Aller à…
RSS Feed

28 octobre 2020

La Révolution des Œillets au Portugal et la Jamahiriya Libyenne


Mathaba Publication Bridge (MPB)

www.Mathaba.Net | Contact | Support Chat

To know how to use pub.mathaba.net please see here

← بيان اسرة المجاهد الشهيد معمر القذافي / 12-03-2014

La Révolution des Œillets au Portugal et la Jamahiriya Libyenne
Posted on 27/03/2014 by Les Pacifistes de Tunis

enclosure: http://www.deljehier.levillage.org/telechargements/grandola_vila_morena.mp3 2616932 audio/mpeg

Regards croisés sur le pouvoir populaire incarné par la Révolution des Oeillets au Portugal (25 avril 1974) et son avènement dans le cadre de la Jamahiriya Libyenne (2 mars 1977).

Par Les Pacifistes de Tunis

GrandolaA l’occasion du 40ème anniversaire de la Révolution des Œillets au Portugal (25 avril 1974), les Pacifistes de Tunis proposent, de manière inédite, une traduction en arabe de la chanson « Grândola Vila Morena », nom d’une ville portugaise dont le nom a été éternisé par son auteur Zeca Afonso. Composée dans un style lyrique, elle est devenue célèbre, au Portugal et à travers le monde, parce que, dans la nuit du 25 avril, elle fut diffusée à la radio comme signal de déclenchement (à 1 heure du matin exactement) d’une insurrection menée par des militaires pacifistes et progressistes se proposant de mettre un terme à la dictature.

A Lisbonne, le peuple accueillit à bras ouverts les héros du mouvement rebelle. Nombreux sont ceux qui plaçaient alors des œillets dans les fusils des soldats et c’est ainsi que l’événement fut qualifié de Révolution des Œillets.

La chanson décrit la vie paisible tous les jours à Grândola la « Ville Brune » en évoquant notamment l’harmonie de l’homme avec la nature:

-« À sombra duma azinheira » (à l’ombre d’un chêne vert);

-« Que já não sabia a idade » (qui ne se souvenait plus de son âge);

-« Jurei ter por companheira » (j’ai juré que je prendrai pour compagne, Grândola)…

-La fraternité de cette ville y est légendaire: « Em cada esquina um amigo » (un ami à chaque coin de rue)…

-L’égalité, insiste la chanson, se lit sur les visages de tous ses habitants: « Em cada rosto igualdade »…

-La liberté, enfin, y apparaît dans le vers suivant: « O povo é quem mais ordena » (le peuple est le seul à (devoir) commander)…
O povo é quem mais ordena » (le peuple est le seul à (devoir) commander)

O povo é quem mais ordena » (le peuple est le seul à (devoir) commander)

On retrouvera un tel message universellement humaniste de démocratie directe au cœur des préoccupations de la révolution libyenne de 1969, pacifique encore une fois et conduite par un colonel universellement célèbre, aimé et regretté par des centaines de millions de femmes et d’hommes, sur les continents africain et asiatique. Le « O povo é quem mais ordena » de la Révolution portugaise des Œillets deviendra officialisé dans le texte fondateur de la Grande Jamahiriya Libyenne annonçant le 2 mars 1977, l’avènement du Pouvoir du Peuple.

(écoute de la chanson) يمكن الاستماع اليها انطلاقا من هذا الرابط

غراندولا « المدينة السمراء

Grândola, vila morena

غراندولا المدينة السمراء

Terra da fraternidade

أرض الاخاء

O povo é quem mais ordena

لا يحكم فيك إلا الشعب

Dentro de ti, ó cidade

وسط أحيائك أيتها المدينة

Dentro de ti, ó cidade

وسط أحيائك أيتها المدينة

O povo é quem mais ordena

لا يحكم فيك إلا الشعب

Terra da fraternidade

أرض الاخاء

Grândola, vila morena

غراندولا « المدينة السمراء »

Em cada esquina um amigo

صديق في كل زاوية

Em cada rosto igualdade

و المساواة على كل وجه

Grândola, vila morena

غراندولا « المدينة السمراء »

Terra da fraternidade

أرض الاخاء

Terra da fraternidade

أرض الاخاء

Grândola, vila morena

غراندولا « المدينة السمراء »

