Aller à…
RSS Feed

27 novembre 2020

Combats autour de l’aéroport de Tripoli et Benghazi


Aujourd’hui à 8h05 AM

LA LIBYE DE PLUS EN PLUS AU BORD DE LA GUERRE CIVILE

L'Expression - Le Quotidien

Combats autour de l’aéroport de Tripoli et Benghazi

Jeudi 24 Juillet 2014
De violents combats opposent les factions libyennesDe violents combats opposent les factions libyennes

Les violences ont fait au moins 47 morts et 120 blessés, selon un dernier bilan du ministère de la Santé.

Les combats autour de l’aéroport international de Tripoli se poursuivaient mercredi ainsi qu’à Benghazi, deuxième ville de Libye, ont rapporté des médias.
Les affrontements se sont intensifiés mercredi. Des explosions étaient entendues depuis le centre de la capitale et des colonnes de fumée visibles au dessus du secteur de l’aéroport, selon l’AFP.

«Des roquettes ont atterri sur plusieurs habitations et plusieurs familles fuient les combats», a raconté un habitant cité par l’agence. Une maison située sur la route de l’aéroport, a été touchée par une roquette.
L’aéroport de Tripoli est fermé depuis le début, le 13 juillet, d’une attaque menée par une alliance de milices islamistes et misraties dans le but de chasser des brigades de Zenten de l’aéroport qu’elles contrôlent depuis 2011 tout comme plusieurs autres sites militaires et civils dans le sud de la capitale. Les violences ont fait au moins 47 morts et 120 blessés, selon un dernier bilan du ministère de la Santé. L’aéroport a été endommagé par les combats et plus d’une dizaine d’avions libyens ont été touchés sur le tarmac.
Les combats font craindre un élargissement du conflit à d’autres régions du paysqui peinent à se stabiliser trois ans après la chute du régime de Maâmar El Gueddafi.
Des milices qui se disputent l’aéroport contrôlé depuis 2011 par des brigades de la ville de Zenten (170 km au sud-ouest de Tripoli), considérées comme le bras armé du courant libéral, ont reçu jeudi dernier le soutien des puissantes brigades de la ville de Misrata (200 km à l’est de Tripoli). Les violences à Benghazi (Est) ont connu une nouvelle escalade, faisant au moins 43 morts cette semaine, selon des sources médicales et militaires.
Ainsi, au moins cinq soldats ont été tués mardi soir dans un double attentat suicide sur une base militaire des Forces spéciales dans le sud-est de la ville, selon l’armée.
Cet attentat intervient au lendemain de heurts meurtriers entre l’armée et des groupes armés islamistes. Face à la recrudescence des violences dans son pays, le ministre libyen des Affaires étrangères Mohamed Abdelaziz avait demandé l’aide de l’ONU pour former les forces de sécurité de son pays afin qu’elles puissent assurer la sécurité des infrastructures essentielles, notamment les aéroports et les installations pétrolières.

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,