Aller à…
RSS Feed

1 novembre 2020

Le petit journal de Karim


 Date: 2014-07-23
Subject: chante Jérusalem


< http://www.dailymotion.com/video/x811fb_fayrouze-fleurs-des-cites_news?from_related=related.page.int.meta2-only.cb0e8ade1cb03e10d7298037fc7c6f0a137466895#from=playrelon-7-newrelated >
———- Message transféré ———-
De : Marie-Ange Patrizio <[email protected]>
Date : 22 juillet 2014
Objet <la tragédie de l’avion, faisant passer au second plan la tragédie du massacre israélien des Palestiniens à Gaza>

L’art de la guerre

 

Ukraine, objectif centré

 

Manlio Dinucci

 

Une « tragédie mondiale » : c’est ainsi qu’Obama a qualifié la destruction de l’avion malais en Ukraine dans son entretien téléphonique avec Poutine. Au cours duquel il a accusé la Russie d’armer les rebelles ukrainiens en leur fournissant aussi des missiles antiaériens. En d’autres termes, il a accusé Moscou d’être, directement ou indirectement, responsable de la mort tragique de 298 personnes provenant de nombreux pays du monde. Version accréditée par une série de « preuves » que les services secrets étasuniens ont diffusé via Kiev aux médias mondiaux quelques heures seulement après que l’avion soit tombé : parmi elles, la communication téléphonique dans laquelle un commandant rebelle rapporte à un colonel des renseignements militaires russes que les forces séparatistes ont abattu l’avion, jointe à une vidéo qui montre, dans la zone contrôlée par les rebelles, une batterie russe Sa-11 à laquelle manque un missile, celui qui aurait abattu l’avion. Ensuite, le secrétaire d’État Kerry a déclaré à CNN avoir les preuves que Moscou non seulement a fourni aux séparatistes des missiles Sa-11 mais les a entraînés à les utiliser. En ce point la commission d’enquête internationale apparaît superflue. Les « preuves » présentées par Washington auraient en fait déjà démontré que l’appareil civil a été abattu, non par erreur mais volontairement (les vols civils sont identifiés par un code spécial), avec une batterie de missiles russe par des Ukrainiens russes, de fait sous commandement russe, qui ont immédiatement après téléphoné aux renseignements militaires russes pour confirmer la réalisation de la destruction, en sachant pourtant que toutes les communications téléphoniques sont interceptées. Résultat : Moscou mis au banc des accusés par la « communauté internationale » (lire États-Unis et leurs alliés) ; les Ukrainiens russes stigmatisés comme terroristes; l’attention des médias focalisée sur la tragédie de l’avion, faisant passer au second plan la tragédie du massacre israélien des Palestiniens à Gaza. Une technique éprouvée, utilisée plusieurs fois par Washington, pour fabriquer le casus belli. Rappelons seulement l’incident du golfe du Tonkin (l’attaque par des vedettes lance-torpilles nord-vietnamiennes du contre-torpilleur étasunien Maddox, ensuite révélée fausse), qui en 1964 permit au président Johnson d’avoir carte blanche du Congrès pour étendre la guerre au Nord Vietnam. Ou les preuves sur les armes de destruction de masse irakiennes, présentées par le secrétaire d’État Powell au Conseil de sécurité de l’ONU (ensuite révélées fausses par admission de Powell lui-même), qui en 2003 permirent au président Bush d’avoir carte blanche du Congrès pour attaquer et occuper l’Irak. Peu importe si, en 2024 ou plus tard, émergera quelque document déclassifié disant que l’avion malais fut volontairement abattu en 2014 par une des batteries Sa-11 de fabrication russe, déployée quelques jours auparavant par les forces armées de Kiev au bord du territoire contrôlé par les rebelles, une zone de guerre étrangement non interdite aux vols civils. Et que l’entière opération avait été organisée par les services secrets des États-Unis. L’important est le résultat d’aujourd’hui : l’accusation à la Russie d’être responsable de la destruction voulue de l’avion malais (acte qui, pour Moscou, serait suicidaire) permet au président Obama d’avoir carte blanche du Congrès pour étendre la nouvelle guerre froide contre la Russie.