Em cada rosto igualdade

صديق في كل زاوية

O povo é quem mais ordena

لا يحكم فيك إلا الشعب

À sombra duma azinheira

في ظل سنديان أخضر

Que já não sabia a idade

الذي كان لم يعد يتذكر عمره…

Jurei ter por companheira

حلفت أن تكون لي رفيقة

Grândola a tua vontade

غراندولا, ارادتك

Grândola a tua vontade

غراندولا, ارادتك

Jurei ter por companheira

حلفت أن تكون لي رفيقة

À sombra duma azinheira

في ظل سنديان أخضر

Que já não sabia a idade

الذي كنت لم أعد أتذكر عمره…

Version complète:

غراندولا « المدينة السمراء »

غراندولا « المدينة السمراء »

أرض الاخاء

لا يحكم فيك إلا الشعب

وسط أحيائك أيتها المدينة

وسط أحيائك أيتها المدينة

لا يحكم فيك إلا الشعب

أرض الاخاء

غراندولا « المدينة السمراء »

صديق في كل زاوية

و المساواة على كل وجه

غراندولا « المدينة السمراء »

أرض الاخاء

أرض الاخاء

غراندولا « المدينة السمراء »

صديق في كل زاوية

لا يحكم فيك إلا الشعب

في ظل سنديان أخضر

الذي كان لم يعد يتذكر عمره…

حلفت أن تكون لي رفيقة

غراندولا, ارادتك

غراندولا, ارادتك

حلفت أن تكون لي رفيقة

في ظل سنديان أخضر

الذي كنت لم أعد أتذكر عمره…

En français:

Grândola Vila Morena (Grândola, « la ville brune »)

Terre de fraternité

Le peuple est le seul à (devoir) commander

Chez toi, ô Cité

Chez toi, ô Cité

Le peuple est le seul à (devoir) commander

Terre de fraternité

Grândola Vila Morena,

A chaque coin (de rue), se trouve un ami

(On lit) l’égalité sur tous les visages

Grândola Vila Morena,

Terre de fraternité

Terre de fraternité

Grândola Vila Morena,

A chaque coin (de rue), se trouve un ami

Le peuple est le seul à (devoir) commander

A l’ombre d’un chêne vert

Qui ne se souvenait plus de son âge

J’ai juré de prendre pour compagne

Grândola, ta volonté

Grândola, ta volonté

J’ai juré de prendre pour compagne

A l’ombre d’un chêne vert

Qui ne se souvenait plus de son âge.

Traduction originale (arabe et français) par Les Pacifistes de Tunis

About Les Pacifistes de Tunis
Nous sommes un collectif de citoyens (en majorité des femmes) ayant décidé de réagir à la guerre impérialiste et hyper-totalitaire contre la Grande Jamahiriya Libyenne, menée avec la complicité des médias et partis politiques tunisiens dans leur très grande majorité… Depuis près d’un siècle, l’opposition à l’impérialisme implique de défendre sans hésiter tout pays à travers le monde (du Zimbabwe à Cuba et de la Syrie au Nicaragua) qui serait agressé par une ou des puissance(s) néocoloniale(s). Aussi, nous nous tenons sans ambigüité aux côtés de la SYRIE dans son épreuve actuelle. Nous défendrons aussi l’Iran et le Liban malgré les graves et suicidaires erreurs morales («crier avec les loups» contre la Jamahiriya) de leurs dirigeants politiques. Nous n’oublierons jamais les millions de morts causés par les guerres incessantes de l’impérialisme contre les peuples d’Asie (particulièrement les 200 000 victimes, dont 100 000 morts immédiates, des bombes d’HIROSHIMA et NAGASAKI ; la guerre contre le Vietnam, l’Afghanistan, le Pakistan) ; les peuples d’Amérique Latine; du Moyen Orient (Irak…); d’Afrique et d’Europe aussi (Yougoslavie). Nous faisons nôtre les consignes humanistes de Che GUEVARA et Mouammar AL-GADDAFI : « Surtout, restez toujours capables de ressentir au plus profond de vous-même toute injustice commise contre quiconque, n’importe où dans le monde. C’est là la qualité la plus belle chez un révolutionnaire ». Les Pacifistes de Tunis
View all posts by Les Pacifistes de Tunis →

This entry was posted in Uncategorized and tagged Carnation Revolution, People’s Power, Portugal. Bookmark the permalink.
← بيان اسرة المجاهد الشهيد معمر القذافي / 12-03-2014

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,