Aller à…
RSS Feed

25 octobre 2020

Le petit journal de Karim


PALESTINE VS ISRAËL. Vidéos de Barbès, de Sarcelles + photos: la France brûle-t-elle ? by Allain Jules

La loi. La Loi ? Quelle loi ? Manifestation interdite. Mais, est-ce justifié ? Pour moi, non. Il ne fallait surtout pas interdire les manifestations pro-palestiniennes. C’est, dans un premier temps, une demande du CRIF et par conséquent, ça fait pas sérieux avec les arguments avancés dans le genre « attaque de synagogue », « violence verbale », « antisémite »
Lire la suite

PANAMZA

 Gazé par des policiers et des voleurs, secouru par des habitants de Barbès« Back homeGazé par des policiers et des voleurs, secouru par des habitants de Barbès

Lors d’une manifestation pour une juste cause, il est possible de faire de mauvaises rencontres. Illustration.

Le 21.07.2014 à 15h12

Depuis 48 heures, tout -ou presque- a été dit, écrit, montré, notamment sur Internet, à propos du rassemblement en faveur de la Palestine du 19 juillet. Ce qui suit n’est pas un reportage mais plutôt un pas de côté: le récit personnel et subjectif d’une folle fin de journée sur les trottoirs de Barbès.
 (suite) http://www.panamza.com/210714-gaz-barbes                   

-Date : 21 juillet 2014
Objet : Gaza 2014 : La France d’antan face à de jeunes musulmans

 
C’est une interview de  mon ami Jean Brière, membre co-fondateur des Verts comme moi ,  ancien porte-parole, viré pour antisionisme tout comme moi.redid
Ginette

Le Lundi 21 juillet 2014 22h28, Axe De La Resistance <[email protected]> a écrit :

Bonsoir.
Analyse d’un français de souche face à de jeunes musulmans sur le conflit israélo-palestinien.
Bonne soirée.

Date : 21 juillet 2014
Objet : Révélation explosive sur la LDJ

Salam, Bonjour, Hello, Ciao, Ola, Goedendag, Hej 

Qui fréquente les diplomates, les militaires et les policiers français, se rend compte qu’une très grande partie d’entre eux « décrochent »‘ d’un État visiblement aux mains d’agents du parti de l’étranger comme disait de Gaulle. Il est donc intéressant que via par exemple Oumma.com, le peuple de France puisse être tenu au courant de cette colère qui gronde jusque dans les entrailles de l’appareil d’État …Mais nos gros ponces ne semblent toujours pas s’en rendre compte, aidés qu’ils sont dans leur autisme et leur servilité volontaire par les gros médiocrates aux ordres de la propagandastaffel. Le serpent qui se mord la queue.

Cordialement, Belkacem

Révélation explosive sur la LDJ

info OummaTV : invité de l’Esprit d’actu, Bernard Ravenel révèle qu’il y a eu un compromis entre » Nicolas Sarkozy à l’époque ministre de l’Intérieur et le CRIF pour tolérer la LDJ ». Il révèle également que la police  » est fatiguée de la LDJ ». Président d’honneur de l’Association France Palestine Solidarité, historien et militant politique, spécialisé dans les questions méditerranéennes, Bernard Ravenel a participé en 1960 à la fondation du Parti socialiste unifié (PSU) http://youtu.be/BCFuE80_7P8

Dissolution de la LDJ

M. Jean-Jacques Candelier interroge M. le ministre de l’intérieur sur la dissolution administrative d’une association.

Soutenez la demande de dissolution de la Ligue de Défense Juive en signant cette pétition

http://dissolutiondelaldj.wesign.it/fr

 

Date : 21 juillet 2014
Objet : Combattre pour la séparation du CRIF et de l’État …fallait y penser

La voici la bonne solution(en PJ,)  la séparation du CRIF et de l’État,  qui nous rétablirait la liberté d’expression et politique,  et ou les vérités ne seraient plus mis en cause en permanence  par une cellule d’Israël interne à une France colabo, qui déchaine les passions, et les colères toutes azimut.