   Le congrès a en effet adopté, le 17 juillet, l’ « Acte de prévention de l’agression russe», qui garantit à Ukraine, Géorgie et Moldavie, le statut d’«alliés majeurs non-OTAN des États-Unis», autorisant le président à fournir à ces pays et à d’autres pays de l’Est, directement ou par l’intermédiaire de l’OTAN, le maximum d’aide militaire et économique en fonction anti-russe.

 

Édition de mardi 22 juillet 2014 de il manifesto

http://ilmanifesto.info/ucraina-obiettivo-centrato/

Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

Voir aussi :

Vol MH17, les 10 questions de Moscou à Kiev

« Le vice-ministre Anatoly Antonov a formulé, à l’adresse de Kiev, 10 questions « simples » sur lesquelles les medias atlantistes gardent le plus profond silence » :

http://www.voltairenet.org/article184808.html

m-a p.

Objet : le pire est qu’ils sont capables de le leur donner, comme pour Obama !!

sont-ils plus arrogants que cyniques ou inversement? quelle engeance!

 

****************

Date : 22 juillet 2014
Objet : Palestine : Une chanson, rien qu’une chanson…
Un prix Nobel, un vrai prix pour ce chanteur
Ginette

Cliquez sur le lien ci-dessus,   il chante avec son cœur et sa raison,

https://www.youtube.com/watch?v=XFuVkux9WMA&feature=youtu.be

———- Message transféré ———-
De : Charles Espié <[email protected]>
Date : 23 juillet 2014
Objet : Oum Kalthoum chantait pour la Palestine…. toujours d’actualité….

———- Message transféré ———-
De : <[email protected]>
Date : 23 juillet 2014
Objet : Le site est réparé

Salut à toutes et à tous,
 
Ça y est, le site est réparé. Il refonctionne normalement. J’avais aussi perdu quelques articles, mais j’ai refait l’essentiel de ceux-ci. Je conseille en particulier celui-ci qui avait dû profondément déplaire au Mossad :
Allez-y avant que le site soit à nouveau piraté !
A+ do

———- Message transféré ———-
De : Djamal Benmerad <[email protected]>
Date : 22 juillet 2014
Objet : Union Nationale des Journalistes  appelle à manifester pour la paix

Le SNJ-CGT appelle l’ensemble de ses militants et sympathisants à participer à la manifestation organisée mercredi 23 juillet à 18h30 à Paris à l’appel du Collectif national pour une paix juste et durable entre israéliens et palestiniens.

APPEL À MANIFESTER DU COLLECTIF NATIONAL POUR UNE PAIX JUSTE ET DURABLE
ENTRE ISRAÉLIENS ET PALESTINIENS


PARCOURS : DENFERT – INVALIDES
RDV CGT : AVENUE DENFERT ROCHEREAU ANGLE BVD ARAGO
Mercredi 23 juillet à 18h30
Le bombardement intensif de Gaza depuis 13 jours, avec plus de 3 000 raids aériens, a causé la mort de plus de 350 Palestiniens, blessé plus de 2 500 autres et détruit des centaines d’habitations. Le bilan s’alourdit à chaque heure avec le début de l’offensive terrestre qui a commencé jeudi 17 juillet. Même le domicile du Chef de l’antenne consulaire française à Gaza a été bombardé.

Une nouvelle fois le pouvoir israélien déclenche un déluge de feu sur Gaza, au prétexte de tirs de roquettes, mais avec pour objectif avoué de mettre fin au gouvernement palestinien d’entente nationale, condition pourtant nécessaire à tout progrès vers une paix juste.

