Aller à…
RSS Feed

24 octobre 2020

Communiqué des écologistes indépendants


Interpellation de Monsieur François HOLLANDE Président de la République concernant son souhait exprimé à OBAMA d’accélérer les négociations de TAFTA

Communiqué des écologistes indépendants

« Nous avons tout à gagner à aller vite. Sinon, nous savons bien qu’il y aura une accumulation de peurs, de menaces, de crispations » En faisant cette déclaration lors d’une conférence de presse commune avec OBAMA au cours d’une visite officielle aux USA, Monsieur HOLLANDE se fait le larbin des USA et des grandes entreprises qui poussent à la libéralisation des échanges avec les Etats-Unis. En souhaitant publiquement une accélération des discussions pour étouffer la critique qui monte, il trahit ainsi les intérêts Français.

Monsieur HOLLANDE, en souhaitant accélérer les négociations, cautionne un marché de dupes pour une Europe « libérale » mais protectrice. Personne en Europe ne mange encore de bœuf aux hormones, du porc à la Ractopamine ou de produits OGM. Ce sont ces protections qui risquent d’être remises en cause par l’accord en cours de négociation.

Monsieur HOLLANDE par son attitude auprès de OBAMA en souhaitant accélérer les négociations, se fait complice d’un crime contre la protection des populations, l’environnement, la santé. Alors que la crise écologique et les défis écologiques du XXIe siècle qu’elle suppose doivent être placés au cœur des débats et des décisions des politiques économiques internationales, avec ce traité transatlantique nous sommes dans une logique suicidaire, où la protection de la Biodiversité, les dérives climatiques, dont les changements et ses évolutions futures ne passionnent, apparemment, pas plus les rédactions que les négociateurs du traité, alors que ce sont là des intérêts supérieurs qui concernent l’ensemble des populations de la planète.

Monsieur HOLLANDE par son attitude auprès d’OBAMA de vouloir accélérer les négociations valide une Justice privée d’exception au service des Multinationales. Sous un tel régime, les entreprises seraient en mesure de contrecarrer les politiques de santé, de protection de l’environnement ou de régulation de la finance mises en place dans tel ou tel pays en lui réclamant des dommages et intérêts devant des tribunaux extrajudiciaires. Composées de trois avocats d’affaires, ces cours spéciales répondant aux lois de la Banque mondiale et de l’Organisation des Nations unies (ONU) seraient habilitées à condamner le contribuable à de lourdes réparations dès lors que sa législation rognerait sur les « futurs profits espérés » d’une société. INADMISSIBLE !

Monsieur HOLLANDE, en souhaitant accélérer les négociations, alors qu’il sait ce que veulent et obtiendront les entreprises Américaines s’il obtient satisfaction, il met la France et l’Europe au service de la domination mondiale des USA.

Le MEI et le PPAPA condamnent sans réserve la volonté du Président de la République François HOLLANDE de vouloir accélérer les négociations du traité commercial transatlantique (TAFTA). Mr Hollande en foulant au pied les intérêts qu’il est chargé de défendre trahit là, non seulement la confiance de ceux qui ont voté pour lui, mais trahit tous les Français.

Pour le MEI
Daniel MARTIN
délégué Régional

 

Pour le PPAPA

Dr. Jean BRIERE Président

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,