Aller à…
RSS Feed

31 octobre 2020

manifestation pour la Palestine



Olivia Zémor

voir la version en ligne

16/07/2014

Chères amies, Chers amis,

Le massacre israélien s’amplifie, avec la bénédiction de nos dirigeants qui n’ont pas prononcé la moindre condamnation contre les bombardements de la population de la bande de Gaza. Plus de 85 % des 205 morts, 1300 blessés par l’armée israélienne depuis 8 jours, sont pourtant des civils, dont un quart d’enfants, selon les chiffres des Nations Unies.

Israël a bombardé la nuit dernière l’hôpital gériatrique de El-Wafa, tandis que des volontaires internationaux d’ISM se trouvent dans les hôpitaux pour protéger les malades et le personnel médical, qui ne peuvent aller ailleurs.

« Nous resterons à leurs côtés, jusqu’à ce que la communauté internationale et nos gouvernements se décident à faire cesser les crimes contre l’humanité commis par Israël », a déclaré Fred Ekblad, militant suédois d’ISM.

Les militants de différents pays qui se trouvent dans cet hôpital soulignent que la plupart des patients qui s’y trouvent nécessitent des soins 24 H sur 24, beaucoup sont incubés et ne peuvent aller ailleurs. Ils demandent :

« Pour quelle raison Israël a lancé 5 missiles sur cet hôpital au cours de la nuit ? »

Et l’armée d’occupation ne cesse de larguer des tracts et d’envoyer des SMS terrorisant la population palestinienne, lui ordonnant d’évacuer ses maisons, notamment dans le Nord-Est de Gaza, alors que 17 000 habitants se sont déjà réfugiés dans les écoles de l’ONU (qu’Israël n’avait pas hésité à bombarder, comme on s’en souvient, pendant l’agression « Plomb durci »).

Les bombardements incessants sont par ailleurs en train de détruire le système d’approvisionnement en eau, déjà vulnérable, d’autant qu’Israël a assassiné bon nombre de techniciens chargés du services des eaux, signale le Comité International de la Croix Rouge.

Selon un chirurgien norvégien venu aider ses confrères à Gaza, l’armée israélienne lance des bombes DIME. Les blessures qu’elles provoquent sont quasiment incurables et conduisent généralement à l’amputation, rapporte Pierre Barbancey (journaliste à l’Humanité) qui l’a constaté à l’hôpital Shifa de Gaza.

Nous devons exiger non seulement la fin de cette nouvelle agression barbare, mais aussi la levée du siège de Gaza qui ne l’est pas moins, de même que la fin d’une occupation et d’une colonisation totalement illégales et inhumaines. Nos gouvernants et nos médias nous font honte. Nous n’avons pas fini de le crier : https://www.youtube.com/watch?v=ZLg0uaHe-sQ

De nombreuses manifestations sont organisées partout en France tous les jours de cette semaine (merci voir sur notre site : http://www.europalestine.com), dont ce soir à Paris (18 H 30 place des Invalides) et samedi à 15 H au départ de Barbès (à l’appel d’associations palestiniennes), mais aussi dans de nombreuses autres villes.

Merci d’y participer massivement !

Ronnie Kasrils à la librairie Résistances ce jeudi soir 

Ronnie Kasrils, l’un des dirigeants de tout premier plan de la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud, membre fondateur avec Mandela de la branche armée de l’ANC, et ardent partisan du boycott d’Israël, nous fera l’honneur de sa présence ce jeudi soir 17 juillet à la librairie Résistances !

De passage en France, Ronnie Kasrils, qui s’est engagé dans la lutte aux côtés de Noirs africains en 1960 dès l’âge de 22 ans, nous fait l’honneur de venir commenter la situation en Palestine et sur le plan international, ce jeudi soir 17 juillet.

Ce résistant, qui a été considéré comme un terroriste (et a rencontré au cours de son long combat d’autres résistants comme Che Guevara et Malcom X) a été frappé en 1962 d’une interdiction de parler en public pendant 5 ans, et a mené pendant plusieurs années une lutte souterraine au sein du commandement politico-militaire de l’ANC.

Il défend avec force les droits des Palestiniens contre l’oppression et l’apartheid israélien.

Dans son livre « David et Goliath : Qui est qui dans le Moyen-Orient ? », publié fin 2006, il remet les pendules à l’heure sur l’histoire d’Israël-Palestine depuis 1948. Ronnie Kasrils n’a pas hésité à dire à propos de l’agression israélienne au Liban en 2006 et des civils tués : « Nous devons appeler les tueurs de bébés des tueurs de bébés, et déclarer que ceux qui utilisent des méthodes qui rappellent les Nazis, se comportent comme des Nazis. »

En mai 2007, lors d’une visite dans les territoires palestiniens, il a rencontré le Premier ministre palestinien Ismaïl Haniyeh. Face à ceux qui le critiquaient pour avoir accepté cette invitation, il a répondu : « Ceux qui s’opposent à ces invitations montrent simplement qu’ils n’ont rien appris de la transition de l’Afrique du Sud » .

Avec lui, nous discuterons des meilleurs moyens pour construire un mouvement organisé et solide pour la libération du peuple palestinien. 

TOUS À LA LIBRAIRIE RÉSISTANCES

CE JEUDI 17 JUILLET A PARTIR DE 18 H 30

POUR LA CONFÉRENCE-DÉBAT DE RONNIE KASRILS

LIBRAIRIE RÉSISTANCES

4 Villa Compoint (angle du 40 rue Guy Môquet). 75017 Paris

M° Guy Môquet. (Ligne 13) – 01 42 28 89 52

www.librairie-resistances.com

Amicalement,

CAPJPO-EuroPalestine

http://www.europalestine.com

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,