Aller à…
RSS Feed

29 novembre 2020

HYPOCRISIE. Barack Obama s’est (encore) prosterné devant le roi Abdallah d’Arabie saoudite


HYPOCRISIE. Barack Obama s’est (encore) prosterné devant le roi Abdallah d’Arabie saoudite

Publié le mar 31, 2014

Allain Jules

Obama l’hypocrite

Le président américain, chantre de la fameuse « communauté internationale », de la démocratie et de la défense des droits de l’Homme, n’a pas soufflé un seul mot des deux derniers, lors de son passage en pays de dictature d’Arabie saoudite. Comme à son habitude, l’hypocrite en chef de la soi disant communauté internationale ne voulait pas froisser ses alliés. Ainsi, le peuple saoudien qui a besoin de liberté, n’a pas droit au chapitre.

Le royaume saoudien a même poussé le mépris à l’encontre de son hôte, en arrêtant samedi trois citoyens qui ont posté des vidéos sur YouTube. Les trois infortunés, dans leur vidéo exhortaient le royaume riche en pétrole d’améliorer leurs conditions de vie et qui ont critiqué la «corruption galopante» dans le royaume.

Quoi de plus normal ? Le président américain n’a pas eu un seul mot sur les droits de l’homme qui sont pourtant violés le matin à midi et le soir pas les Saoud.

Le premier des hommes incriminés par le régime saoudien est Abdulaziz Mohammed al-Dosari. Dans sa vidéo, il s’est adressé au roi Abdallah en disant qu’il survit avec ses faibles revenus, et ne possède ni maison ni voiture:

«Nous en avons marre, nous blâmons toujours ceux qui commettent des attentats mais, faites tout pour améliorer nos vies. Donnez-nous notre argent … nous ne voulons pas mendier … Vous et vos enfants jouer avec cet argent»

Comment en serait-il autrement ? Malgré son immense richesse pétrolière, l’Arabie saoudite a un taux de chômage de plus de 12,5 pour cent chez la population indigène. Cherchez l’erreur ! D’ailleurs, ce sont des informations secrètes que la presse mainstream n’ose évoquer de peur de perdre ses subventions gouvernementales.

La deuxième personne sur les trois arrêtées, un certain Abdullah bin Othman a quant à lui déclaré:

«La corruption est très répandue en Arabie Saoudite alors que les gens ont faim et sont opprimés. »

Trop pour le roi. Et vlan, embastillement. Il ne faut pas être étonné du silence assourdissant de la presse mainstream…Ces gens parlent de démocratie et de droits de l’Homme, simplement dans les pays qui ne leurs sont pas favorables. De vrais imposteurs et fieffés menteurs…

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,