Aller à…
RSS Feed

20 octobre 2020

DIEUDONNE. Ils ont trop tiré sur l’humoriste, les Français vont les sanctionner


DIEUDONNE. Ils ont trop tiré sur l’humoriste, les Français vont les sanctionner

Publié le mar 22, 2014 @ 10:23

Allain Jules

Demain, le Gouvernement français traversera de graves turbulences avec les Municipales. C’est acté. Au lieu de travailler pour ceux qui ont voté pour lui après les folies sans fin de tartempion durant 5 ans, il n’a trouvé bon que de s’en prendre à un humoriste, au plus haut sommet de l’Etat. Où était l’urgence alors qu’il y a la justice, face au chômage et à la précarité endémique ? Depuis bientôt deux ans, c’est leur seule action inutile.

La complicité médiatique et la quenelle dévoyée.

D’un geste potiche, ils en ont fait un problème, simplement parce que le porteur de celui-ci est Dieudonné, l’homme à abattre. Depuis 10 ans, ils tentent de l’éliminer. Sans succès. Mais, telles des mouches qui pataugent dans la bouse, ils persistent et signent malgré leurs échecs constants et cuisants. La quenelle dévoyée est leur grosse falsification qui, à moins d’être malhonnête, leur porte préjudice aujourd’hui, est ce fameux « geste nazi détourné ». Une honte !

Que dire de cette accointance associations-médias-gouvernement ? Entre déclarations, assertions et rumeurs en tous genres, au vu de l’avalanche de « unes » aussi mensongères les unes que les autres, on peut comprendre aisément que c’est encore échec et mat ! L’humoriste a disparu des écrans radars médiatiques. Personne ne parle plus de lui car ils veulent tous du sang en bon Dracula. Ils leur est impossible de parler du triomphe d’Asu Zoa, son nouveau spectacle à travers toute la France.

>>>Suivez-nous sur Facebook

Quand l’incongru gouverne la France.

Les attaques contre Dieudonné n’ont jamais été conformes à la loi ni aux exigences de la situation, encore moins aux règles du savoir-vivre. Chercher à interdire pour plaire à un groupuscule à la limite mafieux, qui ne s’est jamais impliqué aux problèmes franco-français (chômage, précarité etc), a été la goutte d’eau qui a fait débordé le vase. Les Français ont ouvert les yeux et compris l’acharnement abscons contre l’humoriste.

Aujourd’hui, le piège se referme sur la presse, qui le nomme désormais le « polémiste », après l’avoir passé à la Moulinette du lynchage et la tentative d’assassinat. A force d’abuser de mauvais arguments, poussé par le groupuscule cité plus haut, ce Gouvernement s’est sabordé comme un bleu. Diabolisé, lynché, accusé à tort et clouée au pilori, tel un phénix, l’humoriste a toujours réussi à se relever, malgré la disproportion des forces.

>>> On peut se changer les idées

Vox populi, vox Dei

Il ne fait aucun doute, le Gouvernement a raté sa cible et, demain, vous verrez. La pègre, la vraie, qui lynche, tue et assassine sous le mensonge d’une hypothétique protection, passera à la trappe dès demain, en perdant un grand nombre de villes lors des Municipales. Dieudonné a eu l’outrecuidance de dire la vérité et, ça ne passe pas pour ceux qui croient détenir la vérité absolue. Quand on ment, on use et abuse de procédés mafieux, pour justifier ses forfaits.

Un exemple parmi tant d’autres, est la désormais chasse contre l’humoriste sur les réseaux sociaux. Démarche malhonnête et insidieuse aussi ridicule que pathétique. Entre Youtube qui est sommé de changer ses algorithmes pour que les vidéos de l’humoriste ne soient pas mises en avant, ou Facebook, on atteint les sommets de l’inconsistance. Désormais, si vous n’aimez pas la page fan de Dieudonné vous ne pouvez y accéder. Une mesure mise en place pour bloquer son influence. Franchement, ça devient ridicule et l’effet contraire est en marche, c’est le réveil des instincts fascistes…

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,