Aller à…
RSS Feed

30 octobre 2020

Le Hamas de retour dans l’Axe de la résistance


Je n’oublie pas que le Hamas avait soutenu les « Rats » qui ont, avec l’aide des USA/Europe/Israël/Qatar détruits la Jamarihiya et assassiné Kadahfi. je ne soutiens pas le Hamas, mais je suis du côté des opprimés et des colonisés. Donc, il est logique que je soutienne les Palestiniens dans leur résistance contre exploiteurs,les tueurs israéiiens
ginette
Editions Démocrite

Dziri posted: « Aujourd’hui que la bande de Gaza est sous les bombes sionistes, les puissances auxquelles s’était adossé le Hamas lui tournent le dos ou détourent le regard tandis que son principal garant, l’Egyptien Mohamed Morsi, a été renversé par un putsch militaire. »

 

New post on Mounadil al Djazaïri

 

Le Hamas de retour dans l’Axe de la Résistance

by Dziri

Aujourd’hui que la bande de Gaza est sous les bombes sionistes, les puissances auxquelles s’était adossé le Hamas lui tournent le dos ou détourent le regard tandis que son principal garant, l’Egyptien Mohamed Morsi, a été renversé par un putsch militaire.

Comme le rappelle Nabih Berri, le chef du mouvement libanais Amal, la seule réponse pour la Palestine reste la résistance.

Résister, le Hamas sait très ben le faire comme on l’a vu au moins en deux occasions avec les agressions sionistes baptisées « Plomb durci » (fin 2008-début 2009) et « Pilier de défense » (2012). Et il peut à nouveau compter sur le soutien de ce que certains appellent l’axe de la réistance Hezbollah libanais, Syrie et Iran) dont le Hamas avait choisi de séloigner en prenant partie pour les monarchies qui soutenaient (et soutiennent toujours) les oppositions armées qui combattent le régime syrien.

La chute de Mohamed Morsi, la résilience du gouvernement syrien, les dissensions et la surenchère entre pétromonarques sur le dossier syrien, la persistance de la politique de colonisation sioniste, tous ces facteurs plaidaient en effet pour un retour du Hamas auprès de l’axe de la résistance,

Peu rancuniers, les partenaires de cet axe ont fait bon accueil au Hamas qui bénéficie désormais et plus que jamais d’un atout stratégique dans la lutte qu’il anime contre le terrorisme sioniste pour le rétablissement du peuple palestinien dans ses droits sur sa terre ancestrale.

Officiel : le Hezbollah et le Hamas se coordonnent sur le terrain

The Daily Star (Liban) traduit de l’anglais par Djazaïri

Beyrouth : Osama Hamdan, un dirigeant du Hamas, a déclaré dans des propos publiés samedi que son parti se coordonnait sur le terrain avec le Hezbollah, soulignant que l’organisation palestinienne pouvait faire face à une opération terrestre israélienne.

Osama Hamdan, dirigeant du Hamas

Osama Hamdan, dirigeant du Hamas

Questionné dans une interview accordée à Assafir sur la coordination entre les résistances libanaise et palestinienne, Hamdan a déclaré : « L’ennemi est le même et nos tactiques sont les mêmes. Nous consacrons en conséquence nos efforts à l’échange d’expertise. Il existe une coopération et une coordination constantes sur le terrain. »

« Les relations avec le Hezbollah et l’Iran aujourd’hui sont meilleures que ce que d’aucuns pensent, et les liens avec le Hezbollah [spécifiquement] sont bien meilleurs que ce que les optimistes [parmi nos ennemis] veulent croire, » a déclaré Hamdan, qui dirige le département des relations internationales du Hamas. « Ces liens sont basés sur la confrontation avec les sionistes et l’action pour libérer la Palestine. Tout le monde est attentif à préserver cette relation indépendamment des changements dans les circonstances et des différences d’opinions. »

Les relations entre le Hamas et le Hezbollah s’étaient détériorées en raison de la crise syrienne, mais les deux parties ont affirmé qu’elles voulaient préserver leur relation.

Pendant sa conversation avec le quotidien local libanais, Hamdan a dit que la capacité [du Hamas] à résister à une agression était très forte et qu’il était capable « de continuer à tirer des roquettes, à faire face à toute opération terrestre et à atteindre Israël en profondeur. »

« La résistance a grandi et n’est plus une simple faction militaire mais inclut plus de gens, et elle implique aujourd’hui la population en général. Elle est donc difficile à vaincre, mais la bataille prendra du temps et beaucoup e surprises sont à venir. »

Au moins 120 Palestiniens ont été tués ces derniers jours avec le lancement par Israël de frappes aériennes sur Gaza, les hostilités les plus graves entre l’Etat juif et le Hamas depuis 2012. Le Hamas a revendiqué une grande partie des tirs de roquettes sur Israël.

Le conflit a commencé après l’enlèvement et l’assassinat de trois adolescents israéliens et l’enlèvement en représailles d’un adolescent palestinien qui a été brûlé vif. Tandis que le Hamas a nié être impliqué dans l’enlèvement des Israéliens, les officiels israéliens ont fait porter la responsabilité de l’assassinat du jeune Palestinien à des extrémistes juifs.

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,