Devant cette situation dramatique, les gouvernements occidentaux se cantonnent une nouvelle fois à « dénoncer l’engrenage de la violence » sans désigner le responsable de cette nouvelle tragédie, et appelant
seulement le gouvernement israélien à la « retenue ». Le président François Hollande est même allé jusqu’à cautionner l’agression d’Israël contre la population de Gaza en déclarant, lors de son entretien téléphonique avec Benjamin Netanyahou le 9 juillet dernier, qu’il appartenait au gouvernement israélien de prendre toutes les mesures pour protéger la population face aux menaces ».

L’Union européenne disposerait d’un moyen simple : la suspension de l’accord d’association avec Israël qui accorde des avantages économiques à ce pays. Cet accord est conditionné par le respect des droits humains, ce qui n’est pas le cas avec la colonisation et l’existence du mur qui sont illégaux selon le droit international.

Pour dénoncer cette passivité coupable de no_s_ gouvernants, et obtenir des actions concrètes de la France auprès du pouvoir israélien et du Conseil de sécurité de l’ONU, le Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens* appelle tous les militants à manifester

———- Message transféré ———-
De : « Respaix » <[email protected]>
Date : 22 juillet 2014
Objet : Déclaration des organisations palestiniennes des arts de la scène

Salem, salut, bonjour

Est-ce qu on ne pourrait pas demander a des acteurs des arts, musiques, chansons, cinéma…
de soutenir publiquement un tel texte?

Dans vos réseaux avez vous pas 1 artiste ou professeur de musique… qui pourrait signer un texte de soutien ?
Si oui faites le nous savoir
Merci d’avance

Bien à vous

Mohammed

http://orleansloiretpalestine.net/2014/07/21/solidarite-avec-gaza-declaration-des-organisations-palestiniennes-des-arts-de-la-scene-le-yes-theatre-dhebron-sera-a-saint-jeans-de-la-ruelle-salle-des-fetes-le-02-octobre-a-20h/

———- Message transféré ———-
De : Onzième Dom <[email protected]>
Date : 22 juillet 2014 01:35
Objet : Trois objections au complaisant entretien avec le grand rabbin de France publié par Libération

Nous portons à votre connaissance:

Trois objections au très complaisant entretien avec le grand rabbin de France publié par Libération, formulées par un témoin direct des événements de la rue de la Roquette

Le nouveau grand rabbin de France, Haïm Korsia, a donné mardi un entretien au quotidien Libération qui appelle trois objections.

Objection n°1. Il n’y pas eu, le 13 juillet, d’«attaque» de la synagogue de la rue de la Roquette

Objection n°2. Les manifestations parisiennes des 13, 16 et 19 juillet étaient davantage «pro-paix» que «pro-Palestine»

Objection n°3. L’antisionisme n’est pas l’antisémitisme  

Texte intégral: cliquez ici


Date : 23 juillet 2014
« Palestine : Monsieur le Président, vous égarez la France »

Mediapart.fr-Edwy Plenel

http://www.mediapart.fr/journal/international/230714/palestine-monsieur-le-president-vous-egarez-la-france

Date: 2014-07-22 22:01
Subject: agenceinfolibre: Nouveau numéro des causeries d’Ivry avec Bassam Tahhan, édition spéciale Gaza.

Bassam Tahhan: Gaza- Importation de l’antisémitisme, ou exportation du djihadisme

http://www.dailymotion.com/video/x21xcxv_bassam-tahhan-gaza-importation-de-l-antisemitisme-ou-exportation-du-djihadisme_webcam
salam

———- Message transféré ———-
De : Sayed Hasan <[email protected]>
Date : 23 juillet 2014
Objet : Norman Finkelstein : les tirs de roquettes du Hamas sont-ils illégaux ?

http://tlaxcala-int.org/upload/gal_8615.jpg

« C’est la faute au Hamas ! », par Carlos Latuff, 2009


Bonjour,

Je vous prie de trouver ci-dessous la traduction de deux articles de Norman Finkelstein.

