Aller à…
RSS Feed

20 octobre 2020

DIEUDONNE. Pour qui se prend l’UEJF ou le pompier pyromane de l’antisémitisme ?


 Le Sponsor du Moment – Espace publicitaire géré par AlloSponsor.com
Centre Palestinien
d’Information

Invitation à lire

Réseau Voltaire
BDS
Solidarité
Produits palestiniens

En direct d’Iran
Voix de la Russie
Agence syrienne
Palestine Solidarité
sur Facebook

 


Infos au Kärcher

DIEUDONNE. Pour qui se prend l’UEJF ou
le pompier pyromane de l’antisémitisme ?

Allain Jules

Mercredi 30 avril 2014

La France est en pleine dramaturgie ! J’ai ouï-dire, de la bouche de ceux qui ne sont jamais allés voir Dieudonné sur scène, que, l’humoriste faisait de ses spectacles, des attaques contre les juifs. Un mensonge mille fois répété mais, qui ne passe plus/pas. Oui, avec des associations comme l’Union des étudiants juifs de France (UEJF), c’est plutôt l’inverse qui se produit.  Nous sommes, en France, en plein délire. J’avoue que là, on atteint même le fond comme avec la quenelle. Est-ce fait exprès pour favoriser la montée de l’antisémitisme ? Parce que, à cette allure, tous les humoristes devront montrer patte blanche avant de monter sur scène. Il y a un recul évident de la liberté d’expression en France et ces gens-là y contribuent. Ce sont des pompiers pyromanes ces mamamouchis. Ils deviennent de vrais dangers pour la République, contrairement à ce qu’ils affirment urbi et orbi. Accrochez-vous.

Au delà du côté comique des nouvelles actions médiatiques de l’UEJF, on se demande bien qui peut leur donner le droit de censurer ou de demander de censurer à tout va, une seule et unique personne. Oui, l’UEJF a assigné hier,  mardi, Dieudonné pour demander à la justice d’ordonner à l’humoriste de talent, de retirer une vidéo vue plus de deux millions de fois sur YouTube. En attendant la décision du juge des référés, qui interviendra le 6 juin prochain, l’UEJF aurait obtenu le retrait de la vidéo (en dessous) à titre conservatoire. Cette cabale devient insupportable et surtout, elle est contre-productive. Il est vrai que, plus c’est gros plus ça passe mais là, ils ne peuvent tromper personne. Après, les mêmes vont jouer les vierges effarouchées quand l’humoriste leur répondra à sa façon. On ne peut éternellement se positionner en victime des attaques d’un homme alors qu’on oeuvre à sa mort sociale. Dans quel monde vivons-nous ?

En gardien autoproclamé du temple de la rectitude morale, plus prosaïquement de la  liberté d’expression, l’UEJF, dont on se demande bien quel est son pouvoir, veut faire la loi, se substituer même à celle-ci. Alors que ce sont nos impôts qui financent ce machin, il dit  craindre de «nouveaux propos racistes ou antisémites» dans  le prochain spectacle de Dieudonné, qui sera joué dès le 26 juin prochain au théâtre de la Main d’Or, si l’humoriste n’est pas expulsé par la justice à la demande des propriétaires des lieux le 27 mai prochain. Mais la suite est plus cocasse. Il ne reste plus que cette association croqueuse de diamants n’aille sur les planches pour faire son show. L’excès ne peut provoquer que les excès. Personne n’est dupe et comprend que cet acharnement abscons est probablement dû à la couleur de peau de l’humoriste…

Ce n’est surtout pas une blague, accrochez-vous ! C’est un fait sans précédent, semblable à la censure et/ou interdiction à-priori, avec la violation flagrante des institutions étatiques comme le fit l’actuel premier ministre Manuel Valls, avec le Conseil d’Etat. En effet, l’UEJF demande que lui soit communiqué le texte du nouveau spectacle de Dieudonné intitulé «Incitation à la haine». Au nom de quoi ? En tant que qui ? Mandaté par qui ? Demain, n’exigeront-ils pas que la police se substitue aux vigiles et demande des papiers à tous les fans de l’humoriste qui viennent voir son spectacle ? Franchement, cet acte relève de la dictature la plus abjecte qui soit. Toujours dans le sarcasme, l’humoriste leur a répondu sur ce ton, un tantinet provocateur et toujours mâtiné de son humour corrosif: «Ils auront un texte qui sera peut-être pas tout à fait le texte définitif (…) jusqu’au soir de la première il peut y avoir des surprises». Une façon de les renvoyer à leurs chères études.

Ces clowns n’ont rien compris. Un spectacle peut évoluer. C’est comme la connaissance, il n’est pas figé, rien n’est mécanique et par conséquent, l’humoriste, qui déclare que ce nouveau spectacle est co-écrit avec plusieurs plumes peut leur envoyer un texte complètement loufoque, aux antipodes de son prochain spectacle. Bien sûr, pas par peur, le courage de l’homme ne peut se démentir, mais pour se moquer de ces humoristes du dimanche. Franchement, mais où sont donc les juifs de France pour dire NON à ces gens qui parlent en leur nom et font monter l’antisémitisme ? Je n’arrive vraiment pas à comprendre ce silence assourdissant. Comment peut-on laisser sévir ce genre d’arnaqueurs ? Je n’arrive pas à comprendre cette lâcheté face à l’argutie de ces gens qui fragilisent encore un peu plus la communauté juive de France, surtout, avec des combats de pacotille…

Publié le 30 avril 2014 avec l’aimable autorisation d’Allain Jules

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,