMONDE.FR | 25.04.06 | 15h18 • Mis à jour le 03.05.06 | 23h50

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,