Info rectificatifs du jour, nous savons source militante de cette ville, que sur les incidents d’hier à Sarcelles, jamais la synagogue a fait l’objet d’attaque mensonge de la presse colabo, et de la police collabo avec la LDJ……colabo, colabo, sa nous rappel rien….

 

Maintenant chacun est invités à chercher ses sources d’infos, à radio Vichy, ou soit à radio Londres, ras le bol des bassesses  et des piètres analyses.

Sur le terrain, la résistance et la solidarité nationale et internationale doit maintenant s’organiser.

 

Mercredi et samedi,  nous serons sur le terrain à Paris, lille et ailleurs, Nanterre ont y réfléchis ici.

Jacques

Mercredi 23 juillet à 18h30 de Denfert Rochereau à Invalides

Je propose un rassemblement à 17h30 aux RER préf, répard environs 17h45.

Pour l’arrêt immédiat des bom­bar­de­ments sur GazaPour l’arrêt de l’agression israé­lienne en Cis­jor­danie et à Jéru­salem

Pour la levée du blocus, illégal et cri­minel, de Gaza

Pour des sanc­tions immé­diates contre Israël jusqu’au respect du droit inter­na­tional

Pour le soutien au peuple pales­tinien et au gou­ver­nement d’entente nationale La cause pales­ti­nienne n’a rien à voir avec l’extrême droite et n’accepte aucun soutien de leur part

> *Agir Contre le Colo­nia­lisme Aujourd’hui (ACCA) – Alliance for Freedom and Dignity (AFD) – Alter­native Liber­taire (AL) – Amé­ri­cains contre la guerre (AAW) – Asso­ciation des Tra­vailleurs Magh­rébins de France (ATMF) – Asso­ciation des Tuni­siens en France (ATF) – Asso­ciation France Palestine Soli­darité (AFPS) – Asso­ciation Nationale des Elus Com­mu­nistes et Répu­bli­cains (ANECR) – Asso­ciation pour la Taxation des Tran­sac­tions finan­cières et pour l’Action Citoyenne (ATTAC) – Asso­ciation pour les Jume­lages entre les camps de réfugiés Pales­ti­niens et les villes Fran­çaises (AJPF) – Asso­ciation Répu­bli­caine des Anciens Com­bat­tants (ARAC) – Asso­ciation Uni­ver­si­taire pour le Respect du Droit Inter­na­tional en Palestine (AURDIP) – Cam­pagne Civile Inter­na­tionale pour la Pro­tection du Peuple Pales­tinien (CCIPPP) – Cedetim / IPAM – Col­lectif des Musulmans de France (CMF) – Col­lectif Faty Koumba – Col­lectif inter­uni­ver­si­taire pour la coopé­ration avec les Uni­ver­sités Pales­ti­niennes (CICUP)- Col­lectif Judéo-Arabe et Citoyen pour la Palestine (CJACP) – Comité de Vigi­lance pour une Paix Réelle au Proche-Orient (CVPR PO) – Comité Justice et Paix en Palestine et au Proche-Orient du 5e arrt (CJPP5) Confé­dé­ration Générale du Travail (CGT)  – Confé­dé­ration pay­sanne – Droit-Solidarité – Ensemble – Europe Eco­logie les Verts (EELV) – Fédé­ration des Tuni­siens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR) – Fédé­ration Syn­dicale Uni­taire (FSU) – Gauche Uni­taire (GU) – Géné­ration Palestine – La Courneuve-Palestine – le Mou­vement de la Paix – les Alter­natifs – les Femmes en noir – Ligue des Droits de l’Homme (LDH) – Ligue Inter­na­tionale des Femmes pour la Paix et la Liberté, section fran­çaise de la Women’s Inter­na­tional League for Peace and Freedom (WILPF) (LIFPL) – Mou­vement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP) – Mou­vement Jeunes Com­mu­nistes de France (MJCF) – Mou­vement Poli­tique d’Emancipation popu­laire (M’PEP) – Orga­ni­sation de Femmes Egalité – Nouveau Parti Anti­ca­pi­ta­liste (NPA) – Parti Com­mu­niste des Ouvriers de France (PCOF) – Parti Com­mu­niste Français (PCF) – Parti de Gauche (PG) – Par­ti­ci­pation et Spi­ri­tualité Musul­manes (PSM) – Une Autre Voix Juive (UAVJ) – Union des Tra­vailleurs Immigrés Tuni­siens (UTIT) – Union Générale des Etu­diants de Palestine (GUPS-France) – Union Juive Fran­çaise pour la Paix (UJFP) – Union Nationale des Etu­diants de France (UNEF) – Union syn­dicale Solidaires