Le premier établit les crimes de guerre israéliens et analyse les tirs de roquettes palestiniens du point de vue du droit international.

« Est-ce que les Palestiniens ont le droit de résister symboliquement à une mort lente ponctuée par des massacres périodiques, ou doivent-ils se coucher et mourir ? »

Il apparaît que la Résistance armée est non seulement le seul choix moral pour Gaza, mais qu’il est même validé par le droit international, et que de ce point de vue, « Le seul « droit » auquel Israël peut prétendre est … de mettre un terme à l’occupation ».
Le second analyse ce que pourraient être les plans israéliens pour mettre fin aux combats à Gaza.

N’hésitez pas à le(s) publier et à le(s) diffuser.

Merci et bien à vous,

Salah

Norman Finkelstein sur Gaza : Le droit est du coté du Hamas

Human Rights Watch blanchit Israël, le droit est du côté du Hamas
 

Quelques réflexions sur le dernier massacre d’Israël 

20 juillet 2014,parNormanG.Finkelstein 

Article original : http://normanfinkelstein.com/2014/are-hamas-rocket-attacks-illegal/
Traduit par http://www.sayed7asan.blogspot.fr

Norman Finkelstein sur Gaza : quelles sont les prochaines étapes ?

Norman Finkelstein propose une analyse de ce que pourraient être les plans israéliens à Gaza.

Source : http://normanfinkelstein.com/2014/finkelstein-on-whats-coming-next/

Traduction : http://www.sayed7asan.blogspot.fr

Le Mercredi 23 juillet 2014 12h33, a écrit :

———- Message transféré ———-
De : « [email protected] » <[email protected]>
Date : 23 juillet 2014
Objet :La LDJ et le Bétar manifestent et agressent des passants musulmans
Le 19 juin avait lieu à Paris une manifestation organisée par le Bétar et la LDJ (Ligue de Défense Juive), deux groupuscules d’extrémistes sionistes qui agressent en plein Paris depuis des décennies avec une impunité totale.
http://www.islametinfo.fr/2014/06/21/la-ldj-et-le-betar-manifestent-et-agressent-des-passants-musulmans/

Rachida Dati ne veut pas de manifestation pour Gaza dans son arrondissement

dati

Rachida Dati ne veut pas de manifestation pour Gaza dans son arrondissement

La Redaction I&I 23/07/2014. Publié dans Sionisme Aucun commentaire

Rachida Dati continue à s’enfoncer… Après ses multiples déboires, la maire du VIIe arrondissement fait encore parler d’elle.

Dans un communiqué, Rachida Dati s’offusque de l’autorisation de manifester pour soutenir Gaza et de l’itinéraire de la manifestation. Le cortège qui sera composé notamment de députés doit en effet passer par l’arrondissement qu’administre l’ex-Garde des Seaux. 

«Je tiens à rappeler au gouvernement les émeutes inouïes, les dégradations, les pillages sans précédent survenus lors d’une manifestation en 2006 sur l’esplanade des Invalides.

Ces émeutes avaient traumatisé l’ensemble de nos compatriotes, mais aussi au-delà de nos frontières», poursuit l’eurodéputée.

Surfant sur la vague de diabolisation des manifestants pro-palestiniens, la maire revient sur les violences qui ont eu lieu à Barbès et Sarcelles suite à l’interdiction de manifester. 

«Compte-tenu du climat actuel de violence et des émeutes qui choquent l’ensemble des Français, je considère qu’il est irresponsable d’autoriser cette manifestation dans un délai aussi court, sans aucune concertation ni même consultation», s’indigne la maire.

Rachida Dati démontre à nouveau aux électeurs musulmans ses qualités humaines. Encore une élue de la diversité qui s’est très bien intégrée… A  quand des musulmans parmi l’élite qui défendent les intérêts de la Communauté ?

