Aller à…
RSS Feed

25 novembre 2020

Les dessous d’une guerre qui arrive


« Les dessous d’une guerre qui arrive
Après l’agression de la Libye par l’Otan en 2011, plus de 67 % des réserves pétrolières de la Libye sont passées de mains libyennes à celles de deux sociétés occidentales la société pétrolière anglaise Shell et la française Total il fallait bien, que les 75 000 libyens déchiquetés par les bombardements de l’OTAN, remboursent les frais de déplacements.
Le même scénario écoeurant est en cours en Syrie qui pour son plus malheur et le plus grand bonheur des vautours dispose des plus importantes réserves gazières souterraines du monde. La Syrie n’est que la victime collatérale de la guerre du Gaz que se mènent, les Etats Unis et la Russie par sociétés interposées, entre la société russe Gazprom et l’américaine Nabucco. Le reste n’est que de la littérature..
N’oublions pas qu’il s’agit essentiellement d’une course à l’énergie et cela va s’accentuer car nous arrivons au pic du pétrole et la démographie augmente et les banques n’ont pas de Patrie car leur objectif est le GAIN et son appât. Les Etats Unis se fichent totalement du peuple syrien, et encore plus, des atrocités que ne manqueront pas de causer les bombardements massifs, de son aviation, en effet, des contrats de cessions d’exploitation du Gaz ont déjà été signés comme dans le scénario libyen avec l’opposition fantoche syrienne, qui a cédé l’exclusivité d’extraction du Gaz à la société US Nabucco. »

Sélim Al Shabbaz

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,