Date : 21 juillet 2014
Objet : Émeutes antisémites à Tel-Aviv !

Émeutes antisémites à Tel-Aviv !
Lundi 21 juillet 2014
    Bonjour à toutes et à tous,
Je viens d’écouter la propagande de la dictature sioniste à France-Info. C’est vraiment des enculés ! du moins ceux qui leur ont donné les ordres de parler comme ils ont osé parler !
Pour parler des manifs de soutien à la Palestine, des manifs contre le génocide sioniste à Gaza, en Palestine occupée, ils ont osé les décrire comme des manifs antisémites !
Honte à eux !
Ils obéissent aux ordres certes !
Ils ont des gosses à nourrir et de jolies maisons à payer et ne veulent pas perdre leur boulot ! certes !
Mais alors, pour les mêmes raisons, en 1942, ils auraient livré les Juifs aux boches lors de la rafle du Vel-d’Hiv ! ? !
Pourquoi ne disent-ils pas qu’à Tel-Aviv, capitale de l’entité sioniste autoproclamée « Israël », il y a eu, comme à Paris de très violentes émeutes contre la guerre génocidaire menée par les sionistes à Gaza en Palestine occupée ?
Pourquoi ne disent-ils pas que les manifestants de Tel-Aviv étaient des Juifs ?
Une manif-émeute de Juifs antisémites ?
Les journaputes sont des enculés !
    Bien à vous,
Israël – 21 juillet 2014 – Émeutes à Tel-Aviv contre la guerre :
L’UJFP, Union des Juifs Français pour la Paix est-elle antisémite ?
(Ils refusent que l’on accuse d’antisémitisme tout ce qui est antisioniste !)
Date: 2014-07-21
SubjectL’interdiction d’une manifestation à Paris, la ville lumière…:

Interview de René Naba : La bataille de Gaza

Gaza: la bataille de Gaza marque le triomphe de l’esprit de résistance face à la logique de vassalité à l’ordre israélo-américain.

Interview de René Naba à Radio Téhéran (section francophone) Dimanche 20 juillet 2014

Principaux points:


1 – La bataille de Gaza marque le triomphe de l’esprit de résistance face à la logique de vassalité à l’ordre israélo-américain. Le triomphe de ceux qui se sont refusés à un alignement sectaire si corrosif du printemps arabe, le triomphe de la ligne préconisée par la branche militaire du Hamas et du Jihad Islamique, désormais l’interlocuteur privilégié des Iraniens, du côté palestinien.


2 – Gaza a constitué une victoire psychologique d’une portée internationale pour les Palestiniens en ce qu’elle replace la revendication palestinienne au centre du débat public international, loin des désastreuses dérives du djihadisme erratique d’inspiration pétro monarchique. Elle a apporté la preuve que quelques salves de missiles tirées sur Israël, d’une enclave sous blocus depuis dix ans, peut paralyser la vie d’une des puissances militaires majeures de l’hémisphère sud.


