Aller à…
RSS Feed

24 octobre 2020

Palestine-Algérie 13/07/2014


Algérie 1

Des Israéliens « admirent » les bombardements de Gaza comme au cinéma

Des Israéliens « admirent » les bombardements de Gaza comme au cinéma

  • Khidr Omar 12-07-2014

Le journaliste danois, Allan Sørensen, a pris de nuit, une photo légèrement floue, dans la ville israélienne de Sdérot, située à 2 km de la bande de Gaza. Sur cette photo écœurante, postée sur

lire la suite

Samedi 12 juillet 2014

LAGUNA BEACH – Lors d’un récent voyage au Moyen-Orient, j’ai été frappé par le fossé … [Suite…]

par Mohamed A. El-Erian *

 

TEL AVIV – Pris de court par un État irakien en train de se déliter, .. [Suite…]
par Shlomo Ben Ami *L'Expression - Le Quotidien
Samedi 12 Juillet 2014 –

Le Caire condamne la « politique de punition collective » d’Israël

L’Égypte a fustigé vendredi la «politique de punition collective» d’Israël à Gaza, appelant la communauté internationale à mettre fin rapidement au conflit qui a fait près de 100 morts en quatre jours dans l’enclave palestinienne. L’offensive israélienne lancée dans la nuit de lundi à mardi en représailles à des tirs de roquettes depuis la bande de Gaza a tué plus de 90 Palestiniens et en a blessé plus de 500. «L’Égypte refuse l’escalade (de violence) irresponsable d’Israël», a déclaré le ministère des Affaires étrangères égyptien dans un communiqué, critiquant «l’usage excessif et superflu de la force militaire qui conduit à la mort de civils innocents». «Cela représente une continuation de la politique oppressive de punition collective» de l’État hébreu, ajoute le communiqué.
L’Égypte a pressé la communauté internationale d’intervenir rapidement pour mettre fin au conflit.
Elle a également appelé Israël et le Hamas, le mouvement islamiste qui contrôle Gaza sur le plan sécuritaire, d’adhérer à l’accord de cessez-le-feu conclu en 2012 sous la médiation du Caire et qui avait mis fin à une semaine d’affrontements meurtriers.
L’Égypte, premier pays arabe à avoir signé un traité de paix avec Israël en 1979, a fait cette fois profil bas face aux raids israéliens sur Gaza, le gouvernement s’étant jusqu’à présent contenté d’appeler les deux parties à cesser les violences. La donne a en effet changé depuis 2012 lorsque le président égyptien était l’islamiste Mohamed Morsi, proche du Hamas. C’est aujourd’hui l’ancien chef de l’armée et artisan de l’éviction de M. Morsi en juin 2013, Abdel Fattah al-Sissi, qui est au pouvoir. Et le Hamas, comme les Frères musulmans dont est issu M. Morsi, ont été interdits dans le pays.

Mouvement Ennahda: «L’Algérie doit rompre ses relations avec l’Égypte»  12/07/2014

Mouvement Ennahda: «L’Algérie doit rompre ses relations avec l’Egypte»

 

Près de 160 raids aériens ont été menés dans la nuit de mardi à mercredi dans la bande de Ghaza, selon l’armée israélienne (soit plus de 400 raids depuis le début de l’opération. Mahmoud Abbas a demandé ce mardi à la communauté internationale d’intervenir immédiatement pour arrêter la dangereuse escalade qui pourrait «provoquer davantage de destructions et d’instabilité dans la région».L’Algérie a officiellement dénoncé le terrorisme d’État israélien qui mène des bombardements barbares contre la population de Ghaza. L’Algérie a appelé la communauté internationale à agir d’urgence pour mettre fin à l’escalade grave de la violence israélienne en Palestine et condamné avec force la poursuite des agressions barbares à l’encontre du peuple palestinien.

Le mouvement Ennahda a appelé l’Algérie par la voix de son secrétaire général Mohmed Douibi, à revoir ses relations avec l’Egypte qui porte la plus grande responsabilité de ce qui se passe à la bande de Ghaza, en particulier le blocus de l’entité sioniste criminelle, en appelant la nation arabe islamique à se réveiller en urgence et investir les rues pour dénoncer les lâches offensives israéliennes contre un peuple non armé : « Le peuple algérien ainsi la communauté internationale doivent réagir de toute urgence pour adresser un message à l’ennemi sioniste barbare et ses acolytes, et les boycotter économiquement ».

Lors d’un communiqué -dont une copie est parvenue à notre rédaction- le mouvement a dévoilé ceci : « Ennahda suit de près les massacres lâches avec émoi et amertume. Nous considérons que l’attaque brutale qui coïncide avec le mois sacré comme message à la nation islamique indiquant la permission de violer et profaner les symboles des musulmans». « L’ennemi sioniste n’aurait jamais réussi sans la complicité de quelques régimes arabes, au motif qu’à la veille de l’agression un blocus avait été mené, des tunnels ont été détruits, les points de passages fermés ».

Le secrétaire général du mouvement Ennahda, a appelé à contrecarrer le « complot » ourdi contre la Palestine visant à clore définitivement ce dossier, à travers les pressions exercées sur l’autorité palestinienne, le durcissement du blocus imposé à la bande de Ghaza et la judaïsation d’Al-Qods et des Lieux Saints : « Des parties arabes sont complices et veulent fragiliser la résistance palestinienne vaillante en la qualifiant de tous les noms et en fermant les yeux sur le terrorisme sioniste et les tentatives de judaïsation des Lieux Saints de l’Islam, outre les agressions quotidiennes contre le peuple palestinien ».
http://www.echoroukonline.com/ara/articles/210137.html

Logo ElWatan
le 12/07/14

International

Des raids font des dizaines de morts et des centaines de blessés palestiniens : L’Occident témoigne sa compassion à… Israël

Cent trois personnes, en majorité des civils, ont été tuées et plus de 700 ont été blessées dans les bombardements incessants, dirigés dans leur majorité contre des infrastructures qui n’ont rien à voir avec les factions palestiniennes armées. Les brigades Ezzeddine El Qassam — la branche armée du Hamas  contre lequel le gouvernement israélien prétend mener sa petite guerre, pour détruire sa capacité de tirer des roquettes contre le territoire israélien — sont en tête de liste des groupes militaires à détruire.

La diplomatie algérienne dénonce les « excès verbaux » d’un ministre marocain

Par APS le 12/07/14 à 18h33

Les propos « outrageants » tenus par un membre du gouvernement  marocain contre l’Algérie constituent une « dérive » et dénotent une « frilosité  qui ne siéent pas aux relations entre les deux pays frères et voisins », a affirmé  samedi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Abdelaziz Benali  Cherif.         la suite

<br />
	En perte de vitesse sur le dossier du Sahara occidental, le makhzen perd son sang-froid<br />

Perte d’influence et isolement diplomatique : Le ministre marocain des AE insulte l’Algérie 27

Sans doute agacé par les échecs de son appareil diplomatique, le Maroc recourt à l’insulte. Acculé par l’opinion publique de son pays, le ministre marocain des Affaires étrangères, Salaheddine Mezouar, s’est violemment attaqué à l’Algérie à propos notamment du conflit au Sahara occidental.

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,