Aller à…
RSS Feed

25 octobre 2020

Pourquoi l’UIB/Société Générale ne reconnaît-elle toujours pas le nouveau régime en Libye ?


Pourquoi l’UIB/Société Générale ne reconnaît-elle toujours pas le nouveau régime en Libye ?
22/03/2014

Alors qu’une majorité d’Etats et d’institutions internationales et nationales ont reconnu la légalité du régime des bandes armées instauré par l’OTAN, la banque tunisienne UIB (Union Internationale de Banques), filiale/associée de la Société Générale française, se refuse à le reconnaître, même après plus de deux années.

Pour elle, le dinar de la Grande Jamahiriya Libyenne reste la monnaie légale de cet Etat. Selon les tableaux d’informations officiels de cette grande banque, il s’échangeait à l’achat, hier 21 mars 2014, contre 1,246 dinar tunisien (voir cliché horodaté ci-joint).

Comment expliquer une telle prise de position?

Les Pacifistes de Tunis

Méga site interactif et convivial en couleurs : http://bit.ly/yd15JY

خبر عاجل: تونسيون محبو السلام و الاسلام يذهبون الى سوريا للجهاد الى جانب الجيش العربى السوري…

Des Tunisiens se rendent en Syrie pour accomplir le Jihad en soutien à l’armée arabe syrienne

« Enfin, en d’autres continents et d’autres civilisations, non-occidentales, d’autres révolutions, en Asie et en Afrique, … peuvent aider l’Occident à prendre conscience de ce qu’est une véritable révolution changeant à la fois les institutions et les hommes. Une révolution est d’abord, pour une société, ce qu’une conversion est pour l’individu: changer le but et le sens de la vie. »

Roger Garaudy, Comment l’homme devint humain, Ed J.A, p. 327-332

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,