3 – Israël piégé, dans l’impasse
-Piégé: L’opération terrestre engagée par l’armée israélienne à Gaza constitue une faute stratégique en ce que la présence au sol des soldats israéliens, au contact de résistants palestiniens aguerris, va fonctionner comme un piège sur les assaillants.
-Dans l’impasse: Israël ne pourra continuer indéfiniment ce massacre, Poursuivre son offensive, avec son cortège quotidien de victimes palestiniennes, fera tanguer bon nombre de trônes pétro-monarchiques à l’approche de la fête du Fitr, qui marque la fin du jeune du Ramadan.

4- Gaza peut entre-ouvrir la porte du Hamas à Téhéran en ce que les missiles tirés sur les villes israéliennes sont de fabrication iranienne de même que les drones. Et non du Qatar où trône le chef politique du Hamas, Khaled Mecha’al, ni non plus d’Arabie saoudite, plus préoccupée par la défense de son territoire d’un éventuel assaut du nouveau calife Ibrahim Abou Bakr Al Baghdadi al Quoureichi, son ancienne créature.
La France

5- L’interdiction d’une manifestation pro palestinienne à Paris, la ville lumière, capitale de la patrie des droits de l’homme, une décision à contre courant de l’ensemble des capitales occidentales, constitue un signe de régression morale et mentale en ce que la France paie, rétrospectivement, les turpitudes de sa propre histoire et de son passif colonial et post colonial.

6- L’arabophobie et son corollaire l’Islamophobie constituent une compensation au rabais de la judéophobie latente qui gangrène la société française depuis l’affaire Dreyfus au XIX me siècle, symptôme d’un racisme institutionnel subliminal dans un pays dont la laïcité constitue son dogme républicain mais galvaudé néanmoins par ceux qui ont en charge sa défense.http://www.renenaba.com/interview-de-rene-naba-la-bataille-de-gaza/

www.renenaba.com est un média indépendant qui ne perçoit ni de rémunérations ni de la publicité, et ne relève ni d’un éditeur, ni d’un groupe de presse. La vraie valeur ajoutée du blog réside précisément dans son indépendance tant intellectuelle que financière. Les sites relais qui rediffusent nos papiers ne répercutent pas leurs recettes sur notre production, le prix de son indépendance, la marque de notre indépendance. La progression constante de notre lectorat, sa configuration, ses exigences, constituent pour www.renenaba.com une marque de confiance renouvelée à l’effet de nous inciter à aller de l’avant, animés d’une volonté inébranlable de poursuivre sans concession le combat pour la dignité des hommes et la souveraineté des peuples.

Date : 21 juillet 2014
Objet : «Critiquer la politique d’Israël, ce n’est pas être antisémite»
(Pascal Boniface, Le Figaro)

D’accord avec ce distinguo entre antisémitisme et antisionisme.

     Une précision importante quand même: l’antisionisme ne signifie pas forcément l’opposition à l’existence de l’État d’Israël. Le dénominateur commun des antisionistes est l’opposition à la politique impérialiste d’Israël, menée au prétexte de son histoire.
Cette politique, conduite en premier lieu à l’encontre des intérêts du peuple palestinien, a été nuisible en Afrique même. Le cas le plus connu est le soutien au régime raciste d’Afrique du Sud;l’absence de représentant israélien aux funérailles de N Mandela était éloquente à cet égard.  
Tosse Ekue

 

Pascal Boniface :

«Critiquer la politique d’Israël, ce n’est pas être antisémite»

HOME FIGARO VOX VOX RELIGION 

http://www.lefigaro.fr/medias/2014/07/18/PHO6bd000d4-0e8c-11e4-a2e3-4491a95542a1-805x453.jpgFIGAROVOX/GRAND ENTRETIEN– Alors que la préfecture de police de Paris a interdit une manifestation pro-palestienne prévue ce samedi, Pascal Boniface, auteur de la France malade du conflit israélo-palestinien, a accordé un grand entretien à FigaroVox


http://www.lefigaro.fr/medias/2014/07/18/PHO971f07ae-0e90-11e4-a2e3-4491a95542a1-200x300.jpgPascal Boniface est directeur de l’IRIS, auteur de Géopolitique du sport. Son dernier livre, La France malade du conflit israélo-palestinien, vient de paraître.