———- Message transféré ———-
De : Jean-Pierre <[email protected]>
Date : 22 juillet 2014 19:23
Objet : Les mises à jour du site Palestine Solidarité du 22 juillet

Manuel de Diéguez. Courage, M. Juncker ! 2
Sionisme vs Judaïsme. Une guerre défensive de Tsahal n’est-elle pas permise et obligatoire…
Sionisme vs Judaïsme. Qui a importé le conflit en France ? Bien amicalement,
Jean-Pierre

———- Message transféré ———-
De : Charles Espié <[email protected]>
Date : 22 juillet 2014
Objet :  Gaza: 22 juillet rassemblement à Genève – manif à Lausanne
Rassemblement contre l’attaque israélienne en cours à Gaza

tous les jours de17h30 à 19h
place Bel-Air (entre les arrêts de tram et de bus, devant la Tour de l’île) – Genève
Action de protestation citoyenne contre l’attaque israélienne en cours à Gaza

L’action se tiendra tous les jours jusqu’à la fin des attaques meurtrières (à confirmer).

>> lire la suite (avec texte de Michel Bühler)

De : BDS South Africa [mailto:[email protected]]
Envoyé : lundi 21 juillet 2014
À : [email protected]
Objet : BIG NEWS: S.Africa’s ruling ANC in Parliament Calls For Israeli Ambassador to

leave « with immediate effect »

C’est ce qu’on aurait aimé que Hollande fasse ….et puis les monarchies arabes, Sissi et Erdogan aussi…
Pressure mounting for SA to cut ties with Israël
https://www.youtube.com/watch?v=f3KwUBmFgAU&list=FLqeyHJhqw9ADs3HUYAbIbOg&index=1

Gaza : « Amnesty International » s’insurge!!

mardi, 22 juillet 2014
IRIB- A l’aube du 15e jour de l’offensive israélienne sur l’enclave palestinienne, le bilan humain, à Gaza, est de 616 morts et 3.750 blessés.

Sept Palestiniens ont péri, mardi matin, dans une série de bombardements, sur le Sud et le centre de la bande de Gaza, notamment, cinq membres d’une même famille, dont quatre femmes, tués dans deux raids. Le bilan humain s’était, déjà, alourdi, lundi, avec, au moins, 55 Palestiniens tombés en martyrs, dont 16 enfants. Tout au long de la journée, l’enclave palestinienne a été soumise à des dizaines de raids aériens, qui ont touché, notamment, un immeuble résidentiel, faisant 11 martyrs, dont cinq enfants, et des bombardements de chars, qui ont visé, une nouvelle fois, un hôpital, tuant quatre personnes, selon des sources palestiniennes, ce qui a suscité la condamnation du Comité international de la Croix-Rouge, (CICR). « Les bombardements de logements civils, dans plusieurs zones de la bande de Gaza, et les tirs contre un hôpital viennent s’ajouter à la liste de crimes de guerre présumés, qui doivent faire l’objet d’urgence d’une enquête internationale indépendante », a déclaré « Amnesty International ». Les tirs israéliens, qui ont frappé le troisième étage de l’hôpital Al- Aqsa, à Deir al-Balah, ont tué quatre personnes et en ont blessé plusieurs dizaines d’autres, d’après le porte-parole du ministère de la Santé de Gaza. «L’attaque du lundi 21 juillet, sur l’hôpital Al-Aqsa, est la plus récente de celles qui se sont abattues sur des hôpitaux, à Gaza ou à proximité. Ces hôpitaux s’efforcent, pourtant, d’accueillir des milliers de blessés, depuis le début de l’offensive israélienne, le 8 juillet», a dit Philip Luther, Directeur du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d’ »Amnesty International ». La semaine précédente, l’hôpital de réadaptation d’al-Wafa, à Chajaya, a été, fortement, endommagé, à la suite de deux attaques des forces israéliennes. Au quatrième jour de l’offensive terrestre israélienne, et alors que  616 personnes sont tombées en martyres,  à Gaza, dont une majorité de civils, les parties doivent de toute urgence s’accorder sur des trêves périodiques, pour permettre l’évacuation des morts et des blessés. En outre, jusqu’à 1,2 million de personnes étant sans eau et sans réseau d’évacuation, les ouvriers municipaux et les organisations de secours doivent effectuer des réparations d’urgence, pour empêcher que la situation, en matière de santé publique, ne devienne catastrophique. «Le bombardement incessant de Chajaya et d’autres secteurs civils de la bande de Gaza par israël,  appelle, de toute urgence, une action, de la part de la communauté internationale, afin qu’il n’y ait pas de nouvelles violations», a  ajouté Philip Luther.

