Aller à…
RSS Feed

21 octobre 2020

Des associations marocaines réclament une enquête


Des associations marocaines réclament une enquête à la suite des déclarations de l’ancien chef des renseignements militaires israéliens qui affirmait qu’Israël détient un réseau dans le royaume qui lui permettrait de porter atteinte à sa stabilité.

En effet, selon les déclarations du général Amos Yadlin, ancien chef des renseignements militaires de l’Etat hébreux faite à une chaîne de télévision israélienne, une percée sioniste dans le royaume marocain existante offre cette capacité à Israël de le déstabiliser par un simple clic sur un bouton.

Ces propos ont ainsi soulevé le courroux des marocains opposés à tout processus de normalisation des relations entre les deux pays. Ils accusent même le gouvernement Benkirane de tolérer les partisans de la normalisation à augmenter le rythme de ce processus ces dernières années.

Et comme première étape de la dénonciation de ces déclarations, la liste des personnalités marocaines soupçonnées de participer au processus de normalisation a été rendue publique et dans laquelle figure l’un des conseillers du roi Mohamed VI, en l’occurrence André Azoulay. Ces derniers sont tenus comme responsables complices du réseau sioniste en question dans le royaume.

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,