FigaroVox: Après les incidents violents qui ont émaillé les manifestations pro-israélienne dimanche 13 juillet, la préfecture de police a engagé une procédure informelle pour interdire une manifestation de soutien à Gaza prévue samedi. La société Française devient-elle la victime collatérale du conflit du Proche-Orient?

Pascal BONIFACE: La société française ne devient pas la victime collatérale du conflit du Proche-Orient, elle l’est depuis longtemps. La reprise des violences entre Israéliens et Palestiniens a provoqué une poussée de fièvre en France, mais que la France soit malade du conflit israélo-palestinien, n’est hélas pas une nouveauté. Aucun conflit extérieur ne suscite de telles passions, de mises en cause si importantes des individus qui prennent des positions qui déplaisent. Des amis de longue date, qui ne partageant pas le même point de vue sur le conflit et ses conséquences en France, peuvent se brouiller. On ne voit ça pour aucun autre conflit.

Quel est votre point de vue sur l’interdiction des manifestations? Celle-ci ne risque-t-elle pas d’être contre-productive?

Si le but est de ne pas opposer les communautés, interdire les manifestations produit l’effet inverse. Ceux qui veulent manifester peuvent avoir le sentiment que le gouvernement répond aux désirs des institutions communautaires juives. Par ailleurs, il y a une atteinte au droit de manifester. Où placer les limites? Faudra-t-il par la suite interdire les nombreuses et variées manifestations de soutien à Israël? Faudra-t-il interdire les articles critiques sur l’action du gouvernement israélien parce qu’il serait censé contribué à alimenter l’antisémitisme? Le risque est de radicaliser une partie de ceux qui se sentent solidaires des Palestiniens.

La société française ne devient pas la victime collatérale du conflit du Proche-Orient, elle l’est depuis longtemps.

Selon vous, la confusion entre antisémitisme, antisionisme et critique du gouvernement israélien contribue à l’importation de ce conflit en France. Quelle différence faites-vous entre ces différentes notions?

Cette confusion est entretenue par les institutions communautaires et certains intellectuels juifs. L’antisémitisme c’est la haine des juifs, l’antisionisme c’est l’opposition à l’existence de l’État d’Israël. Mais cela n’a rien à voir avec la critique de l’action du gouvernement israélien ou alors des O.N.G. israéliennes, des personnalités comme Abraham Burg, des journalistes comme Gideon Lévysont antisémites. Lorsque l’on critique la politique de Poutine on n’est pas accusé de faire du racisme anti-russes. Brandir l’accusation infamante d’antisémitisme dès que l’on émet une critique à l’égard du gouvernement israélien a pour fonction de protéger ce dernier. L’immense majorité de ceux qui se déclarent solidaires des Palestiniens combattent l’antisémitisme et toutes les formes de racisme, et se prononcent pour la solution des deux États, donc en faveur de l’existence d’Israël.

Vous-même en taxant le HCI d’islamophobie pour ses prises de positions, notamment contre le port du foulard islamique à l’université, n’opérez-vous pas une confusion dangereuse entre critique légitime du communautarisme et racisme anti-musulman?

Lorsque l’été dernier le HCI a proposé d’interdire le port du foulard dans les universités, j’ai en effet estimé qu’il préconisait une mesure visant exclusivement les musulmans (on ne parlait pas des signes religieux en général) qui pouvait rallumer une guerre au moment où une majorité s’accordait pour dire qu’il fallait en rester à la loi de 2004 qui ne concerne pas l’enseignement supérieur.

L’immense majorité de ceux qui se déclarent solidaires des Palestiniens combattent l’antisémitisme et le racisme, et se prononcent pour la solution des deux États donc en faveur de l’existence d’Israël

Selon vous, de nombreux Français non-juifs, en particuliers les musulmans, ont le sentiment qu’il y a un «deux poids, deux mesures» dans la lutte contre le racisme et que les actes antisémites font l’objet d’un traitement médiatique plus conséquent que les autres actes racistes. Le risque de votre démarche n’est-il pas de verser dans la concurrence victimaire et de nourrir le ressentiment d’une certaine jeunesse de banlieue à l’égard des Juifs et de la France plus généralement?

