Aller à…
RSS Feed

20 octobre 2020

Israël : poste avancé de la Barbarie impérialiste


Solidarié Palestine

Israël : poste avancé de la Barbarie impérialiste

Ahmed Halfaoui

© Ahmed Halfaoui

Mercredi 23 juillet 2014

Un hôpital est bombardé à Ghaza. Le média en ligne, 20minutes.fr, rapporte le fait : «Un hôpital, dans lequel sont soignés des « martyrs d’Al-Aqsa » a été bombardé par l’armée israélienne, faisant 5 morts. » L’information paraît, tout de même, plus précise que celle rapportée par BFMTV : « une frappe israélienne (qui) a touché un hôpital du centre de la bande de Gaza ». Mais le fait est, pour la gouverne de 20minutes.fr, que l’hôpital en question s’appelle « Martyrs d’Al-Aqsa », et n’est pas du tout un hôpital privé réservé au groupe dénommé, lui aussi, « Martyrs d’El-Aqsa. Des centaines de morts et des milliers de blessés à Ghaza contre zéro mort de l’autre côté, ne change rien à la démarche. Le journal de France 2 du 16 juillet, cité par Acrimed, rapporte ceci : « Nos équipes sont allées sur le terrain (…) à Shuja’Iyya dans la bande de Gaza et à Nir Am, côté israélien. Seulement 8 kilomètres entre les deux villes mais la même peur et la même angoisse ». Et les exemples de ce type de contorsions, ou de travestissement des faits, peuvent être déroulés à l’infini, dans toute la couverture qui est faite du carnage en cours en Palestine. L’ensemble de la machine médiatique des pays atlantistes et de leurs alliés accompagnent l’entreprise génocidaire menée par l’entité sioniste. Cela a un nom : l’information de guerre. Même sous les critiques, aucune concession à la vérité n’est faite. Rare manifestation de gêne, certains médias se barricadent derrière l’obligation qu’ils auraient de pratiquer une « forme d’équilibre » entre les sionistes et les Palestiniens. Un « équilibre » entre une force d’occupation suréquipée et un peuple aux moyens de défense rudimentaires ou inexistants. Au plan de la légalité internationale, depuis toujours, depuis l’ignoble « partage » de la Palestine, l’entité sioniste est dotée d’une totale impunité, au-dessus du droit appliqué aux nations. Pour expliquer ce statut, l’opinion savamment répandue, qui domine toutes les approches sur la question palestinienne, se réfère à la prétendue puissance du lobby sioniste aux Etats-Unis et en Europe occidentale. Plus fort et dans les fantasmes, les Juifs dans leur ensemble dirigeraient le monde, grâce à leur main mise sur les leviers du pouvoir planétaire. Pourtant, la réalité pourrait être plus prosaïque. En dehors des nuages de fumées idéologiques dégagés où est mis au centre du problème un « peuple juif », il y a la vérité que les sionistes offrent, à l’OTAN, la seule base indéfectible en Orient. Entièrement dépendant du soutien économique, financier, technologique, militaire et diplomatique des Etats-Unis et de leurs satellites, Israël est d’abord le seul allié sûr au Moyen-Orient et un arsenal prêt à l’emploi en cas de nécessité. D’où la protection exacerbée dont il bénéficie et qui ne souffre aucune brèche, à la mesure du front qu’il représente. Sinon, ce serait tout l’édifice géostratégique impérialiste qui volerait en éclat. A commencer par l’accélération de l’effondrement des pétromonarchies, avec le risque majeur de remise en cause du système de dépendance qui prévaut, donc celle des équilibres imposés jusqu’ici par la domination multiforme des Occidentaux. On comprend dès lors que la Barbarie s’exhibe au grand jour. Le chef Barak Obama et ses sous-officiers François Hollande, Angela Merkel et David Cameron, ne « soutiennent » pas Netanyahu, ils donnent le clairon de la charge.

Ahmed.Halfaoui

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,