———- Message transféré ———-
De : Éditions Démocrite <[email protected]>
Date : 22 juillet 2014
À :comte andré [mailto:[email protected]] ,
Objet : Inforelais 22072014

Traduction d’un article paru sur le site iranien Press TV mardi 22 juillet 2014

http://www.presstv.ir/images/logo1.jpg
Le Hezbollah prend position pour les Palestiniens en Bande de Gaza : Nasrallah
Seyyed Hassan Nasrallah, the leader of the Lebanese Hezbollah resistance movement
Seyyed Hassan Nasrallah, le leader du mouvement de résistance libanais Hezbollah
lundi 21 juillet 2014   8h28 GMT
Le leader du Hezbollah  affirme que le mouvement de résistance libanais sera du côté des Palestiniens contre les attaques israéliennes sur la Bande de Gaza.
« Hezbollah et la résistance libanaise seront au côté du soulèvement palestinien et de la résistance du peuple palestinien populaire dans notre coeur, dans notre volonté, dans notre espoir et dans notre destinée, » a dit Seyyed Hassan Nasrallah  dans une conversation téléphonique avec Khaled Meshaal, le chef de bureau politique de mouvement de résistance palestinien Hamas.
Nasrallah a aussi dit que le Hezbollah soutient  » les demandes légitimes du Hamas pour la fin de la bataille actuelle. »
Une déclaration du Hezbollah a cité Mashaal disant que la résistance palestinienne  « restera ferme et remportera une deuxième victoire en juillet, Dieu le veut. »
Le leader d’Hezbollah a aussi dit que l’armée d’Israël est condamnée à l’échec en Bande de Gaza parce que la résistance palestinienne a été plus forte que le pense le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.
« Si Netanyahu compte sur l’appui gouvernemental et international dans son offensive [sur la Bande de Gaza], la résistance de Gaza compte de toutes les façons sur l’appui populaire le plus fort, » a dit Nasrallah.
Le nombre des Palestiniens tués dans 14 jours de la guerre israélienne à la Bande de Gaza assiégée s’est élevé à presque 500.
Dans une déclaration séparée, le Hezbollah a fortement condamné le massacre des civils palestiniens par l’armée israélienne dans le district de Shejaiya près de la ville de  Gaza. Le Hezbollah a dénoncé le meurtre aveugle des civils, disant que l’armée israélienne a commis un génocide à Shejaiya.
Il a aussi critiqué le refus de l’armée de permettre aux équipes médicales d’entrer dans le  secteur pour sauver les blessés et évacuer les corps.
Le groupe de résistance libanais a aussi dénoncé ‘ le silence criminel ‘ des organisations internationales et arabes sur les atrocités israéliennes contre le peuple palestinien.
L’Israël a commencé ses attaques aériennes sur l’enclave assiégée le 8 juillet. Jeudi dernier, des milliers de soldats israéliens ont lancé une invasion  terrestre dans la bande à forte densité de population aussi. Plus de 3,000 Palestiniens ont aussi été blessés dans les attaques de l’armée israélienne.
DB/HJL