Réclamer la fin du «deux poids, deux mesures» dans la lutte contre l’antisémitisme et le racismeanti-musulmans, qu’il s’agisse des médias ou des responsables politiques ne revient pas à nourrir le ressentiment d’une certaine jeunesse de banlieue, mais au contraire à le combattre. Dénoncer une injustice ou une inégalité de traitement est justement la meilleure façon de combattre la concurrence victimaire. Si chacun est placé sur un pied d’égalité, si tous les enfants de la République sont traités de la même façon il n’y a plus de concurrence victimaire et moins d’espace politique pour le ressentiment.

Avez-vous des exemples précis de «deux poids, deux mesures» …

De nombreuses agressions ont eu lieu contre des femmes voilées, qui n’ont pas suscité la mobilisation,qui aurait eu lieu si des hommes portant la kippa avaient été agressés. Il est vrai que présenter, comme le font certains journalistes, le port du voile comme faisant partie d’un complot pour mettre à genoux la République, a contribué à créer un climat malsain…

Quelques lignes dans Libération du 22 Février 2011, on apprend que la voiture et la moto de Dounia Bouzar, anthropologue spécialiste de l’islam, ont été vandalisées. On pouvait lire sur l’un des véhicules «non aux minarets». Un texte était également glissé: «Pour que Colombey les deux églises ne devienne pas Colombey les deux mosquées. Viendra le moment où les islamo-collabos devront rendre des comptes.» Imaginons que la même mésaventure soit arrivée à BHL ou Finkielkraut, cela aurait fait la Une de tous les journaux et toute la classe politique aurait manifesté sa solidarité.

Selon vous, il faut évoquer tous les racismes. Quel est votre point de vue sur le racisme anti-blanc?

Il peut y avoir des arabes ou des noirs qui soient racistes à l’égard de ceux qui sont différents d’eux. Il peut donc y avoir des blancs victimes de racisme. Mais il n’y a pas un racisme anti-blanc puissant, structuré, s’appuyant sur de nombreux textes, se développant sur les réseaux sociaux, relayé par la presse, soutenu par des déclarations d’hommes politiques, etc. Les blancs en France ne font pas l’objet de discriminations.

Vous avez eu beaucoup de difficultés pour faire éditer votre livre. Certains sujets restent-ils tabous en France? Pourquoi?

Nombreux sont ceux qui ont payé un prix fort pour avoir osé critiquer le gouvernement israélien. Le conflit israélo-palestinien déclenchant les passions, beaucoup de gens veulent se tenir à l’abri à partir du moment où la critiques politiques du gouvernement israélien est très rapidement assimilée à de l’antisémitisme. Beaucoup de gens ne veulent pas prendre le risque d’être étiquetés de façon si infamante.

La presse française est pourtant loin d’être complaisante à l’égard du gouvernement israélien …

Je ne connais pas d’autres sujets qui paraissent aussi risqués pour les responsables politiques et les médias. Je ne connais pas de cas où des responsables politiques , des journalistes, des universitaires, qui se seraient signalés par un engagement profond, voire inconditionnel, à l’égard d’Israël, en aurait subi des sanctions personnelles ou professionnelles. Nombreux sont ceux qui ont payé un prix fort pour avoir osé critiquer le gouvernement israélien. Il est d’ailleurs assez paradoxal qu’en France, il soit moins risqué pour quiconque de critiquer les autorités nationales que celle d’un pays étranger, en l’occurrence Israël. Je connais beaucoup de personnes qui disent être entièrement d’accord avec mes analyses mais ne veulent pas le déclarer publiquement de peur de représailles. Je pense qu’à terme cette stratégie est très dangereuse même si elle peut s’avérer favorable à court terme à la protection du gouvernement israélien.

