Aller à…
RSS Feed

29 octobre 2020

L’Algérie a appelé la communauté internationale à agir d’urgence pour mettre fin à l’escalade grave de la violence isralienne en Palestine


D.R

L’Algérie a appelé la communauté internationale à agir d’urgence pour mettre fin à l’escalade grave de la violence isralienne  en Palestine et condamné avec force la poursuite des agressions barbares à l’encontre du peuple palestinien dans la bande de Ghaza, en Cisjordanie et dans l’ensemble des territoires occupés.
L’Algérie considère que «ces attaques féroces n’auraient jamais atteint une telle ampleur d’intimidation des Palestiniens et de restriction des libertés sans le silence coupable de la communauté internationale qui encourage l’occupation à poursuivre sa politique arbitraire, expansionniste et criminelle», a indiqué  un communiqué du ministère des Affaires étrangères publié hier. L’Algérie qui voit en ces agressions répétées, une «autre scène d’un  épisode qui ne cesse de renouer avec l’injustice, l’oppression et les tueries»,  appelle avec «insistance» tous les États et organisations internationales auxquels  incombe la responsabilité de protéger les terres et le peuple palestinien de  l’oppression israélienne à «agir afin d’imposer le respect des règles et principes  du droit international et humanitaire, en particulier la 4e Convention de Genève et tous les instruments juridiques internationaux y afférents qui garantissent au peuple palestinien sans défense le droit de vivre en sécurité». L’Algérie, ajoute la même source, «ne ménage aucun effort tendant à consolider la solidarité internationale avec le peuple palestinien frère pour faire face aux violations israéliennes, et continuera à poursuivre l’objectif escompté qui consiste en l’établissement d’un État palestinien indépendant, avec El-Qods Echarif pour capitale».

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,