Expéditeur: Les Lumières d’Orient <[email protected]>
Date: 22 juillet 2014 00:10:10 UTC+2
Destinataire: [email protected]
Objet: Newsletter – La Palestine expliquée à tout le monde
Répondre à: Les Lumières d’Orient <[email protected]>

Ouvrir cet email dans votre navigateur

La Palestine expliquée à tout le monde

La Palestine expliquée à tout le monde

Fait d’actualité le plus médiatisé au monde, le conflit israélo-palestinien suscite débats et oppositions. Mais qui comprend réellement le nœud du problème ? Qui connaît l’histoire de ce mince espace géographique, où s’affrontent un état et un peuple ? La Palestine expliquée à tout le monde  d’Elias Sanbar apporte sur ce sujet un éclairage décisif.

L’ouvrage vient à point nommé à la fois clarifier et recentrer les données fondamentales sur ce conflit. Le livre, conçu sous la forme d’un dialogue, rappelle les grandes lignes de l’histoire contemporaine de la région, le parcours du peuple palestinien, les réactions des forces politiques en présence des deux côtés. Son auteur, né à Haïfa, est un connaisseur reconnu de la Palestine : écrivain et traducteur, fondateur de la « Revue d’Études Palestinienne », il est également professeur d’université et ambassadeur de  la Palestine auprès de l’UNESCO.
Son livre rappelle avec force quelques grandes évidences historiques oubliées de tous. D’abord que le conflit n’est pas religieux mais politico-militaire : il s’agit d’une guerre opposant un peuple que l’on a dépossédé de sa terre à un état colonial et ségrégationniste. Ensuite que la Palestine fut pendant de nombreux siècles un espace de convivium pour un peuple appartenant aux trois grandes religions, partageant une culture commune, palestinienne : c’est le mouvement sioniste et l’Angleterre qui créeront, volontairement et par stratégie, les conditions d’une opposition entre juifs, musulmans et chrétiens. L’ouvrage rappelle également l’aberration soutenue par le mouvement sioniste faisant des Palestiniens, peuple autochtone, des usurpateurs et les Juifs d’Europe les  vrais propriétaires de cette terre après un exil de plusieurs millénaires. E. Sanbar conte enfin l’histoire d’une injustice entérinée par le droit international : l’ONU qui offre la moitié de la Palestine à la minorité juive (10 % de la population de l’époque) ; au nom des violences faites aux Juifs par l’Europe et la Russie pendant plusieurs siècles, les Arabes, à qui on avait promis un grand royaume de la Syrie jusqu’au Liban pour leur soutien aux Anglais contre les Ottomans, doivent payer une dette pour des crimes dont ils sont innocents. L’Europe devait ainsi décharger sa mauvaise conscience sur le peuple palestinien, sommé de céder sa terre pour pardonner l’antisémitisme des autres…
L’ouvrage, enfin, est l’occasion d’un regard d’ensemble sur le « siècle palestinien » : la réalité de l’exil d’une population expulsée par l’armée juive (60 % des Palestiniens vivant dès 1948 dans les 57 camps de réfugiés répartis dans les pays alentours) ; le déni de la réalité de l’existence d’un peuple palestinien ( « Les Palestiniens n’existent pas, ils n’ont jamais existé » résumera le Premier ministre israélien Golda Meir, [p. 42]) ; la place de ce peuple dans les mouvements politiques arabes ;  l’histoire du processus de paix, vécu par tous comme un reniement (les délégués palestiniens, en larmes, devant « accepter que notre État ne soit pas édifié sur la totalité de la terre natale. […] la terre où se trouve la maison de mes pères ne sera plus jamais mienne » [p. 74]) …

Ce livre, au petit format, offre donc avec clarté les clefs indispensables pour la compréhension du conflit. Dans l’esprit de cet ouvrage militant et vrai, votre librairie « Les Lumières d’Orient » reversera la moitié des bénéfices des ventes de celui-ci pour le parrainage d’orphelins palestiniens (via le CBSP).

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,