Aller à…
RSS Feed

26 octobre 2020

Affaire des écoutes; à propos du fond et de la forme, n’en déplaise à l’UMP et all.


Paris, le 12 mars 2014

Affaire des écoutes; à propos du fond et de la forme, n’en déplaise à l’UMP et all.

Dans l’affaire dite des écoutes de Nicolas Sarkozy, c’est bien sur le fond que l’affaire est grave.
Il s’agit de savoir si c’est celui que l’on a accusé de terrorisme international -Mouammar Kadhafi- qui a financé la campagne présidentielle 2007 de l’ex-chef de l’État.

De deux choses l’une.

Soit la thèse du Kadhafi terroriste que l’on nous a décrit pendant des années et des années n’était qu’un grand mensonge médiatique.
Alors la France et tout le monde occidental doit présenter ses excuses à la famille de Mouammar Kadhafi et au peuple Libyen; cela relève alors d’un Tribunal Pénal International.

Soit Kadhafi était ce terroriste que l’on nous a dépeint.
Alors il s’agit d’une affaire de grand terrorisme mettant directement en danger l’État et le peuple Français. Et dans ce cas, aucun parti politique sérieux, aucun homme politique responsable, de quelque bord que ce soit, ne peut affirmer que le chef de l’État et le gouvernement ne devaient pas être au courant des détails au nom de la séparation des pouvoirs. La faute du pouvoir en place est alors sur la forme; il devait au contraire affirmer avec force qu’il suit de très près cette affaire pour la sécurité des Français! Sécurité des Français, thème soi-disant cher à l’UMP et à certains membres du gouvernement en place.

Gilbert Léonard

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,