Les hôpitaux sont débordés et manquent de moyens : Ghaza sombre dans une catastrophe humanitaire

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 21.07.14

L’armée israélienne a violemment bombardé hier les localités et les agglomérations du nord et de l’est de la bande de Ghaza, situées tout le long de la frontière avec l’état hébreu.

Ghaza
De notre correspondante
http://www.elwatan.com/international/ghaza-sombre-dans-une-catastrophe-humanitaire-21-07-2014-265279_112.php

 21 juillet 2014
Objet :Violer des Palestiniennes pour empêcher des attentats (universitaire sioniste) by Dziri

Des propos tenus par quelqu’un qui travaille comme « chercheur »dans un centre d’études universitaires !

Comment elle disait la journaliste américaine ?

Ah oui : « scum » ou racaille, salopard

Universitaire israélien: violer des femmes palestiniennes découragerait les attentats

par Connie Hackbarth, Alternative Information Center (Palestine) 21 juillet 2014 traduit de l’anglais par Djazaïri

Le Dr Mordechai Kedar

Le Dr Mordechai Kedar

« La seule chose qui pourrait dissuader un candidat à un attentat suicide serait qu’il sache que s’il est attrapé, sa sœur ou sa mère sera violée, » a déclaré Kedar dans un talk show à la radio.

Sur l’émission radio en hébreu, Kedar tient ce propos à 1:35:00:

Kedar, qui est spécialiste universitaire de la population palestinienne en Israël a servi pendant 25 années dans les services de renseignements de l’armée où il était spécialisé dans les organisations islamiques.

Il est chercheur au Centre d’Études Stratégiques Begin – Sadate de l’université Bar Ilan, un centre d’études marqué à droite, ainsi que le fondateur et l’actuel directeur de l’Israel Academia Monitor, un site web néo-mccarthyste qui surveille les présumées « activités anti-israéliennes d’universitaires israéliens ».

Pendant l’interview dans l’émission radio nationale quotidienne Hakol Diburim sur Israel Radio Bet, l’interviewer Yossi Hadar a observé que la proposition de Kedar « n’est pas bonne […] Nous ne pouvons bien sûr pas prendre de telles mesures. »

Cette observation n’a pas freiné Kedar qui a répondu que « c’est la culture… » et « c’est le Moyen Orient », ajoutant que « Je ne parlais pas de ce que nous faisons ou ne faisons pas. Je parle de la réalité ; la seule chose qui dissuadera un candidat à l’attentat suicide – c’est squ’il sache que s’il actionne le détonateur, sa sœur sera violée. »

L’université Bar Ilan est une université religieuse juive située dans la banlieue de Tel-Aviv. En novembre 1985, Yigal Amir, qui étudiait dans cette institution, avait assassiné le premier ministre Yitzhak Rabin.

Si vous voulez écrire à ce Dr Mabuse, ses coordonnées ici

Via Nida et Seenthis

Date : 21 juillet 2014
Objet : Lyon: rassemblement pour Gaza le 23 juillet 2014 by Dziri

Appel du Collectif 69 de Soutien au Peuple Palestinien

https://mounadil.files.wordpress.com/2014/07/communiquc3a9.png

Date : 22 juillet 2014
Objet : Gilad Atzmon et la fin de l’entité sioniste

by Dziri

Un très bon texte de Gilad Atzmon. Autant vous dire que je souscris complètement à son analyse.

La fin d’Israël

par Gilad Atzmon — 21 juillet 2014 traduit de l’anglais par Djazaïri

———- Forwarded message ———-
From: »Julia F. Zagorska »
Date: 2014-07-21
Subject: Palestine/Israel False symetria:  [Bliski Wschód i okolice – politycznie] http://www.teologiapolityczna.pl/nowylisc-10

http://www.countthekids.org/

Counting the kids. From 2000 until today.


For every Israeli kid killed

12.3 Palestinian kids have been killed


Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,